1. Accueil
  2. Évènements
  3. Meat Loaf, le légendaire chanteur de "Bat Out of Hell", est décédé à 74 ans
3 min de lecture

Meat Loaf, le légendaire chanteur de "Bat Out of Hell", est décédé à 74 ans

Le chanteur et acteur américain, célèbre pour "Bat Out of Hell", l'un des disques les plus vendus de tous les temps, est décédé le jeudi 20 janvier. Meat Loaf est également connu pour son rôle dans la comédie musicale "The Rocky Horror Picture Show".

Le chanteur Meat Loaf sur scène en 2011
Le chanteur Meat Loaf sur scène en 2011
Crédit : Adam Bettcher / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann

"Pain de viande". Meat Loaf n'avait pas peur du grotesque, encore moins de la démesure. Le chanteur-acteur américain est décédé jeudi 20 janvier à l'âge de 74 ans, a confirmé son agent. Doté d’une voix phénoménale (on parle de plusieurs octaves) et d’un sens inné de la théâtralité, cet artiste inclassable a marqué l’histoire du rock avec Bat Out of Hell ("Chauve-souris sortie des enfers"), l’un des disques les plus vendus de tous les temps (43 millions d’exemplaires écoulés). 

"C'est le cœur brisé que nous annonçons que l'incomparable Meat Loaf est parti ce soir, entouré de sa femme Deborah, de ses filles Pearl et Amanda, ainsi que ses proches, a déclaré la famille du chanteur dans un communiqué officiel publié sur la page Facebook de l’artiste.

Né à Dallas, Meat Loaf, de son vrai nom Marvin Lee Aday (avant de se faire appeler Michael), entame sa carrière musicale au début des années 70. Il assure d'abord les premières parties d’artistes reconnus avec les formations Meat Loaf Soul et Floating Circus, puis il se fait remarquer dans le milieu de la comédie musicale. Il rejoint la troupe de Hair en tournée et à Broadway en 1968, apparaît dans More Than You Deserve, avant d’être casté pour le rôle d’Eddie dans le spectacle The Rocky Horror Show, dont sera tiré un midnight movie culte en 1975. Meat Loaf reprendra d'ailleurs son personnage dans le long-métrage. 

"Bat Out of Hell", l'histoire mouvementée d'un classique

C’est à cette époque qu’il rencontre Jim Steinman et commence à plancher sur ce qui deviendra Bat Out of Hell, un projet dantesque entre opéra rock et classique, développé à partir d’un musical sur Peter Pan (Neverland). Longtemps, les deux partenaires se heurtent au refus des maisons de disques particulièrement frileuses face à cet ovni musical.

À lire aussi

Au bout de deux ans et demi de galère, le producteur Todd Rundgren donne enfin vie au projet, il fait appel à des musiciens surdoués (Roy Bittan et Max Weinberg du E Street Band entre autres) et arrive à convaincre le label Cleveland International Records de soutenir l’album.

Bat Out of Hell sort finalement en 1977. Son style grandiloquent, inspiré aussi bien par Richard Wagner, Phil Spector, Bruce Springsteen ou encore The Who, en fait un disque à part dans le panthéon du rock. À la fois virtuose, pompeux, dégoulinant d'arrangements. Sans parler de sa fameuse pochette montrant une moto surgir des entrailles d'un cimetière sous le regard d'une roussette, le tout sous un ciel d’apocalypse !

L’album est désormais considéré comme un classique, avec des titres tels que Bat Out of Hell, Two Out Of Three Ain’t Bad ou Paradise By The Dasboard Life.

Meat Loaf triomphe dans la peau d'une "bête"

Le disque donnera naissance à une comédie musicale en 2017. Une forme de retour aux sources... Le coup de maître de Meat Loaf et Jim Steinman aura droit à deux suites surtout, plus ou moins inspirées : Bat Out of Hell II : Back into Hell (1993) et Bat Out of Hell III : The Monster Is Loose (2006).

Sur le second volet de la trilogie "Bat", on trouve un titre incontournable dans la discographie de Meat Loaf : I'd Do Anything for Love (But I Won't Do That). Succès planétaire, cette ballade a été récompensée par un Grammy Award en 1994. Le clip réalisé par Michael Bay (Armaggedon, Transformers), véritable court-métrage, a participé à la popularité du titre.

On y retrouve Meat Loaf dans la peau d'une "Bête" en cavale ! L'histoire est en effet inspirée de La Belle et la bête et du Fantôme de l'opéra ! Tout est too much et à la fois génial dans cette vidéo. La chanson est également connue pour son duo final avec Lorraine Crosby, seulement créditée "Mrs. Loud" sur le disque. Dans le clip, c'est l'actrice Dana Patrick qui assure cette partie... en playback.

Le chanteur-acteur reprendra ensuite I'd Do Anything for Love (But I Won't Do That) en concert de manière toujours théâtrale. Meat Loaf était décidément une sacrée bête de scène.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire