1. Accueil
  2. Évènements
  3. Bruce Springsteen a chanté pour les Obama avant l'investiture de Trump
2 min de lecture

Bruce Springsteen a chanté pour les Obama avant l'investiture de Trump

PLAYLIST - Le Boss a chanté 15 chansons de son répertoire choisies en fonction de thématiques en écho au bilan du président sortant des États-Unis.

Bruce Springsteen
Bruce Springsteen
Crédit : Ilya S. Savenok / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

"Je suis le président des États-Unis, mais lui, c'est le Boss". Avec cette phrase prononcée en 2009 lors d'une remise de récompense à la Maison Blanche, Barack Obama résumait l'importance de Bruce Sprinsgteen aux États-Unis. Quelques jours avant l'investiture de Donald Trump, le président sortant et son épouse Michelle ont reçu l'artiste à la Maison Blanche, rapporte le site de fans Backstreets.

Bruce Springsteen, qui avait soutenu Hillary Clinton et vivement critiqué Donald Trump pendant la campagne présidentielle, a interprété une quinzaine de ses chansons en acoustique. "L'atmosphère n'était pas vraiment sombre, mais elle n'était pas non plus festive, raconte le témoin de la scène. C'était mélancolique". Et avec une telle légende de la musique, pas besoin de grand discours pour comprendre le message, la setlist se suffit à elle-même.

Le chanteur a démarré avec Working on the Highway, une chanson plutôt rock de Born in the USA sur laquelle ses fans ont l'habitude de se déhancher, mais qui était au départ destinée à l'album Nebraska (sorti 2 ans plus tôt) en version acoustique. Il a ensuite enchaîné avec des titres comme Thunder Road, à propos duquel il a déclaré : "La chanson a été écrite après la fin de la guerre du Vietnam. Il y avait un sentiment de crainte et d'incertitude à propos du futur". Des propos qui résonnent particulièrement après l'élection de Donald Trump. 

Avant que sa femme - accessoirement sa guitariste et choriste - ne le rejoigne pour deux ballades (Tougher than the Rest et If I Should Fall Behind), il a interprété Born in the USA. Un tube électrique qui revêt tout son aspect contestataire lorsqu'il est "débarrassé" de ses guitares et autres batterie grandiloquents.

À lire aussi

Enfin après avoir fait planer un effet de révolte avec Dancing in the Dark, Bruce Springsteen a terminé avec Land of Hope and Dreams. Tout un symbole.

La tracklist :

Working on the Highway 
Growin’ Up 
My Hometown 
My Father’s House
The Wish 
Thunder Road 
The Promised Land 
Born in the USA 
Devils & Dust 
Tougher Than the Rest (with Patti Scialfa)
If I Should Fall Behind (with Patti Scialfa)
The Ghost of Tom Joad 
Long Walk Home 
Dancing in the Dark 
Land of Hope and Dreams

La rédaction vous recommande
À écouter aussi