1. Accueil
  2. Évènements
  3. Simple Plan, Sum 41, Good Charlotte, Panic! At The Disco : les 4 groupes pop-punk des années 2000 qui reviennent en 2016
5 min de lecture

Simple Plan, Sum 41, Good Charlotte, Panic! At The Disco : les 4 groupes pop-punk des années 2000 qui reviennent en 2016

PLAYLIST - En 2016, Sum 41 assurera 2 concerts complets à Paris. Simple Plan et Panic! At The Disco sortiront un nouvel album et Good Charlotte mettra fin à une pause de 4 ans.

Simple Plan sortira son 5e album, "Taking One For The Team", le 19 février
Simple Plan sortira son 5e album, "Taking One For The Team", le 19 février
Crédit : Capture d'écran/Youtube.com/SimplePlan

En février, Sum 41 va jouer deux dates à guichets fermés, au Trianon à Paris. Le groupe sortira un nouvel album dans la foulée, de même que Simple Plan et, probablement, Good Charlotte. Nous ne sommes pas en 2006, mais bel et bien en 2016. Enfin, bientôt. Les amateurs de rock nés entre 1989 et 2000 ont forcément entendu parler d'au moins l'un de ces groupes, parmi les plus connus du mouvement pop-punk qui a sévi dans la décennie écoulée.

Ce genre musical a dominé les baladeurs des adolescents à la mèche sombre, mélangeant la rage du punk (mais beaucoup plus mesurée ici) à la science pop des faiseurs de tubes. Alors que 2016 se profile, nombre des groupes les plus emblématiques de cette période officient toujours, chacun à leur manière.

1. Simple Plan se reconvertit

Simple Plan est certainement la formation pop-punk qui se porte encore le mieux à ce jour. Pas de scandale lié aux drogues ou à l'alcool, pas de déchirement entre ses membres, notamment connus pour le tube torturé Welcome To My Life. 17 années après leur formation, les 5 Québécois affichent toujours une image très lisse, bien qu'ils aient virés dans un style pop bien plus sexy qu'à leurs débuts et faisant parfois penser à Maroon 5. Le punk est bien loin.

Simple Plan a même osé un duo avec le rappeur Sean Paul, lui aussi incontournable pendant les années 2000, pour le titre Summer Paradise, en 2012. Plus récemment, la formation menée par Pierre Bouvier a dévoilé I Don't Wanna Go To Bed, single en duo avec le rappeur Nelly, lui aussi rescapé des années 2000. On y voit les Québécois se prendre pour les sauveteurs d'Alerte à Malibu, sur un air estival.

À lire aussi

Simple Plan sortira son nouvel album, Taking One For The Team, son 5e disque et le premier en 5 ans, le 19 février. Les Québécois seront en concert à Paris le 15 mars, à la Cigale, le lendemain à Lile et le 17 à Strasbourg.

2. Sum 41 ressuscité

Un autre groupe de pop-punk fait son grand retour en 2016 : Sum 41. Contrairement à ses compatriotes de Simple Plan, Sum 41 cultive une image sulfureuse depuis ses débuts, en 1996, à coup de clips façon Jackass et de frasques hors-scène. Le succès de son deuxième album All Killer, No Filler (2001), confirmé par le troisième, Does This Look Infected ? (2002), catapulte le groupe au rang d’idoles. Il est rare de trouver une fête d'adolescents dans laquelle ne passe pas In Too Deep, son plus gros tube. 

Durant la seconde moitié des années 2000, le groupe s’étiole. Juste avant un virage pop sur le disque Underclass Hero (2007), Sum 41 voit le départ de son guitariste Dave Baksh, qui annonce son retour en juillet 2015. En 2013, c'est au tour du batteur Steve Jocz, présent depuis les débuts de Sum 41, d'annoncer son départ. Pendant ce temps, la santé du chanteur Deryck Whibley se détériore. En mai 2014, il annonce être hospitalisé pour des problèmes de rein et de foie, dus à sa consommation d'alcool excessive. Sur les photos postées, le leader semble au plus mal. Depuis, l'ancien mari d'Avril Lavigne se remet peu à peu d'aplomb.

