1. Accueil
  2. Évènements
  3. Iggy Pop : que vaut "Post Pop Depression", le dernier album de l'ex-Stooges ?
3 min de lecture

Iggy Pop : que vaut "Post Pop Depression", le dernier album de l'ex-Stooges ?

NOUS L'AVONS ÉCOUTÉ - Pour ce nouveau disque, sorti ce 18 mars, l'ex-leader des Stooges a travaillé avec Josh Homme, l'influent leader des Queens of The Stone Age. L'Iguane a enfin trouvé un écrin rock qui convient à sa voix de crooner.

Iggy Pop, ici à Los Angeles, pour sa tournée "Post Pop Depression"
Iggy Pop, ici à Los Angeles, pour sa tournée "Post Pop Depression"
Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Il est imprévisible. En janvier dernier, Iggy Pop débarque en smoking présenter Gardenia, l'un des premiers singles de Post Pop Depression, à la télévision américaine. Ce soir là, le public (re)découvre l'iguane en crooner classieux accompagné d'un backing band impeccable, à mille lieux des performances torse nu dégoulinantes de sueur avec les Stooges. "The legendary Iggy Pop", comme l'annonce l'animateur Stephan Colbert, délivre une prestation élégante, soignée, presque trop sage. À l'image des 9 chansons de Post Pop Depression, qui sort ce vendredi 18 mars. Et même si ce n'est pas son meilleur disque, les amateurs d'Iggy Pop seront au moins heureux d'entendre que l'artiste a enfin trouvé un projet à la mesure de son aura.

Il faut dire que dans ses derniers albums, Iggy partait un peu dans tous les sens. Cette fois, fini les duos avec Sum 41 (Skull Ring, 2003), les reprises de Joe Dassin (Après, 2012) et les textes de Michel Houellebecq (Préliminaires, 2009). Le Iggy Pop nouveau regarde du côté du désert californien, celui où habite Josh Homme des Queens of the Stone Age. L'iguane est allé chercher le rockeur pour se faire un lifting musical et grand bien lui en a pris.

La pochette de l'album "Post Pop Depression"
La pochette de l'album "Post Pop Depression"
Crédit :

La patte de Josh Homme

Les riffs précis, les lourds accords de guitare, la batterie puissante mais millimétrée, les chœurs - dans Pop Post Depression, la patte de Homme est omniprésente. Tant mieux : le son de l'album n'en est que plus actuel et résonne avec des groupes comme les Queens of the Stone Age ou les Arctic Monkeys. Aux fûts, on retrouve d'ailleurs Matt Helders, le batteur de la bande d'Alex Turner. Les fans des groupes précités se retrouveront donc en terrain connu.

La voix d'Iggy se fond à merveille dans ce rock'n'roll racé. Le vieux routard du rock ne force pas le trait ici - pas besoin. Ses trémolos font des merveilles sur des morceaux comme sur le single d'ouverture Break Into Your Heart ou Chocolate Drop, l'un des seuls morceaux de l'album à déroger au combo basse/guitare/batterie - ici, c'est un subtil piano qui joue les accords. Un piano que l'on retrouvera sur la piste de fermeture, Paraguay. La machine pilotée par Josh Homme se permet peu d'écarts avec les instruments clés du rock'n'roll - alors c'est avec une oreille bienveillante que l'on accueille le final orchestral de Sunday, au milieu de l'album.

Un chant du cygne à la David Bowie ?

À lire aussi

Ce qu'il manque peut-être à ce Post Pop Depression, c'est un vrai single catchy, une mélodie imparable qui aurait pu braquer davantage les projecteurs sur l'Iguane et ses nouveaux amis. Et pousser les auditeurs à s'intéresser davantage à ce nouveau projet. Conséquence, il faut faire quelques efforts pour rentrer dans l'album étant donné qu'aucune mélodie ne colle vraiment aux oreilles aux premières écoutes. Au bout de plusieurs passages, l'auditeur commence à apprécier les incantations de l'ami Iggy.

Mon nouvel album ne parle que de ça, de l'âge

Iggy Pop

Côté paroles, difficile de ne pas pointer une étonnante similitude entre les obsessions de l'ex-Stooges et le dernier David Bowie. Dans Blackstar, le Britannique décédé début janvier posait un regard sur sa carrière et son statut de star. Ici, Iggy aussi jette un œil dans le rétroviseur, à propos de ses vieux amours (Gardenia) ou de ses années à Berlin (German Days). "Mon nouvel album ne parle que de ça, de l'âge", lâchait récemment le chanteur.

L'Iguane ne cache pas sa satisfaction de s'être lancé un dernier défi en prenant une nouvelle direction avec Josh Homme. Car Post Pop Depression pourrait bien être le point final à sa carrière de chanteur. "J'ai le sentiment que je devrais arrêter après ça", expliquait Iggy Pop en février. Avant de raccrocher définitivement le micro, le rockeur tournera avec ses nouveaux amis partout dans le monde, avec un passage par le Grand Rex à Paris le dimanche 15 mai. Et à en juger par les premiers concerts, Iggy n'a pas résisté à se remettre torse nu.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/