1. Accueil
  2. Évènements
  3. La greffe de barbe, un acte "tout sauf anodin" qui attire de plus en plus d'hommes
6 min de lecture

La greffe de barbe, un acte "tout sauf anodin" qui attire de plus en plus d'hommes

DÉCRYPTAGE - Pour combler des trous, dissimuler des cicatrices ou se construire une barbe, les greffes de barbe connaissent une popularité grandissante. Rencontre avec deux greffés et le sociologue Stéphane Héas.

Un concours de barbe organisé en Russie
Un concours de barbe organisé en Russie
Crédit : ALEXANDER UTKIN / AFP

"Le déclic a eu lieu lorsque, dans le cadre de mon travail, quelqu’un m’a appelé 'jeune homme' pour la énième fois. Dans la colère, j’ai pris mon téléphone, et ai pris rendez-vous. Plus rien ne pouvait m’arrêter", raconte Kevin, 31 ans, à RTL2.fr. Cet International Business Manager au Luxembourg fait référence à sa greffe de barbe, réalisée début 2016 à la Maison Lutétia (anciennement clinique DHI), à Paris. 

Kevin est loin d'être le seul. Même s'il n'existe pas de statistiques officielles, la clinique DHI, située dans le 17e arrondissement de la capitale, constate une demande qui augmente dans de "très grandes proportions" ces 3 dernières années. La direction affirme à RTL2.fr qu'elle assure le plus grand nombre de greffes de barbe en France à ce jour. "4 à 5 pa