Côté musique, Sum 41 a sorti un nouvel album en 2011, Screaming Bloody Murder. Le single Blood In My Eyes leur a valu une nomination aux Grammy Awards, dans la catégorie Meilleure Performance Hard Rock/Heavy Metal, finalement remportée par Foo Fighters

Sum 41 se voit cependant contraint de lancer une campagne de financement participatif en ligne pour enregistrer son nouveau disque, dont la date de sortie n'a pas encore été dévoilée. Sur la page Facebook du groupe, Deryck Whibley annonce un son dans la veine de Does This Look Infected ?, Chuck et Screaming Bloody Murder"Ce sera un disque de hard rock avec beaucoup de guitare", promet-il. Sum 41 se produira au Trianon à Paris les 22 et 23 février. Les deux dates affichent complet.

3. Good Charlotte mise sur l'avenir

Good Charlotte a été l'un des tenants principaux de la vague pop-punk qui s'est déversée sur les ventes de disques la décennie précédente. Mené par les frères jumeaux Joel et Benji Madden, le groupe a signé des titres devenus des hymnes pour de nombreux adolescents. Parmi eux, on peut citer Lifestyles of the Rich and Famous, The Anthem, Girls & Boys ou Predictable

Après la sortie de son 5e album, Cardiology (2010), qui revenait aux "racines pop-punk" du groupe originaire du Maryland, ses membres annonçaient une pause à la durée indéterminée, qui a pris fin le 3 novembre 2015. Good Charlotte a révélé un nouveau single dans la foulée, le dynamique Makeshift Love. Ce titre inédit laisse espérer un nouvel album. Étrangement, Good Charlotte sera en première partie de All Time Low, un groupe pourtant moins important, au Royaume-Uni, en février 2016.

Durant cette pause de 4 ans, les membres de Good Charlotte n'ont pas chômé. Les jumeaux Madden ont été membres du jury de The Voice en Australie, et ont monté leur label MDDN Company avec leur frère aîné. Ils s'occupent de certains (très) jeunes groupes incarnant la relève de la scène pop-punk américaine : 5 Seconds of Summer, State Champs et Waterparks. Les membres de ce dernier apparaissent d'ailleurs dans le clip de Makeshift Love.

"Les gens ont eu du mal à croire à l'arrivée de 5 Seconds of Summer. On peut s'identifier à eux, ils sont mignons et font de la bonne musique.C'était la même chose pour nous à l'époque, se souvient Benji Madden dans Rolling Stone. Les gens pensaient que Good Charlotte était monté de toutes pièces. Alors que nous nous sommes tous rencontrés au lycée !"

4. Panic! At The Disco contre vents et marées

Si un chanteur, compositeur et musicien peut faire office d'exemple en matière de persévérance, c'est bien Brendon Urie. Co-fondateur et leader de Panic! At The Disco, sympathique groupe américain qui était parmi les plus populaires dans les années 2000, il est seul à tenir le navire à ce jour, alors qu'ils étaient 4 membres au départ. Panic! At The Disco a su proposer un pop-punk plus déjanté que les autres, mêlé à de l'électro-dance et de la pop baroque, comme pour les tubes I Write Sins Not Tragedies, But It's Better If You Do ou Nine In The Afternoon

L'hémorragie a commencé en 2009, avec le départ de Jon Walker et Ryan Ross, citant des désaccord musicaux. Panic! At The Disco se résume alors à Brendon Urie et Spencer Smith. Ce dernier part à son tour en 2015.

Malgré ces départs en série, Brendon Urie sortira le 15 janvier 2016 un 5e album sous la bannière Panic! At The Disco, intitulé Death of a Bachelor. Il en a déjà révélé le single Emperor's New Clothes. Le groupe est toujours signé sur le fameux label Fueled By Ramen, l'un des points d'orgue de la scène punk nord-américaine des années 2000.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/