1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉOS - The Rolling Stones en 7 titres cultes
3 min de lecture

VIDÉOS - The Rolling Stones en 7 titres cultes

Le groupe mené par Mick Jagger et Keith Richards fait l'objet d'un Week-end Spécial sur "RTL2". Retour sur les titres qui ont marqué sa carrière.

Les Rolling Stones en 2002. De gauche à droite : Charlie Watts, Mick Jagger, Ron Woods et Keith Richards
Les Rolling Stones en 2002. De gauche à droite : Charlie Watts, Mick Jagger, Ron Woods et Keith Richards
Crédit : STAN HONDA / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

Formés à Londres en 1962, The Rolling Stones n'ont pas encore terminé d'écrire leur légende. Le 8 juin, le groupe de rock britannique mené par Mick Jagger et Keith Richards a sorti une réédition de Sticky Fingers, album culte sorti en 1971, avec des versions inédites de certains titres comme Brown Sugar et Wild Horses. Le groupe est d'ailleurs en pleine tournée mondiale pour promouvoir la réédition de ce disque, le premier enregistré au sein du label Rolling Stones Records, et avec le guitariste Mick Taylor. 

Un groupe revendicatif

Dès leur premier single, I Wanna Be Your Man, sorti en juillet 1963, The Rolling Stones posent les bases d'un rock séducteur et enflammé, qu'Elvis Presley avait été l'un des premiers à dévergonder avec ses mouvements de hanche. Mick Jagger s'impose d'emblée comme un leader charismatique, même si les tenues des membres du groupe sont encore très sages. Aux côtés des Beatles, apparus trois ans avant eux, The Rolling Stones s'imposent rapidement comme l'un des groupes de rock les plus incontournables de leur époque, dont l'influence ne s'est pas démentie depuis. 


Cette popularité est notamment due à la faculté des Stones à saisir les enjeux de leur époque. En mai 1965, le single (I Can't Get No) Satisfaction, paru sur leur deuxième album éponyme, retranscrit les envies de révolte et la frustration sexuelle ressentis par la jeune génération face à une société puritaine. Ce morceau a été écrit par Mick Jagger et Keith Richards.

Les deux complices écrivent également Paint It Black, disponible sur l'album Aftermath, sorti en 1966. Là aussi, cette chanson s'attache à décrire le désenchantement général face à la guerre du Vietnam, et s'inspire du roman Ulysses, de James Joyce. C'est à partir de ce titre que le duo Jagger/Richards impose son style, qui définira la majeure partie de la discographie des Rolling Stones, et devancent Brian Jones, leader original de la formation. Sur Aftermath, celui-ci se tourne vers des sons plus orientaux, suivant l'exemple de George Harrison, des Beatles, qui utilise à ce moment la sitar. 

Au summum de la gloire pendant les années 70

À lire aussi

À partir d'Aftermath, The Rolling Stones entrent dans leur période la plus importante. En 1971, le groupe britannique sort l'album Sticky Fingers. Ce disque devient rapidement l'un de leurs incontournables : sa pochette a été photographiée par Andy Warhol, et de nombreux tubes y sont présents. C'est le cas de Brown Sugar, proposée dans une version inédite avec la participation d'Eric Clapton, sur la réédition de Sticky Fingers. Cet album est par ailleurs le premier des Stones à atteindre la première place des ventes aux États-Unis.

À la même époque, les Rolling Stones s'exilent en France pour des raisons fiscales et publient le single Exile On Main St., un double album qui mélange des sonorités rock et blues enregistré dans la Villa Nellcôte, sur la Côte d'Azur. En 1973 sort le single Angie, qui devient immédiatement un tube mondial. Cette ballade acoustique a été écrite par Keith Richards, qui y parle métaphoriquement de son addiction à la drogue. Le guitariste fréquente alors un centre de désintoxication en Suisse. 

Dans un tout autre style, The Rolling Stones dévoilent le morceau Miss You en 1978, inspiré par l'influence grandissante de la musique passée en discothèque. La formation revient à un son plus rock avec le morceau Start Me Up (1981), extrait de Tattoo You, qui ne nécessitera que six heures d'enregistrement. En 1989, le groupe est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame. 

En 1995, les Stones bouclent une première fois la boucle en reprenant Like A Rolling Stone, chanson de Bob Dylan sortie trente ans plus tôt. En aucun cas un adieu : en avril 2015, Mick Jagger a annoncé qu'il ne "pens[ait] pas encore à la retraite", et que les Stones pourraient ressortir un album de titres inédits. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/