1. Accueil
  2. Évènements
  3. "The Ties That Bind, The River Collection" : un documentaire émouvant sur Bruce Springsteen
3 min de lecture

"The Ties That Bind, The River Collection" : un documentaire émouvant sur Bruce Springsteen

ON L'A VU - Un documentaire inédit de 60 minutes, réalisé par Thom Zimny, revient sur la genèse et l'enregistrement de "The River", l'album qui a propulsé la carrière de Bruce Springsteen, en 1980.

Bruce Springsteen raconte la genèse de "The River" dans un documentaire inédit
Bruce Springsteen raconte la genèse de "The River" dans un documentaire inédit
Crédit : Capture d'écran YouTube

Même après 50 ans de carrière, Bruce Springsteen a encore des secrets à révéler. Les admirateurs du Boss devraient se jeter sur la réédition de The River (1980), l'un de ses albums cultes, sortie le 4 décembre. Cette réédition, intitulée The Ties That Bind : The River Collection, se décline sous plusieurs formats.

Une version 4 CDs, avec le double album de l'époque, un disque remastérisé et la version originelle de The River, jamais sortie. Des coffrets sont également disponibles, contenant un documentaire inédit de 60 minutes sur la genèse de cet album, avec Bruce Springsteen pour seul interlocuteur, et un live d'une heure trente, enregistré à Tempe en 1980. RTL2.fr a pu visionner ces deux derniers.

Un documentaire pour les passionnés de Springsteen

Ce documentaire a été réalisé par Thom Zimny, qui suit Bruce Springsteen depuis 14 ans, aussi bien en studio que sur scène. Il a tourné plusieurs de ses clips, dont High Hopes, et des concerts entiers. C'est également Thom Zimny qui est derrière le documentaire Born To Run, sorti il y a 10 ans, et The Promise, consacré à l'enregistrement de l'album Darkness on The Edge of Town. Thom Zimny est donc en terrain connu, au moins autant que les férus de Springsteen, à qui s'adresse ce nouveau documentaire. 

The Ties That Bind, The River Album Documentary a la particularité de n'avoir qu'un seul interlocuteur : Springsteen lui-même. Aucun intervenant extérieur n'est présent, sauf dans les images d'archives où les membres du E Street Band - le groupe qui accompagne depuis toujours Springsteen - s'expriment. Ce choix éditorial détonne par rapport à la plupart des documentaires musicaux. On a plus l'impression d'assister à des confessions de Springsteen qu'à un document scolaire. 

À lire aussi

Le chanteur et musicien est filmé dans sa maison et ses alentours, seul. Il revient longuement sur ce qui lui a donné envie d'écrire cet album moins intimiste que le précédent, Darkness on the Edge of Town (1978). Selon Bruce Springsteen, The River mêle le personnel et l'universel. Il explique avoir voulu "créer des personnages" à travers lesquels il pouvait raconter des histoires de choses vues ou entendues.

L'album du changement

Même si Bruce Springsteen se défend, dans le documentaire, d'être engagé "politiquement ou socialement", The River met en lumière les côtés sombres de la société américaine de l'époque, alors en pleine récession économique. C'est une première pour le chanteur, qui était alors âgé de 31 ans. Et cet album changera son écriture. Dans Hungry Heart, son premier single à entrer dans le top 10 des classements, il retrace le parcours d'un homme de Baltimore laissant femme et enfants derrière lui, aspirant à autre chose. 


Au contraire, un fils annonce à son père qu'il veut prendre son envol dans le morceau Independence Day. Ayant eu un père absent, Bruce Springsteen inverse sa propre histoire, et offre un titre dans lequel énormément de gens peuvent se reconnaître. Musicalement, Independence Day devient culte pour son long solo de saxophone, l'un des plus emblématiques de l'histoire du rock. 

Une époque révolue

Tout au long du documentaire, Bruce Springsteen reprend plusieurs titres de The River, seul à la guitare acoustique. Les yeux brillants, le chanteur de 66 ans apparaît souvent ému en jouant, ou en évoquant l'enregistrement de The River. Depuis, plusieurs membres du E Street Band sont décédés. 

Ce documentaire permet en effet de comprendre à quel point le travail en studio était fastidieux à l'époque, à cause des moyens techniques limités et du caractère perfectionniste de Bruce Springsteen. "The Boss" explique qu'il fallait parfois des heures pour trouver le moyen de concrétiser l'idée d'un son, d'une mélodie. Bruce Springsteen et le E Street Band ont ainsi proposé une première version de The River à leur maison de disque, pour la retravailler pendant un an. Un luxe de plus en plus rare. 
Le documentaire montre Bruce Springsteen, entouré de ses musiciens, s'affairer en studio, dans des images inédites qui ne font que confirmer leur complicité. Dans son interview, le chanteur fait également part de ses difficultés, à l'époque, à être une sorte de chef d'orchestre qui doit montrer la voie aux autres. 
Enfin, le concert d'une heure trentre, enregistré à Tempe en 1980, est d'une qualité visuelle et sonore impressionnante. On sent qu'un important travail de remastéring a été réalisé. On pourrait presque croire qu'il a été enregistré récemment. L'énergie de Bruce Springsteen, entouré de son E Street Band, crève l'écran, et chaque musicien fait preuve d'une endurance à toute épreuve. Les fans de Bruce Springsteen devraient être gâtés pour Noël. 
The Ties That Bind : The River Collection, est disponible en coffret 4 CDs et 2 Blu-Ray, au prix de 99,99 euros, ou en coffret 4 CDs et 3 DVDs à 79,90 euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/