1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉOS - We Are Bodies interprète 4 titres en Session Très Très Privée RTL2
2 min de lecture

VIDÉOS - We Are Bodies interprète 4 titres en Session Très Très Privée RTL2

REPLAY - Le duo formé par Dave Pen (Archive, Birdpen) et Robin Foster propose quatre morceaux de son premier album, éponyme, disponible chez Queen Bee Music.

Le premier album éponyme de We Are Bodies est disponible chez Queen Bee Music
Le premier album éponyme de We Are Bodies est disponible chez Queen Bee Music
We Are Bodies - "Capsize"
03:52
We Are Bodies - "Shadows"
04:12
We Are Bodies - "Guide Me Home"
03:35
We Are Bodies - "Forgiveness"
03:35

L'union fait la force, dit le vieil adage. C'est le cas avec We Are Bodies, union explosive de Dave Pen, chanteur de Birdpen et du collectif Archive depuis 2004, et Robin Foster, guitariste et compositeur anglais basé en France. Ils interprètent quatre titres de leur premier album éponyme en session acoustique RTL2 : le single Capsize, Shadows, Guide Me Home et Forgiveness.

Le duo s'est d'abord "épié sur les réseaux sociaux" avant de se rencontrer en personne, en 2010. Dave Pen participe ensuite au deuxième album de Robin Foster, écrivant les paroles de cinq titres, sur lesquels il chante également. Dave Pen collabore aussi à la bande-originale de Metro Manila, confiée à Robin Foster, notamment pour la chanson Life & Death.

Un premier album enregistré à Quimper

À force de travailler ensemble par à-coups, les deux musiciens ont sauté le pas en formant We Are Bodies, entité qui leur est propre. Leur premier album éponyme, sorti en mars chez Queen Bee Music, lorgne du côté des synthétiseurs froids de la new wave et des guitares électriques du krautrock.

L'enregistrement des voix a eu lieu dans la cathédrale de Quimper, et le mixage à Manchester, sous la houlette de Jim Spencer (New Order, Johnny Marr). Dave Pen et Robin Foster ont ensuite pris le chemin des légendaires studios Abbey Road à Londres, pour confier le mastering de l'album à Frank Arkright, ingénieur du son phare des lieux.

Un univers Orwellien

À écouter aussi

Ce disque se veut être "un véritable reflet de la société moderne", avec une plume Orwelienne. Dès lors, le constat est dans l'ensemble sombre : "Des titres comme Pressure Compressor, We Are Bodies et Replicants racontent la monotonie engourdie due à une vie dont le conformisme est inconscient, dans un âge consumériste où les gens se précipitent dans tous les sens comme des robots, ignorant que chacune de leurs actions a été manipulée et placée sous observation", décrit la page Facebook du duo.  


Heureusement, d'autres titres comme Shadows et Guide Me Home se relèvent d'un optimisme plein d'espoir, "car nous avons toujours le choix entre un monde plus humaniste et notre futur pré-destiné à être dystopien". 

La rédaction vous recommande
Services
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/