1. Accueil
  2. Évènements
  3. Cocoon en interview et en session acoustique dans #LeDriveRTL2 du 15 septembre 2016
3 min de lecture

Cocoon en interview et en session acoustique dans #LeDriveRTL2 du 15 septembre 2016

REPLAY - Mark Daumail de Cocoon était dans les studios de RTL2 pour répondre aux questions d'Eric Jean Jean et de Mathilde Courjeau et interpréter une version acoustique de "I Can't Wait".

Mark Daumail de Cocoon
Mark Daumail de Cocoon
Crédit : Bertrand Laidain
#LeDriveRTL2 du 15 septembre 2016
14:10
Eric Jean-Jean
Eric Jean-Jean

Eric Jean Jean et Mathilde Courjeau on reçu Mark Daumail le chanteur de Cocoon dans #LeDriveRTL2. Cela faisait six ans qu'il n'y avait pas eu d'album de Cocoon, du coup,pour cause de fatigue  s'est interrogé Eric Jean Jean ?

"J'avais envie de poser la guitare, arrêter la folk music" a répondu le chanteur de Cocoon "et je me suis lancé dans une aventure électronique solo et je suis devenu papa dans la foulée, en 2014. Malheureusement mon fils a dû être hospitalisé en urgence et j'ai demandé à amener ma guitare acoustique, j'ai eu besoin de la resserrer contre moi, de ressentir cette chaleur à nouveau. J'ai commencé à jouer, à fredonner des choses à mon bébé dans la chambre. J'ai écrit la moitié de l'album à l'hôpital et l'autre moitié en rentrant quand il était guéri."

Si on voit que la notion de famille est primordiale dans ce disque notamment avec sa genèse, mais Cocoon a perdu un bout de famille puisque Morgane Imbeaud n'est pas sur cet album s'est demandé Mathilde Courjeau ?

Moi et une guitare c'est Cocoon

Mark Daumail de Cocoon

"Morgane, la chanteuse qui était à mes côté, qui fait partie de l'histoire de Cocoon et qui m'a accompagné pendant les moments difficiles, m'a dit quand le disque était fini qu'elle ne se sentait pas de repartir avec le groupe, car elle n'avait pas le temps elle voulait se consacrer à ses projets solo. Du coup j'ai eu envie de remplir le vide énorme qu'elle a laissé par plein de gens, j'ai appelé une quarantaine de musiciens. Moi et une guitare c'est Cocoon, c'est ce son doux, folk en anglais, et ce album fait bien partie de la trilogie Cocoon avec cette douceur, ce son il y a beaucoup d'harmonies vocales, beaucoup d'invités. 

À lire aussi

Puis Mark a évoqué au micro du #DriveRTL2 le titre de l'album Welcome Home (bienvenue à la maison) ainsi que les illustrations de maisons du disque réalisés par l'artiste Esther Pearl Watson. il voulait voulait des illustrations de maison ou de foyer différentes pour chanson.

Les endroits où tu as écrit et réalisé le disque sont multiples : Bordeaux bien sûr, mais aussi Berlin et Richmond en Virginie aux Etat-Unis. Qu'est ce que chacun de ces lieux t'ont amené a demandé Mathilde Courjeau ?

J'en avais marre de regarder de l'autre côté de l'atlantique et d'essayer de les imiter.

Mark Daumail de Cocoon

"Bordeaux, c'est là où je vis maintenant, c'est là où j'ai la chance d'avoir mon studio, un super endroit très adapté à l'écriture et à la pré-production. Quand j'avais les bandes basiques, basse, guitare batterie et quelques arrangements, clavier, midi etc, j'ai rencontré Martin Gallup, grâce à Stéphane Eicher qui est un ami. C'est une sorte de coach vocal. Je lui fait écouter les maquettes et il a décidé de me donner un coup de main, et comme il vit à Berlin je suis allé chez lui où j'ai passé passé 15 jours à travailler avec lui au rythme d'une chanson par jour, ce que tu ne fais plus jamais, c'est plutôt 3 chanson par jour. Et la Virginie c'est parce que je voulais travailler avec Matthew E. White que j'ai contacté par email, il a accepté et on s'est retrouvé en Virginie, dans les marécages. Et il a réussi à injecter le supplément d'âme pour que cela fasse vraiment "disque américain". J'en avais marre de regarder de l'autre côté de l'atlantique et d'essayer de les imiter. J'avais envie d'y aller et de le faire vraiment et ça vaut le coup, de prendre un billet d'avion et de se bouger et de la faire "

Mark Daumail de Cocoon
Mark Daumail de Cocoon
Crédit : Bertrand Laidain
Mark Daumail de Cocoon
Mark Daumail de Cocoon
Mark Daumail de Cocoon
Mark Daumail de Cocoon
Mark Daumail de Cocoon
Mark Daumail de Cocoon
Mark Daumail de Cocoon
Mark Daumail de Cocoon Crédits : Bertrand Laidain
Mark Daumail de Cocoon Crédits : Bertrand Laidain
Mark Daumail de Cocoon Crédits : Bertrand Laidain
Mark Daumail de Cocoon Crédits : Bertrand Laidain
Mark Daumail de Cocoon Crédits : Bertrand Laidain
Mark Daumail de Cocoon Crédits : Bertrand Laidain
Mark Daumail de Cocoon Crédits : Bertrand Laidain
1/1

Aerosmith "I Don't Want To Miss A Thing"

C'est la bande originale et chanson la plus mémorable du film Armageddon de Michael Bay sorti en 1998, avec Bruce Willis, Ben Affleck, Billy Bob Thorton et Liv Tyler, fille de Steven Tyler, le chanteur d'Aerosmith justement.
C'est celle qu'on surnomme la reine de la ballade, Diane Warren qui a écrit ce morceau à l'origine pour Céline Dion, mais fut finalement adoptée par Aerosmith et s'est retrouvé sur ce film. Pour vous donner une idée, c'est celle qui est derrière les plus grandes chansons de Whitney Houston, Toni Braxton,  Celine Dion… Elle s'y connait en émotion quoi.
Et pour rajouter cette émotion qui nous fait systématiquement chanter, monter les larmes aux yeux et se dresser les poils sur les bras, on y rajoute généralement un orchestre de 52 instruments.
Si le film a été très mal reçu par la critique, c'est le problème majeur des films catastrophe et de leurs scénarios tirés par les cheveux… Le morceau d'Aerosmith lui a été un franc succès et a permis au groupe d'être pour la première fois de sa carrière n°1 des charts internationaux pendant plus d'un mois.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/