1. Accueil
  2. Évènements
  3. Le business pas toujours juteux de U2 avec Apple et Blackberry
4 min de lecture

Le business pas toujours juteux de U2 avec Apple et Blackberry

U2 entretient une relation fusionnelle avec Apple depuis le début des années 2000, malgré une aventure avec Blackberry et l'échec récent de la sortie numérique du disque "Songs of Innocence".

U2 avec Tim Cook, patron d'Apple, lors du lancement de l'album "Songs Of Innocence", le 9 septembre 2014
U2 avec Tim Cook, patron d'Apple, lors du lancement de l'album "Songs Of Innocence", le 9 septembre 2014

U2 est une machine de guerre, mais en serait-il arrivé à ce stade sans l'appui de marques stratégiques comme Apple et Blackberry ? Le groupe irlandais a accompagné la marque siglée d'une pomme lors de lancements de produits ou fonctionnalités importantes, comme l'iTunes Music Store ou des iPods exclusifs. Après une infidélité passagère avec Blackberry pour la tournée U2360, la bande à Bono est retournée à ses premières amours auprès d'Apple, mais a commis une erreur stratégique pour le lancement numérique de Songs of Innocence

Apple et U2 ont inventé le marketing musical numérique

U2 est aux côtés d'Apple à presque chaque moment où la marque propose de nouvelles fonctionnalités en matière de musique, depuis sa résurrection, au début des années 2000. Le groupe irlandais est là lorsqu'Apple dévoile l'iTunes Music Store (devenu depuis iTunes Store), Bono intervenant par visioconférence lors du lancement officiel, en 2003.

L'année suivante, U2 soutient la sortie du premier iPod permettant de stocker des photographies avec une série limitée siglée à leur nom, portant sur le verso la signature des quatre membres du groupe. Nommé U2 Special Edition iPod et vendu jusqu'en 2006, c'est le premier modèle exclusif et limité d'Apple. À cette occasion, Steve Jobs définit U2 comme "le meilleur groupe au monde" lors d'une conférence, où il présente un clip pour le titre Vertigo, revu à la sauce monochromée d'Apple. 

À cette occasion, Steve Jobs annonce The Complete U2 Boxla première compilation entièrement digitale jamais créée. Elle regroupe 446 titres réunissant à la fois extraits de concerts, démos, et remix. "Nous voulons que le public ait une relation en ligne plus intime avec le groupe, et Apple peut nous aider à y parvenir", affirme Bono dans un communiqué de presse de la marque. "U2 et Apple ont une relation spéciale grâce à laquelle ils peuvent commencer à redéfinir le business de la musique", s'y félicite Jimmy Iovine, à l'époque président du conseil d'administration du label de U2, qui est alors Interscope Records. 

Nous voulons que le public ait une relation en ligne plus intime avec le groupe, et Apple peut nous aider à y parvenir.

Bono, en 2004
À lire aussi

En 2006, U2 et Apple remettent le couvert pour un nouveau modèle d'iPod 5G exclusif, de couleur noire. Une première pour l'iPod. Autre innovation : chaque coffret de cette version de l'Ipod 5G contient un code permettant de télécharger une vidéo de 33 minutes combinant des prestations scéniques de U2 et des interviews.

Bono, figure d'Apple

Depuis, U2 et Apple n'ont plus ressorti de produit commun. Cependant, le sigle représentant la catégorie "Artistes" sur les logiciels d'Apple est toujours une figure ressemblant beaucoup à Bono. La hauteur du micro et les traits du profil avec les cheveux plaqués en arrière laissent peu de doute.

Au-delà de l'aspect business, l'amitié liant Bono et Steve Jobs était connue. À la mort du second en 2011, le chanteur le décrit comme "le Bob Dylan des machines, l'Elvis [Presley] de la dialectique entre le matériel informatique et le logiciel" dans une interview au Rolling Stone américain. "La grande leçon pour le capitalisme est que Steve, au fond de lui, ne pensait pas que le consommateur avait raison. Au fond de lui, il savait qu'il avait raison. Et que le consommateur respecterait un point de vue avec une esthétique forte, même si ce n'était pas ce qu'il attendait à la base."

Une infidélité passagère avec Blackberry

En 2009, l'histoire d'amour semble pourtant rompue. U2 annonce que Research In Motion, fabricant de Blackberry, est le sponsor de la tournée U2360, dans une opération appelée Blackberry Loves U2. De fait, le groupe irlandais rompt les liens avec Apple. Un petit séisme dans le monde du marketing musical.

Au passage, Bono ne se prive pas de tacler la conduite d'Apple envers le groupe irlandais : "Research In Motion nous donne ce qu'Apple a toujours refusé : un accès à leurs labos et à leurs ingénieurs pour que nous puissions faire quelque chose de vraiment spectaculaire", déclare le chanteur au journal canadien The Globe and Mail.

Sur scène, U2 affiche ce nouveau partenariat. Bono remercie la marque à la framboise, dont le nom s'inscrit sur les écrans disposés en forme de cercle. Par ailleurs, une publicité les réunissant sort, moquée pour sa ressemblance avec celle réalisée l'année précédente par Apple et Coldplay, devenu leur nouveau fer de lance. 

Échec du lancement numérique de "Songs of Innocence"

Malgré son infidélité assumée, le groupe irlandais renoue avec Apple en 2014, pour son nouvel album Songs of Innocence. Ce dernier sort le 9 septembre 2014, lors d'une conférence menée par Tim Cook, nouveau patron d'Apple. "Nous sommes le sang dans vos machines, ô Maître Zen des appareils électroniques et des logiciels, Tim Cook", plaisante Bono pendant la conférence. Les deux hommes font ensuite semblant de négocier la gratuité de Songs of Innocence sur iTunes, qui est l'annonce principale du jour. 

Nous sommes le sang dans vos machines.

Bono à Tim Cook

Cependant, les deux alliés commettent une erreur stratégique. Apple met le disque à disposition gratuitement et surtout, automatiquement, dans l'iPhone de leurs 500 millions d'utilisateurs. L'intitiative fait scandale, et la marque se retrouve obligée à développer une application permettant de supprimer Songs of Innocence de l'appareil.  

Bono lui-même concède que U2 et Apple ont misé trop gros, et présente ses excuses : "J'en suis désolé. J'ai eu cette merveilleuse idée et nous nous sommes un peu laissés emporter. Les artistes ont tendance à faire ça. Un soupçon de mégalomanie, une touche de générosité, un peu d'auto-promotion et une peur profonde que ces chansons dans lesquelles nous avons mis notre vie pendant des mois ne soient pas entendues. Il y a beaucoup de bruit au-dehors. Je pense que nous sommes devenus un peu bruyants à notre tour pour sortir de la mêlée." Pari au moins réussi de ce côté-là, puisque U2 s'est retrouvé en tête des écoutes iTunes grâce à cette opération.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/