4 min de lecture Musique

Rag'n'Bone Man : 4 infos sur le crooner britannique tatoué

Le chanteur dévoile ce 10 février son premier album, "Human". Son parcours est tout aussi impressionnant que son arrivée fulgurante sur le devant de la scène.

Rag'n'Bone Man sur la scène de la Columbia Session
Rag'n'Bone Man sur la scène de la Columbia Session Crédit : Maxime Villalonga
MorganeGiuliani
Morgane Giuliani

Des chanteurs avec un tel charisme, on en croise peu. Rag’n’Bone Man est de cette trempe. Grand, massif, couvert de tatouages, le Britannique en impose. Encore plus quand il se met à chanter de sa voix de ténor, sur ses chansons mêlant soul, sonorités urbaines, cordes et rock. Son single Human fait un carton dans le monde depuis l’année dernière. ll s’agit du premier single issu de son premier album éponyme (Sony Music), disponible le 10 février. En octobre 2016, il s'était produit dans #LeDriveRTL2.

Avant de devenir l’un des chanteurs les plus en vue de sa génération, Rory Graham, de son vrai nom, menait une vie parfaitement "normale", en tant qu'aide-soignant auprès de patients atteints d'autisme. C’est la ville de Brighton qui l’a emmené vers la musique, à commencer par le rap. Que sait-on de l’artiste qui fait chavirer les foules avec ses chansons poignantes ? 

À lire aussi
Neil Young à Los Angeles en 2014 Neil Young
Neil Young rend ses archives accessibles à tous sur le Web

1. Proche de sa famille

D’où lui vient ce nom de scène intriguant ? "En Angleterre, le Rag'n'Bone Man est quelqu'un qui récupère les déchets des autres pour les réutiliser", avait-il expliqué dans #LeDriveRTL2. "J’avais l’habitude d’aller chez mon grand-père le samedi matin, on mangeait du porridge en regardant des rediffusions de Steptoe and Son sur BBC Two, dit-il à BBC Music à propos d’une série comique des années 70, mettant en scène un père et un fils travaillant en tant que ferrailleurs. Je trouvais que c’était hilarant. Et puis, Rag’n’Bone Man sonnait comme un nom blues. Ça me rappelait des gens comme Sonny Boy Williamson et Big Mama Thornton." 

>
Rag'n'bone man : Human en acoustique dans le Drive RTL2 Crédit Média : RTLnet | Date :

En anglais, l’expression "rag’n’bone man" désigne un "chiffonnier" ou "ferrailleur". Bref, un métier besogneux, que l’on fait avec ses mains. C’est ainsi que Rory Graham envisage son rapport à la musique : organique. Le chanteur de 31 ans n’a rien contre le streaming, qui permet "d’avoir le monde la musique au bout des doigts", mais il lui préférera toujours le vinyle. “Les gens n’ont plus d’attention à accorder à la musique à présent. Je viens d’une époque où on achetait un album et on l’écoutait de bout en bout”, soutient-il auprès de The Independent

2. Un passé d'aide-soignant

Rag’n’Bone Man a eu une première vie avant la musique. Il a travaillé pendant 5 ans en tant qu’aide-soignant pour des patients atteints de syndromes autistiques, type Asperger et Down.

Cette première vocation était liée à son histoire familiale. Sa petite sœur est trisomique et il a voulu mieux appréhender sa maladie, "afin de faire du bien autour de moi, de comprendre et maîtriser ce que je ne connaissais pas encore de ce handicap", a-t-il expliqué au Temps. "Ce job était génial, il vous apprend la compassion et l’empathie. J’ai grandi avec des gens ayant des retards d’apprentissage", déclare-t-il auprès du Daily Telegraph. De son côté, il s'apprête à fonder sa propre famille : sa compagne accouchera de leur premier enfant cet été. 

3. Des débuts dans le rap

À côté de son travail d’aide-soignant, Rag’n’Bone Man fait de la musique, en tant que rappeur. Dès l’âge de 15 ans, il rappe sur des scènes libres. Cette musique a alors "plus d’impact sur lui que n’importe quel autre genre". Il se familiarise avec la scène rap et hip-hop de Brighton, ville balnéaire à l’intense foisonnement culturel.

>
Rag'n'bone man : Is This Love (Bob Marley) en version soul acoustique Crédit Média : RTLnet | Date :

Le soir de ses 21 ans, son père le pousse à chanter sur la scène d’un pub, et c’est comme ça qu’il quitte le rap pour le chant. Très vite, le jeune homme commence à écrire ses propres chansons, en partant du piano. Il s’attache aussi à ce que ses morceaux soient toujours écoutables en version acoustique. Pour lui, le message est plus important que la production.

J’ai grandi avec le jazz, le blues et la soul grâce à mes parents

Rag’n’Bone Man
Partager la citation

"J’ai grandi avec le jazz, le blues et la soul grâce à mes parents. Ça coule dans mes veines. J’essaye d’aborder la musique en mélangeant ces styles anciens afin de créer quelque chose de neuf. Je veux m’affranchir le plus possible des étiquettes, pour qu’on ait du mal à me ranger dans une catégorie." dans Le Temps. Pari réussi sur ce premier album éclectique, où sa voix impressionnante sert de fil conducteur. 

4. Une écriture tournée vers les autres

Rag’n’Bone Man semble écrire peu sur lui, contrairement à la majorité des artistes. "J'aime parler de situations vécues, mais j'aime aussi m'adresser aux gens, leur parler de leur vie, et demander à mes amis ce qui se passe dans leur vie, a-t-il révélé dans #LeDriveRTL2. C'est parfois plus intéressant que mon quotidien dans le bus de tournée."

Son titre Human est notamment inspiré par une discussion avec un ami, désespéré de lui demander des conseils. "Il m’a posé une question et je ne me sentais pas qualifié pour y répondre", a indiqué le chanteur lors de son passage dans #LeDriveRTL2. C'est ainsi qu'il a eu l'idée de la ligne ‘I’m no prophet or messiah’." Le titre est aussi en partie une référence à sa petite sœur atteinte du syndrome de Down. "Beaucoup de gens se plaignent de leurs problèmes qui n’en sont pas vraiment", remarque-t-il auprès du Temps.

Lors de son concert au Flow pour une Columbia Session, avec RTL2, le chanteur avait dévoilé l’origine du titre Odetta. Ses paroles font référence à l’un de ses amis, qui a réussi à sortir la tête de l’eau après la naissance de sa fille. "C'est probablement ma chanson préférée de l'album", assure le chanteur.

Quand il est en panne d’inspiration, Rag’n’Bone Man se tourne vers l’écran. C’est ainsi qu’il a écrit la chanson Skin après un épisode tragique de Game of Thrones. Il s'est aussi amusé à écrire des paroles à propos d'Eastenders, soap opera très populaire au Royaume-Uni.

Rag'n'Bone Man, Human, Sony Music, disponible le 10 février. En concert à l'Élysée Montmartre le 27 mars (complet)

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Rag'n'Bone Man
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants