1. Accueil
  2. Évènements
  3. Nirvana : comment le "bébé" de la pochette de "Nevermind" a été débouté de sa plainte
2 min de lecture

Nirvana : comment le "bébé" de la pochette de "Nevermind" a été débouté de sa plainte

Spencer Elden, qui apparait sur la pochette de "Nevermind" de Nirvana, avait déposé plainte pour pédopornographie fin août. Il estimait avoir été affecté durablement.

L'artwork de l'album culte Nevermind - Nirvana
L'artwork de l'album culte Nevermind - Nirvana
Crédit : DGC Records
Bertrand Laidain & Sylvain Zimmermann

Nevermind de Nirvana a fêté son 30e anniversaire en 2021. Ce disque culte, vendu à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde, est toujours considéré comme l'un des plus influents de l'histoire de la musique. Le deuxième album du groupe de Kurt Cobain a fait sortir de l'ombre la scène grunge de Seattle. Smells Like Teen Spirit est devenu l'hymne d'une génération.

Sa fameuse pochette représentant un bébé nu nageant dans une piscine à la poursuite d'un billet dollar a longtemps été interprétée comme une critique de la cupidité et du capitalisme. Mais Spencer Elden, le bébé de la photo, aujourd'hui âgé de 30 ans, n'a pas eu la même interprétation.

Le jeune homme a poursuivi le groupe en août dernier, arguant que cette couverture emblématique équivalait à une "exploitation sexuelle commerciale" d'un mineur interdite par les lois fédérales américaine sur la pornographie enfantine. 

Le "Nirvana Baby", "blessé" depuis des "décennies" ?

Les représentants de Nirvana avaient de leur côté fait valoir que l'affaire avait été déposée des années après l'expiration du délai de prescription de 10 ans pour de telles accusations. "Elden a passé trois décennies à profiter de sa célébrité en tant que "Nirvana Baby", a écrit le groupe, demandant au juge de rejeter l'affaire.

À écouter aussi

"Il est pleinement conscient des faits de la prétendue "violation" et de la "blessure" depuis des décennies". Il ont également ajouté qu'Elden avait même recréé la photo de couverture de Nevermind à plusieurs reprises et que le titre du disque était même tatoué sur sa poitrine.

Nirvana : la pochette de "Nevermind"
Nirvana : la pochette de "Nevermind"
Crédit :

Le rejet de la plainte n'est pas définitif

Les avocats d'Elden qui réclament réclamant 150.000 dollars (soit un peu plus de 132.000 euros) de dommages et la modification de l'image sur les prochaines éditions du disque afin de cacher les parties génitales avaient jusqu'au 30 décembre pour répondre.

Mais selon la décision rendue lundi par le juge Fernando M. Olguin, ils ne l'ont jamais fait. "Le demandeur n'a déposé aucune opposition à la requête des défendeurs", a écrit le juge. "En conséquence, le tribunal […] fera droit à la requête des défendeurs".

Le rejet n'est pourtant n'est pas définitif. Le juge a donné à Spencer Elden "une dernière chance" jusqu'au 13 janvier pour déposer une nouvelle plainte. Mais il a précisé que le fait de ne pas répondre à nouveau entraînerait un rejet définitif de l'affaire. Ses avocats n'ont pas donné d'explication concernant le déla