1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉOS - De "Yellow" à "Magic" : 14 titres incontournables de Coldplay
4 min de lecture

VIDÉOS - De "Yellow" à "Magic" : 14 titres incontournables de Coldplay

PLAYLIST - Le groupe mené par Chris Martin s'est formé en 1996. (Re)découvrez les chansons qui ont fait le succès du groupe pop-rock britannique.

Coldplay a sorti son dernier album, "Ghost Stories", en 2014
Coldplay a sorti son dernier album, "Ghost Stories", en 2014
Crédit : Imeh Akpanudosen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Cette année, Coldplay fêtera ses 20 ans, tout comme RTL2. Formé en 1996 à Londres, le quator composé de Chris Martin (chant, piano, guitare), Guy Berryman (basse), John Buckland (guitare) et Will Champion (batterie) s'est imposé en quelques années comme l'un des plus gros groupes de rock britanniques contemporains. Avec six albums à son actif, Coldplay a produit une myriade de tubes planétaires et a touché à tout, allant de l'acoustique intimiste aux hymnes électro-rock taillés pour les stades. En ascension constante, Coldplay est à l'honneur ce week-end sur RTL2.

Des débuts prometteurs avec "Parachutes"

Chris Martin et Jonny Buckland font connaissance en 1996 à l'University College London, en plein cœur de la capitale britannique. Le premier étudie les lettres classiques, tandis que le second se voue à l'astronomie et aux mathématiques. Ils se retrouvent autour de leur passion pour la musique, qu'ils chérissent depuis l'adolescence. Les deux étudiants décident de monter leur groupe, et se nomment Pectoralz. Guy Berryman se joint à eux et Chris Martin engage son ami Phil Harvey comme manager.

Début 1998, Will Champion vient compléter le groupe, qui donne son premier concert dans la foulée et se renomme Starfish. Un autre ami de Chris Martin leur suggère le nom "Coldplay", qu'il a abandonné pour sa propre formation musicale. C'est ainsi que tout commence. Après avoir sorti deux EP, le quatuor signe chez Parlophone, un label auquel il est resté fidèle depuis. À la fin des années 90, Coldplay s’attelle à l'enregistrement de son premier album. Le single Shiver se fait timidement remarquer mais le suivant, Yellow, est un succès. Il atteint la quatrième place des ventes et propulse Parachutes au sommet des charts dès sa sortie, en juillet 2000. Grâce à son succès en Europe, le disque voit également le jour aux États-Unis.

Un rock sentimental

Coldplay ne traîne pas pour donner un successeur à Parachutes. A Rush of Blood to the Head sort en août 2002 et Ian McCulloch, chanteur d'Echo and the Bunnymen, les conseille pendant l'enregistrement. En trois tubes, In My Place, The Scientist et Clocks, Coldplay assoie sa réputation de groupe au rock sentimental et vibrant, qui lui vaudra des moqueries par la suite. Chris Martin et ses compères sont auréolés de quatre Grammy Awards et un Brit Awards. Même si The Scientist est une chanson d'amour, elle est aussi un clin d’œil à Dan Keeling, l'homme qui a signé Coldplay chez Parlophone.

À lire aussi

A Rush of Blood to the Head est un premier changement pour Coldplay, qui délaisse l'acoustique au profit de la guitare électrique, mais le piano reste encore très présent. L'album X&Y est enregistré après une tournée mondiale d'un an et sort en juin 2005. La forte popularité de Coldplay lui permet d'atteindre d'office la première place des ventes dans 28 pays. Vendu à plus de 8,5 millions d'exemplaires, il devient le disque le plus acheté en 2005. Cette fois, Coldplay en sort quatre single : Speed of Sound, Fix You, Talk et The Hardest Part. La légende de Fix You est bien connue : Chris Martin l'a écrit pour aider sa compagne d'alors, Gwyneth Paltrow, à surmonter la mort de son père.

Le virement électro-pop avec "Viva La Vida"

Avec Viva La Vida or Death and All His Friends, le quatrième album de Coldplay sorti en 2008, le groupe londonien montre toute son ambition. Il se dirige vers un son beaucoup plus ample et dynamique avec des percussions et claviers électroniques faits pour danser. Le tout sous l'égide de Brian Eno, qui produit le disque. Le deuxième single, Viva La Vida, est une explosion sonore au rythme saccadé et élévateur

D'autres single sortent, notamment Life In Technicolor ii et Lovers In Japan. Sur scène, le spectacle est dantesque et la foule est portée par des élans de ferveur. Coldplay devient officiellement "un groupe à stade", un statut réservé aux formations les plus marquantes et populaires. Ce choix est judicieux. Les ventes suivent et la communauté de fans de Coldplay ne cesse de s'élargir.Viva La Vida or Death and All His Friends s'écoule à plus de sept millions d'exemplaires, même si on commence à Coldplay de jouer dans la surenchère.

Malgré ces critiques, le groupe enchaîne avec Mylo Xyloto (2011), faisant taire les rumeurs persistantes de séparation. Brian Eno est à nouveau aux manettes. Le disque s'inscrit dans la lignée de Viva La Vida or Death and All His Friends, avec des titres élévateurs. Cinq single en sont extraits, dont Every Teardrop Is a Waterfall, dont Chris Martin a eu l'idée en regardant Biutiful (2010), un drame d'Alejandro González Iñárritu.  Pour écrire cet album, Chris Martin s'est inspiré de la Rose Blanche, mouvement non-violent d'étudiants qui s'est opposé au nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale, et de la série policière The Wire. Mylo Xyloto est le nom d'un personnage imaginaire évoluant dans une ville oppressante, et qui trouve le salut dans l'amour. On y trouve également le premier duo de Coldplay : Princess of China, avec Rihanna.

Retour aux sources avec "Ghost Stories"

Avec Ghost Stories (2014), Coldplay freine ses envolées électro-rock, et revient à un son plus organique. Chris Martin et ses camarades désarçonnent les fans avec le premier extrait, Midnight, un titre à l'électronique hantée qui étouffe le chant de Chris Martin, au point de rappeler l'Américain Bon Iver. Un mois plus tard, Coldplay révèle Magic, un titre planant rappelant leurs premiers albums et qui est mieux accueilli que Midnight. Le single A Sky Full Of Stars, produit par le DJ Avicii, renoue avec l'énergie de Viva La Vida, mais tranche au milieu d'un album plutôt apaisé. 

Chris Martin reconnaît s'être inspiré de son divorce avec Gwyneth Paltrow : "L'idée était de se demander 'Comment laisse-t-on les choses qui nous sont arrivé dans le passé, nos fantômes, avoir une influence sur notre présent et notre futur ?', explique le chanteur à la BBC. Parce que pendant un moment, j'ai eu l'impression qu'ils me tiraient vers le bas et foutaient ma vie en l'air, ainsi que celle autour de moi."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/