3 min de lecture Musique

Christine and the Queens, nouvelle reine du Royaume-Uni

Le 15 février, la chanteuse française a été récompensée de deux NME Awards, dont celui de la Meilleure artiste féminine internationale. Le début d'un sacre, pour celle qui est aussi nommée aux Brit Awards.

Christine and The Queens et Elton John, réunis pour interpréter "Tiny Dancer"
Christine and The Queens et Elton John, réunis pour interpréter "Tiny Dancer" Crédit : Capture d'écran / Apple Music
MorganeGiuliani
Morgane Giuliani

Qui résistera à Christine and the Queens ? Pas le Royaume-Uni. La Nantaise s'était d'abord attaquée à un gros morceau : les États-Unis, qu'elle a conquis en 2015 avec une version revisitée de son premier album, Chaleur Humaine, et en assurant des premières parties de Marina and the Diamond à travers le pays. La presse américaine a rapidement suivi. Sans oublier son passage dans le late-show le plus regardé par les Américains : The Tonight Show Starring Jimmy Fallon, et sa prestation au festival californien Coachella.

Depuis mi-2016, c'est au Royaume-Uni que Christine and the Queens bénéficie d'un traitement royal. Le 15 février, elle a été récompensée de deux NME Awards, prix remis par l'influent quotidien musical britannique NME. Héloïse Letissier, de son vrai nom, a ainsi été désignée Meilleure artiste féminine internationale, et a reçu le NME Award de la Chanson de l'année pour Tiltedversion anglophone du titre Christine. Une étape de plus dans sa conquête de la perfide Albion. 

Nommée aux BRIT Awards

Tout s'est accéléré lorsque Christine and the Queens s'est produite dans le BBC Live Lounge, l'émission web-live de BBC Radio 1, très suivie sur YouTube. Chaque artiste y interprète son single, et une reprise. La Française avait choisi de revisiter Sorry, titre issu du dernier album de Beyoncé, Lemonade.

À lire aussi
David Gilmour et Pink Floyd au Festival de Saint-Tropez en 1970 musique
VIDÉOS - Pink Floyd : découvrez des archives rares du coffret "The Early Years"
>
Christine and the Queens cover Beyoncé's Sorry in the Live Lounge

Christine and the Queens s'approprie la chanson à la sauce pop/house, traduit certains couplets en français, effectue quelques pas de danse. Bingo : la vidéo est reprise en masse par les médias anglo-saxons, et une pluie de commentaire élogieux s'abat. Pour l'anecdote, Biffy Clyro ont quant à eux repris Tilted en version acoustique, toujours dans le Live Lounge.

Les Britanniques aiment aussi la musique de Christine and the Queens. Le premier album d'un artiste le plus vendu de l'année dans le pays a été le sien, qui s'est même hissé à la 2e place des ventes. Elle s'est donc retrouvée nommée dans la catégorie Meilleure artiste féminine internationale aux Brit Awards, qui se tiennent le 22 février. Ses concurrentes sont de taille : Beyoncé, Rihanna, Sia et Solange Knowles. Mais sa victoire aux NME Awards dans cette même catégorie donne de l'espoir. 

Adoubée par Elton John

Héloïse Letissier peut aussi se vanter d'avoir le soutien de plusieurs artistes britanniques. À commencer par Elton John, le Pape de la pop britannique. En septembre 2016, la Nantaise rejoint la popstar sur la scène de l'Apple Music Festival, à Londres. Ils ont repris ensemble son tube Tiny Dancer, sorti en 1971, ainsi que... Tilted. 

Elle est très populaire en Angleterre maintenant

Elton John
Partager la citation

"Je l'ai vue au Roundhouse au printemps et elle était incroyable, a alors confié Elton John à Beats 1. Elle est très populaire en Angleterre maintenant. J'espère que cela va s'étendre au reste du monde, et je pense que ce sera le cas parce qu'une fois qu'on l'a vue en live, on est ébloui". 

Un projet né à Londres

Il ne faut pas oublier un élément important : Christine and the Queens est née à Londres. En 2008, Héloïse Letissier quitte Lyon pour une escapade dans la capitale britannique. Elle étudie alors le théâtre à l'École normale supérieure de Lyon, et traverse une rupture difficile.

Celle qui s'imaginait metteuse en scène, malgré les dissuasions de ses professeurs, rencontre trois drag queens dans le cabaret queer Madame Jo Jo's, situé dans le quartier de Soho, et fermé depuis. Héloïse Letissier s'inspire d'elles pour créer, fin 2010, Christine and the Queens. Ce projet artistique, dont le nom leur rend hommage, naît à Londres mais se développe à Paris. 

>

"Elles étaient comme des figures maternelles, rapporte la chanteuse à Channel 4, avec un accent très british. J'étais dans ce club, seule, et elles m'ont abordée en me demandant si j'allais bien. J'ai répondu que non. Instantanément, je leur ai exposé mes insécurités, mes histoires. Elles se sont occupées de moi, m'ont littéralement nourrie avec des idées et de la nourriture. Elles ont décidé de prendre soin de cette petite chose française." Sans son échappée londonienne, Héloïse Letissier ne serait peut-être jamais devenue Christine and the Queens. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Christine and The Queens Elton John
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous