1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉOS - Yak, Nicolas Michaux et Joe Bel : les 3 artistes à découvrir cette semaine
3 min de lecture

VIDÉOS - Yak, Nicolas Michaux et Joe Bel : les 3 artistes à découvrir cette semaine

PLAYLIST - Le rock garage fiévreux de Yak, la French pop désillusionnée de Nicolas Michaux et la douceur folk-funk de Joe Bel sont à découvrir cette semaine.

Yak vient de sortir son premier album, "Alas Salvation"
Yak vient de sortir son premier album, "Alas Salvation"
Crédit : Capture d'écran/Yak

Cette semaine, RTL2.fr vous propose de vous confronter à la fièvre de Yak. Ce trio londonien est une nouvelle preuve que la scène rock garage britannique se porte pour le mieux. Oli Burslem, Andy Jones et Elliot Rawson sont des protégés de Jack White, rien que ça, qui a décidé de sortir leur premier album, Alas Salvation, sur son label. Ils seront en concert au Point Éphémère le jeudi 26 mai. Celles et ceux qui préfèrent se remuer avec nonchalance sur de la pop suave devraient aimer les chansons de Nicolas Michaux. Ce Belge mélange le phrasé blasé français à la pop malicieuse britannique. Son premier album, À la vie à la mort, est déjà disponible. Il se produira le mardi 24 mai au Point Éphémère. Enfin, laissez-vous transporter par la douceur folk de Joe Bel, aux sursauts funk et soul. La Française a signé un titre pour la bande-originale du film Tout pour être heureux, et écrit son premier album. Elle sera sur la scène du Café de la danse le jeudi 2 juin.

Yak, garage rock fiévreux

Yak est tout aussi sauvage que son nom le suggère. Ce trio londonien propose un garage rock brut et halluciné, avec des dérives psychédéliques et post-punk. Formé de Oli Burslem, Andy Jones et Elliot Rawson, le groupe a tapé dans l'œil du grand Jack White. Tout simplement. L'ancien leader des White Stripes a tenu à les signer sur son label, Third Man Records. C'est dans cette belle maison que Yak a sorti son premier album, Alas Salvation, le 13 mai. Il faut aller dans une salle obscure pour les voir déployer toute leur énergie fiévreuse. Ils seront au Point Éphémère le jeudi 26 mai.

"J'aime remplir ma tête de choses qui ne font pas sens, de paroles et d'idées. Je pense que les meilleures chansons viennent quand on est assis et que l'on joue, et que cela sort de l'inconscient", explique le chanteur à Miss Vogue. Avec ses faux airs de Mick Jagger version jeune, il a aussi posé pour une campagne de la marque Burberry. "J'ai envie de faire quelque chose qui soit plus considéré musicalement, confie-t-il encore à The Quietus. Pas comme un auteur-compositeurs qui dit 'Oh, il faut que tu écoutes ce que je fais, tu dois investir ton temps dans ma musique.' Je déteste ça. Ce que l'on fait est plutôt 'Aaaaargh !'". Tout est dit. 

Nicolas Michaux, French pop classieuse

Originaire de Bruxelles, Nicolas Michaux a beaucoup voyagé pour laisser infuser de nombreuses influences. "Du Congo au Danemark, du Canada à l'Italie", peut-on lire sur sa page Facebook. Il en retire une "musique populaire" teintée de "pop décroissante". En d'autres termes, une pop qui permet tout aussi bien de rêvasser que de danser, qui fait voir lumières de toutes les couleurs, entre anglais et français. De quoi plaire aux amateurs de Florent Marchet ou Dominique A. Un peu intense, Nicolas Michaux a choisi d'intituler son premier album À la vie, à la mort (Tôt ou tard), sorti le 8 avril. Il défendra ses chansons sur la scène du Point Éphémère le 24 mai. 

Joe Bel, folk success story

Pour expliquer son envie de devenir chanteuse, Joe Bel assure : "Un matin, je me suis réveillée et j'ai su qu'il fallait que je fasse de la musique." À 28 ans, la jeune femme a donc eu cette grande révélation il y a 4 ans, alors qu'elle menait une licence d'histoire de l'art. Elle arrête tout et rejoint Lyon pour écrire, mais n'ose pas monter sur scène. Le déclic, selon elle, viendra à la naissance de son fils, qui lui donne des ailes.

À lire aussi

Ce n'est pas finalement pas en donnant des concerts que Joe Bel se fait connaître, mais par le grand écran. Elle rejoint le casting de la comédie Tout pour être heureux, avec Many Payet et Audrey Lamy. Elle y campe une chanteuse et interprète un de ses titres originaux : Hit The Roads. Elle finit même par signer la majorité des morceaux de la bande originale, dans un style folk, porté par une énergie funk. Joe Bel prépare actuellement son premier album, qui sortira chez Naïve. D'ici là, elle se produit au Café de la Danse, à Paris, le 2 juin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/