2 min de lecture Tendances

Thom Browne, l'ovni de la mode

RÉDAC CHEF INVITÉ - PORTRAIT - Le designer Thom Browne, connu pour avoir revisité le tailoring américain, est considéré comme un designer en marge.

Manteau oversize à rebords en fourrure Thom Browne, collection prêt-à-porter automne hiver 2016 Crédits : PIXELFORMULA / SIPA/SIPA | Date : 02/03/2016
7 >
Manteau oversize à rebords en fourrure Thom Browne, collection prêt-à-porter automne hiver 2016 Crédits : PIXELFORMULA / SIPA/SIPA | Date : 02/03/2016
Manteau à carreaux, collection Thom Browne prêt-à-porter automne-hiver 2016 Crédits : PIXELFORMULA / SIPA/SIPA | Date : 02/03/2016
Manteau mélangeant fourrure et imprimé à carreaux Thom Browne, collection prêt-à-porter automne-hiver 2016 Crédits : PIXELFORMULA / SIPA/SIPA | Date : 02/03/2016
Superposition de deux imprimés à carreaux différents chez Thom Browne, collection prêt-à-porter automne-hiver 2016 Crédits : PIXELFORMULA / SIPA/SIPA | Date : 02/03/2016
Collection Thom Browne prêt-à-porter automne-hiver 2016 Crédits : PIXELFORMULA / SIPA/SIPA | Date : 02/03/2016
Mélange des rayure chez Thom Browne pour la collection prêt-à-porter automne-hiver 2016 Crédits : PIXELFORMULA / SIPA/SIPA | Date : 02/03/2016
Thom Browne, collection prêt-à-porter automne-hiver 2016 Crédits : PIXELFORMULA / SIPA/SIPA | Date : 02/03/2016
1/1
110742994238934812249
Laetitia Limmois

Né en 1965 aux États-Unis, Thom Browne est la référence en matière de tailoring, l'art du costume. Après avoir obtenu son diplôme d’économie à l’université Notre Dame dans l’Indiana, il s’installe à New-York en 1997 et fait ses armes chez Giorgio Armani où il est vendeur. C’est en travaillant pour le showroom que l'Américain se fait remarquer par la marque Club Monaco du groupe Ralph Lauren. La maison fait appel à ses services pour diriger une équipe créative. Thom Browne y fait ses classes pendant plusieurs années puis décide de lancer sa propre maison de prêt-à-porter pour homme en 2003.

À l’époque, Thom Browne est l’un des premiers à casser les codes classique du costume pour homme. Il réinvente le vestiaire masculin en affinant les silhouettes, du pantalon à la veste. Grâce à cette audace, ses collection reçoivent un vif succès et il remporte le prestigieux prix CFDA du Menswears Designer of the Year en 2006. Son talent est reconnu par les plus grands de la mode dont Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue USA. Cette reconnaissance internationale lui permet de développer une ligne de bijoux pour homme avec le jouailler Harry Winston, puis en 2008, Remo Ruffini – qui a racheté Moncler – le nomme à la direction artistique d’une nouvelle ligne intitulée Moncler Gamme Bleue. Thom Browne arrive a conjuguer le côté sportwear de Moncler à son interprétation créative du vestiaire masculin ce qui lui vaut le titre de designer de l'année par le  magazine GQ.

À lire aussi
Metallica devient l'égérie de Brioni Metallica
EN IMAGES - Metallica pose pour une marque de luxe italienne

Fort de ce succès, Thom Browne présente ses créations lors de la Fashion Week de Paris en 2010. Par la suite, il lance sa ligne de prêt-à-porter pour femme à New-York pour la saison automne-hiver 2011-2012. Le designer fait encore une fois parler son originalité et livre une collection à la fois hétérogène et harmonieuse saluée par la critique.

Ovni de la mode

Thom Browne est considéré comme un ovni de la mode. Le créateur se démarque en effet par des mises en scènes spectaculaires lors de ses défilés. Pour sa collection automne-hiver 2016 par exemple, on a pu découvrir des silhouettes d'homme habillées de manteau oversize, jouant avec la superposition des matières, le visage caché par un chapeau. Les mannequins ont défilé d'un pas lent, le tout dans une ambiance à la fois lumineuse, sombre, chaude, froide et mystique. La collection à fait mouche, parfaitement coupée avec un art de mélanger les tissus exécuté avec maîtrise. 

Louise Attaque, rédacteur en chef d'un jour de RTL2.fr, suit avec intérêt le travail Thom Browne. Le groupe qualifie son univers comme venant du "classique américain qu'est le 'ivy', dont l'idée est d'importer ce que chaque pays fait de mieux." Et c'est comme ça que Thom Browne fait fabriquer ses collections. "C'est de la qualité fantastique. C'est très classe", explique Robin Feix, le bassiste de Louise Attaque.  

Plus récemment, lors de la Fashion Week de New-York, l'artiste a dévoilé une collection femme dans le même esprit mystérieux et éclectique entre carreaux, rayures et fourrure. Thom Browne a expliqué aux Inrocks vouloir raconter une histoire à travers ses collections, ses mises en scènes portant souvent un message. Il s’inspire beaucoup en effet du septième art et des années 1950-60. D’ailleurs son esthétique est souvent comparée à la série Mad Men.

>
Thom Browne Fall 2016 Ready-to-Wear | New York Fashion Week
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tendances Rédacteur en chef Louise Attaque
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants