5 min de lecture Rédacteur en chef

Depeche Mode : pourquoi le groupe a-t-il traversé le temps ?

IZIA RÉDAC CHEF - Créé en 1979, Depeche Mode a su traverser les époques. Précurseur et hors du temps, le groupe est devenu une influence majeure dans l'histoire du pop-rock.

>
Depeche Mode - "Just Can't Get Enough" Crédit Image : MIGUEL MEDINA / AFP | Date :
MorganeGiuliani
Morgane Giuliani

"Il y a une incarnation de la musique qui est assez dingue chez Depeche Mode", estime Izia, rédactrice en chef d'un jour de RTL2.fr. La jeune chanteuse de 25 ans cite le groupe britannique parmi ses groupes cultes, ceux dont elle ne se lasse jamais.

"Ils ont réussi à mêler l'électronique, le rock, le trash, la douceur. J'adore ces groupes qui chantent de manière très dark, sur des compos assez pop, explique Izia. C'est ce genre de groupes qui m'a inspirée pour mon dernier album. Ils sont assez intemporels."

À lire aussi
Alexandre Astier est le héros de la série "Kaamelot" série TV
Alexandre Astier : le nouveau Louis de Funès

Comment expliquer la longévité de Depeche Mode ? Créée en 1979, la formation pop-rock a traversé les époques et les genres, parvenant à se renouveller tout en ayant une identité propre. Porté par les figures de Dave Gahan et Martin L. Gore, Depeche Mode est devenu un mythe. 

Un style unique

Depeche Mode, c'est avant tout un style reconnaissable entre tous. La voix grave et chaude de Dave Gahan, souvent linéaire et peu changeante, agit comme un repère. Elle est équilibrée par le chant plus léger et aigü de Martin L. Gore, l'homme de l'ombre de Depeche Mode. 

Depeche Mode est reconnaissable car il a été l'un des premiers groupes à mêler le rock à des sonorités électroniques, au tournant des années 70 et 80. Le phénomène a pris tant d'ampleur qu'il a fini par avoir un nom : la synthpop. Il est dérivé du mot "synthétiseur", l'instrument par lequel tout a commencé pour Depeche Mode.

En 1981, le groupe, dont les membres ont une petite vingtaine d'années, fait sensation avec le titre Just Can't Get Enough, morceau romantique et dansant. Dans le clip, Dave Gahan, Martin L. Gore et Vince Clarke sont les garçons branchés de la classe qui traînent avec les jolies filles. L'air du morceau, qui repose sur quelques notes de synthétiseurs, a depuis été repris de nombreuses fois. Il a servi de musique à plusieurs campagnes publicitaires, notamment pour Chanel et H&M. 

Rapidement, Martin L. Gore, principal compositeur de Depeche Mode, se tourne vers des sons de plus en plus froids, mécanique, dits "industriels". L'un des exemples les plus frappants est le morceau People Are People, premier tube international de Depeche Mode, extrait de l'album Some Great Reward (1984).

La mélodie est si métallique qu'elle aurait pu être enregistrée dans une usine. Elle s'avère révolutionnaire pour son époque, dans la lignée de Kraftwerk. Le clip montre des images de guerre et a été en partie tourné à bord du mythique bateau militaire HMS Belfast. Le groupe continue sur sa lancée avec Master and Servant, autre single issu de Some Great Reward. Le titre singe les dirigeants de l'époque et les inégalités entre classes sociales. 

Dans les années 80, Martin L. Gore déménage à Berlin, capitale européenne de la musique électronique à la fin du 20e siècle. Elle l'influence dans ses compositions. Cette ville est d'ailleurs toujours aussi importante à ses yeux. Elle lui a inspiré son dernier album solo

Noirceur envoûtante

Bien que précurseurs, les membres de Depeche Mode réussissent à ne pas se laisser enfermer dans un style. Au fur et à mesure de sa carrière, le groupe se réinvente, et va vers des sons toujours plus sombres. L'album Black Celebration (1986), qui suit Some Great Reward, offre un virage à 180 degrés. 

Dans Black Celebration, l'ambiance est hantée de divers démons, se pare de samples électro inquiétants. Le titre du disque évoque une messe noire et les paroles sont globalement défaitistes sur la société de l'époque. Martin L. Gore a également voulu y montrer que son amour du synthétiseur ne lui a pas pour autant fait oublier les guitares, comme dans A Question of Time

Depeche Mode s'enfonce dans la noiceur les dix années suivantes, mais cela n'empêche pas le groupe d'enchaîner les tubes : Never Let Me Down Again, Strangelove, Enjoy The Silence, Personal Jesus ou Walking In My Shoes. Cette chanson est l'une de leurs plus torturées, mais aussi, repentantes. Le paroxysme est atteint avec l'album Ultra (1997), l'un des albums les plus torturés du groupe. 

Des légendes du rock

Ce son de plus en plus sombre s'accompagne d'une descente aux enfers pour Dave Gahan. Au début des années 1990, le chanteur tombe dans les méandres du mythe "sexe, drogues et rock'n'roll", et se fait soigner à plusieurs reprises pour ses addictions. 

L'enregistrement de l'album Songs of Faith and Devotion est difficile. Dave Gahan apparaît amaigri, les cheveux longs, tatoué, scarifié et avec un look presque gothique. Le chanteur, en plein divorce, est souvent sous l'emprise de l'héroïne et refuse de voir ses camarades. La tension atteint son paroxysme entre les membres de Depeche Mode. Alan Wilder quitte le groupe en 1995, tandis que Martin L. Gore s'isole à Berlin. 

À cette époque, Dave Gahan tombe dans une spirale d'autodestruction. Lui et sa nouvelle compagne, Teresa Conroy, fréquentent d'autres groupes aimant flirter avec les limites, comme Primal Scream ou Jane's Addiction. Durant un concert à la Nouvelle-Orléans en 1993, Dave Gahan fait une crise cardiaque sur scène, au moment des rappels. Deux ans plus tard, il finit à l'hôpital à la suite d'une tentative de suicide. En 1996, il suit une ultime cure de désintoxication. 

Dave Gahan remonte peu à peu la pente durant la deuxième moitié des années 1990 mais son image de "junkie" marquera les esprits, bien qu'il soit complètement sevré à ce jour. Au tournant des années 2010, il commence à écrire des textes pour Depeche Mode et raconte sa rédemption dans le beau titreSuffer Well. À la fin du clip, on peut voir Jennifer Sklias, sa troisième épouse. 

Présence scénique

Dave Gahan s'est aussi taillé une réputation de bête de scène. Depeche Mode a fait plusieurs fois le tour de la planète et des millions de spectateurs se précipitent pour voir le chanteur incarner sa persona scénique. Sage à ses débuts, Dave Gahan trouve peu à peu son style.

Il se produit la plupart du temps torse nu, avec un pantalon en cuir, dévoilant ses nombreux tatouages. En nage, Dave Gahan éructe, brandit et joue avec le pied du micro, qui devient presque une extension de lui-même. Surtout, il a ce fameux déhanché saccadé qui est devenu sa marque de fabrique. 

À ses côtés, Martin L. Gore est plus calme mais avec des tenues très excentriques et du maquillage. Depeche Mode a trouvé son équilibre entre animalité et douceur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rédacteur en chef Depeche Mode Izia
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants