2 min de lecture Cinéma

VIDÉO - "L'aventure c'est l'aventure" : pourquoi ce film de Claude Lelouch est culte

RÉDAC CHEF INVITÉ - "L'aventure c'est l'aventure" est sorti en 1972 et a su traverser les époques grâce à son intrigue décalée, son casting en or et ses répliques imparables.

>
"L'aventure c'est l'aventure" (1972) - Bande-annonce Crédit Image : Les Films 13 |
MorganeGiuliani
Morgane Giuliani

Des répliques prononcées en choeur, des acteurs de premier rang, une intrigue loufoque et une ambiance années 70 parfaite pour les nostalgiques : voilà la recette de L'aventure c'est l'aventure, film de Claude Lelouch sorti en 1972. "C'est un film qu'on peut voir et revoir !", assure Gaëtan Roussel, chanteur et guitariste de Louise Attaque, rédacteur en chef d'un jour sur RTL2.fr le 7 mars. Le trio a voulu mettre l'accent sur L'aventure c'est l'aventure, l'un de ses films préférés.

"Ce film est devenu culte au cours du temps", relève Arnaud Samuel, violoniste du groupe. "Ce qui est intéressant, c'est que, quand il est sorti, c'était politiquement incorrect, rappelle Gaëtan Roussel. On ne voulait pas se moquer du marxisme ou du communisme. Le rôle tenu par Brel devait être joué par Trintignant, qui a refusé pour ses raisons-là."

À lire aussi
La bande-son des "Gardiens de la Galaxie 2" met à l'honneur les classiques des années 1970 musique
"Gardiens de la Galaxie 2" : Cat Stevens, Fleetwood Mac... une bande-son culte

Une intrigue loufoque et un casting en or

"C'est une bande de décérébrés un peu gangsters qui se retrouvent, sous l'impulsion de Charles Denner, à faire de l'argent grâce à la politique", résume Arnaud Samuel. L'aventure c'est l'aventure suit 5 truands (Lino, Jacques, Simon, Charlot et Aldo). Les trois premiers sont respectivement myope, sourd et bègue. Dans le Paris de 1972, ils se rendent compte que l'argent ne se trouve plus dans les coffres des banques, mais en politique. Ils se mettent ainsi au service de Juarez, un révolutionnaire sud-américain. 

"À un moment donné, ils enlèvent Johnny Hallyday !", ajoute Gaëtan Roussel. Ça fait de la pub à chacun parce que tout le monde s'intéresse à la musique de Johnny, et lui joue son propre rôle et chante le titre L'aventure c'est l'aventure." 

Le film est plus qu'une comédie, c'est une véritable parodie des films de gangsters. Les truands en question n'ont rien d'impressionnant. Au contraire, ils cumulent gaffes et déconvenues, au cours d'un scénario écrit par Claude Lelouch et Pierre Uytterhoeven. 

Une telle intrigue n'aurait pu avoir fonctionner sans un casting impeccable. Claude Lelouch a ainsi eu la bonne idée de faire appel à des pilliers du cinéma de l'époque : Lino Ventura, Jacques Brel, Charles Denner, Aldo Maccione ou encore Nicole Courcel. Sans compter Johnny Hallyday, qui joue donc son propre rôle. Une belle complicité se dégage des acteurs, qui enchaînent les situations absurdes. 

Des répliques indémodables

"Les dialogues sont excellents", affirme Robin Feix, bassiste de Louise Attaque. L'aventure c'est l'aventure est notamment devenu culte grâce à ses nombreuses répliques qui font mouche. "Il faut que les gens meurent pour qu'on leur trouve des qualités", y regrette Charles Denner. "La politique, c'est du show-business", affirme-t-il encore. 

"Si j'aime les hommes, c'est pas tellement parce que c'est des hommes, mais c'est surtout parce que c'est pas des femmes", déclare Jacques Brel. De son côté, Lino Ventura lance "Nous sommes contre l'autogestion dans les bordels !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Louise Attaque Rédacteur en chef
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants