Sunpartner Technologies, l'énergie solaire dans les smartphones

RÉDAC CHEF INVITÉ - La jeune pousse française a mis au point des panneaux photovoltaïques miniatures et transparents, qui peuvent s'intégrer à de très nombreux objets du quotidien.

Le panneau solaire transparent de Sunpartner Technologies, destiné à alimenter nos smartphones en énergie solaire.
Crédit : Sunpartner Technologies
Le panneau solaire transparent de Sunpartner Technologies, destiné à alimenter nos smartphones en énergie solaire.

Et si les surfaces de nos objets quotidiens se transformaient en une inépuisable réserve d'énergie ? C'est le pari de Ludovic Deblois et Joël Gilbert, deux ingénieurs à la tête de Sunpartner Technologies, une entreprise que Nili et Benjamin de Lilly Wood and the Prick avaient à coeur de mettre en avant. 

Basée à Aix-en-Provence, la jeune entreprise née en 2008 s'est fait connaître avec Wysips ("What you see is photovoltaïc surface", en français "ce que vous voyez est une surface photovoltaïque"). Une technologie qui transforme la surface de n'importe quel objet en panneau solaire transparent. Elle présente un atout considérable : elle est compatible avec nos smartphones.

Wysips fonctionne exactement comme un panneau solaire classique. À une différence près : les cellules photovoltaïques sont miniaturisées et, grâce à des procédés optique et électronique, la surface de leur composant est rendue transparente. D'une épaisseur de 1 à 5 millimètres, ce matériau souple et léger peut être intégré facilement sous l'écran lors du processus de fabrication. Résultat : en laissant le téléphone trois minutes au soleil, on gagne une minute de communication téléphonique ou trois minutes d'écoute de musique.

Autonomie accrue des smartphones

Tout en augmentant la consommation d'énergie propre, ces panneaux solaires adaptables peuvent donc pailler au manque d'autonomie des smartphones, l'un des principaux points noirs de la plupart des modèles récents. Une technologie qui ne peut certes pas se substituer totalement au rechargement classique mais qui assure au moins un niveau minimum de batterie et permet de sécuriser certains usages importants du téléphone, comme les appels d'urgence ou l'envoi de SMS.

Crédit : Sunpartner Technologies
La technologie Wysips intégrée dans les smartphones

Une success story à la Française

Derrière cette jeune pousse française, deux ingénieurs tournés vers l'innovation et le développement durable. Ludovic Deblois, le président et cofondateur de 38 ans, débute sa carrière dans une entreprise automobile, avant de rejoindre la société CLS, filiale du CNES (Centre National d'Études Spatiales), où il travaille à la création de balises Argos utilisées pour gérer durablement la pêche en Afrique. C'est là qu’il rencontre le physicien Joël Gilbert, spécialisé dans l’optique et l’énergie ­solaire. Ils créent ensemble Sunpartner Technologies en 2008.

« Retrouvez Lilly Wood & The Prick, Minuit et Declan McKenna en concert Très Très Privé le 20 janvier »

Deux ans plus tard, leur technologie Wisips remporte un prix d'innovation au CTIA d'Orlando, grand rendez-vous des entreprises innovantes. Un véritable tremplin pour Sunpartner Technologies : la jeune pousse est lancée et compte aujourd'hui 53 employés et 133 collaborateurs. L'entreprise prévoit même d'embaucher une trentaine de personnes d'ici à 2017. "Nous passons à la phase de production à grande échelle", explique Marion Chanson, de Sunpartner Technologies.

Un champ illimité d'applications

Si les smartphones sont les premiers objets concernés par cette innovation, d'autres devraient bientôt pouvoir être équipés de ces panneaux solaires translucides, ajustables à toutes les tailles et les supports. Parmi ceux-ci, une nouvelle génération d'enseignes lumineuses et d'affiches publicitaires auto-productrices d'énergie, qui ne nécessitent plus de raccordement électrique conventionnel.

Les hublots d'avions pourraient également être équipés de cette technologie de production d'énergie autonome. Le but : réutiliser l'énergie générée pour actionner une fonction auto-obscurcissante, qui permet au constructeur d'avions de réduire les câblages dans l'appareil et d'en simplifier la maintenance. Un prototype a d'ailleurs déjà vu le jour un partenariat avec l'entreprise de conception de matériel aéronautique Vision Systems.

La rédaction vous recommande
par Camille KaelblenJournaliste
Suivez Camille Kaelblen sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants