1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉO - Les Insus : Téléphone a refait vibrer ses fans
1 min de lecture

VIDÉO - Les Insus : Téléphone a refait vibrer ses fans

Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka ont fait revivre, le temps d'un concert, le rock français des années 1980.

La Rédaction numérique de RTL2
La Rédaction numérique de RTL2

"Bonsoir. On avait oublié de vous dire au revoir... et merci !". C'est probablement ces mots de Jean-Louis Aubert, entouré de Louis Bertignac et Richard Kolinka, qui ont symbolisé le retour de Téléphone, ou plutôt des "Insus?". Le temps d'un concert, vendredi 11 septembre sur la scène parisienne et conviviale du Point Éphémère, les trois musiciens ont ravi les 300 spectateurs venus au bon souvenir du rock français des années 80. La seule véritable différence : à la basse, Aleksander Angelov remplaçait l'historique et absente Corine Marienneau.

Pour ramener tous ces fans en enfance, le groupe s'est lancé avec Crache ton venin, sorti dans l'album du même nom en 1979. Ensuite, les classiques se sont enchaînés : Argent trop cher, La bombe humaine, Cendrillon, New York avec toi ou encore, et surtout, Un autre monde. "Vous êtes contents ? Nous aussi je crois", a lancé Louis Bertignac au public, au sein duquel se trouvaient quelques vedettes des médias ou de la chanson.

Un second concert à Lille

Ce concert parisien marque en tout cas une étape sans doute décisive vers la reformation du groupe aux six millions d'albums vendus, après plusieurs tentatives avortées depuis sa dissolution en 1986. En 1999, puis en 2010, des contacts avaient été pris, mais sans aboutir. Finalement, ce retour, préparé secrètement, avait été révélé la semaine passée par RTL.

Un second concert est prévu à Lille, mardi 15 septembre. Une nouvelle fois, les places se sont arrachées comme des petits pains. "Pour l'instant, aucun autre concert n'est prévu", a toutefois prévenu Louis Bertignac sur son site internet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.