Cali : "Il ne faut pas faire des choses toutes tracées"

RENCONTRE - Un an après la sortie de "L'Âge d'Or", Cali nous raconte son septième album, baptisé "Les choses défendues", dans les bacs le 25 novembre.

>
Cali - I Want You Crédit Image : Yann Orhan

Pour son grand retour, Cali croque dans Les Choses défendues ! Un an après la sortie de L'Âge d'Or, le chanteur revient avec un nouvel album, dans les bacs le 25 novembre. 14 titres inédits, mélange de nostalgie et d'espoir, le temps faisant écho aux souffrances d'aujourd'hui. Un disque dans lequel Cali s'inspire de sa propre vie, de son enfance mais aussi des événements qui l'ont marqué dans l'actualité.

L'interprète de C'est quand le bonheur revient avec Les Choses défendues, un album tout en poésie et en double sens. Tout va recommencer évoque les attentats du 13 novembre, quand À cet instant je pense à toi s'inspire de ses amours, mais aussi des salariés de Goodyear licenciés ou de son grand-père disparu la veille de la chute du Mur en 1989. Un album dans lequel on retrouve le Cali engagé, et la superbe plume qu'on lui connaît. 

Crédit : Yann Orhan
Cali, "Les Choses défendues"

RTL2 : Deux albums en deux ans, c'est rapide ou juste L'Âge d'Or de Cali ?
Cali : Je ne me suis pas trop posé la question. La maison de disques m'avait dit que c'était peut-être un peu tôt, mais j'ai écrit beaucoup de chansons, c'est ma vie, et elle ne sera surement pas la même dans un an donc je me suis dit qu'il fallait que je les sorte maintenant.

Justement, qu'est-ce qui vous a inspiré pour ce nouvel album ?
Ma vie... C'est difficile mais c'est ça, c'est mon histoire et tout ce qui se passe autourÀ cet instant je pense à toi, au-delà de penser à ma chérie, je pense aux salariés licenciés de Goodyear, à cet homme de 62 condamné à mort et tué après 36 ans dans les couloirs de la mort en Géorgie, à mon grand-père mort un an avant la chute du Mur, j'ai pensé à plein de choses comme ça.

Il ne faut pas que le Bataclan reste un tombeau, chaque soirée doit être un hommage.

Cali

Vous parlez également des attentats de Paris dans la chanson Tout va recommencer.
C'est un sujet qui m'aide à suffoquer et à respirer. Dans Tout va recommencer, c'est la vie qui redémarre, c'est un titre joyeux. Il ne faut pas que la salle du Bataclan reste un tombeau, il faut que chaque soirée soit un hommage à toutes ces victimes qui ne devaient pas mourir là-bas à 20 ans. C'est un devoir et une envie profonde d'aller leur tenir la main le 13 mars [Cali sera en concert au Bataclan le 13 mars NDLR].

Quelles sont ces "choses défendues" qui ont donné son titre à l'album ?C'est toujours difficile de trouver un titre d'album mais cette fois-ci, le titre s'est imposé, ça part d'une de mes histoires. À 16 ans j'ai fait une fugue. Je suis tombé fou amoureux d'une Anglaise qui passait l'été dans mon village. Le jour de la rentrée, elle est retournée chez elle en Angleterre, c'était fini. Mais j'ai pris un avion, je suis parti la retrouver. Je l'ai rejointe au lycée, elle ne le savait pas, elle aurait pu me dire de dégager mais elle m'a pris dans ses bras et m'a présenté à ses parents. Je suis allé en Irlande, sur la terre de mes héros U2. Je suis parti deux mois, on m'a cherché partout. C'est seulement après que j'ai appelé chez moi, je suis tombé sur ma sœur qui pleurait. Je suis rentré et je n'ai plus jamais revu mon Anglaise.

Ça c'était une chose défendue. Cette expérience, elle m'aide à respirer, à avoir du courage, ça m'a construit. Donc oui j'encourage à faire des choses défendues, mais pas des choses interdites qui font mal aux gens. J'ai fais du mal à ma famille à ce moment-là mais il ne faut pas faire des choses toutes tracées. Même si, évidemment, je ne veux pas que mon fils fasse la même chose (rires).

Crédit : Yann Orhan
Cali

Oui, j'encourage à faire des choses défendues, mais pas des choses interdites qui font mal aux gens.

Cali

On connaît votre côté engagé, qu'est ce que vous pensez de l'actualité politique ?
Je trouve qu'il y a une médiatisation outrancière qui décrédibilise la fonction d'homme politique. C'est dommage. Mais je montre à mes enfants, je vais voter avec eux, je leur montre, comme mon père l'avait fait avec moi. Quand je mets un bulletin, ça veut dire quelque chose. Mais les médias ne montrent que les crapules, les malfaisants, on ne parle que des dossiers ! On va se retrouver avec un taux d'abstention dangereux... Je suis fier d'avoir soutenu qui j'ai soutenu et j'en veux aux médias de ne montrer que ça.

Les Choses défendues, le septième album de Cali est sorti chez Sony Music Columbia. Le chanteur termine sa "tournée solo" en avril et repartira aux quatre coins de la France avec son groupe à partir de mai et jusqu'à la fin 2017. Toutes les dates, ici.

La rédaction vous recommande
par Lucie ValaisJournaliste
Suivez Lucie Valais sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants