1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉOS - Les Innocents en 6 titres cultes
3 min de lecture

VIDÉOS - Les Innocents en 6 titres cultes

PLAYLIST - Le duo culte de la scène pop-rock française revient avec "Mandarine", son cinquième album studio qui sort le 1er juin, après quinze ans d'absence.

Les Innocents
Les Innocents
Crédit : Capture d'écran/Facebook.com

Créé en 1982, Les Innocents est un duo formé de Jean-Philippe Nataf et Jean-Christophe Urbain. Devenu culte grâce aux tubes Jodie, Colore, Un homme extraordinaire et L'autre Finistère, Les Innocents ont marqué la scène pop-rock française des années 1980 et 1990. Après leur quatrième album, éponyme, sorti en 1999, Jean-Christophe Urbain quitte le duo, entraînant la dissolution du groupe. Après avoir travaillé chacun de leur côté, J.P. Nataf et Jean-Christophe Urbain finissent par remettre le couvert en 2013, contre toute attente. En attendant Mandarine, leur cinquième album disponible le 1er juin, retour sur les chansons qui ont forgé la carrière des Innocents.

"Fous à lier", le plus grand succès des Innocents

À la fin du lycée, Jean-Philippe Nataf, dit J.P. Nataf, fonde le groupe Les Privés avec Bertrand Sansonetti (guitare), Rico (basse) et Pierre Morin (batterie). Rebaptisés Les Innocents en hommage aux Clash, en 1982, ils font leurs premiers pas dans des salles de concert parisiennes comme Le Gibus, avant de sortir un premier single, Jodie, en 1987. Celui-ci s'écoule à 150.000 exemplaires. L'année suivante, Jean-Christophe Urbain rejoint Les Innocents aux claviers, puis remplace Bertrand Sansonetti à la guitare. 

Malgré le départ du batteur Pierre Morin (remplacé par l'Anglais Michael Rushton), la formation enregistre son premier album, Cent mètres au paradis, produit par Paul Hardiman. Le disque rencontre peu de succès, avec seulement 16.000 exemplaires ayant trouvé preneur.

Pochette de l'album "Fous à lier" des Innocents
Pochette de l'album "Fous à lier" des Innocents
Crédit :

Ce n'est pas le cas de son successeur, Fous à lier (1992), dont les ventes sont boostées par les tubes L'Autre Finistère et Un homme extraordinaire. Les Innocents reçoit le Bus d'Acier, une récompense décernée au meilleur artiste pop-rock de l'année. L'édition française de Rolling Stone a classé Fous à lier 74e meilleur album de rock français, en 2010. L'album se vend à plus de 700.000 exemplaires.

À lire aussi

Post-partum sort en 1995 et contient les singles Un monde parfait, Dentelle et Colore. Le dernier devient un tube, et l'un des morceaux incontournables des Innocents. Le duo obtient la Victoire de la Musique du meilleur groupe français en 1996.

Séparation pendant treize ans

Deux nouveaux musiciens se joignent aux Innocents à la fin des années 1990 : Bernard Viguié à la basse et Christopher Board aux claviers. Le groupe s'exile à Bath, petite ville balnéaire anglaise, pour enregistrer son quatrième album, éponyme. J.P. Nataf saisit le micro, accompagné de Jean-Christophe Urbain (Jean-Cri), pour un disque penchant résolument vers la pop britannique. Malheureusement, le succès n'est pas au rendez-vous. En 2000, Jean-Cri claque la porte avant le début de la tournée, entraînant la séparation des Innocents. 

Celui-ci se tourne alors vers la composition pour d'autres artistes (Jil Caplan, Manu Larrouy, Nolwenn Leroy), tandis que J.P. Nataf écrit et compose son premier album solo, intitulé Plus de sucre (2004). Son deuxième effort solo, Clair (2009), signe son rapprochement avec Jean-Cri. Les deux anciens collègues collaborent sur ce disque, et apparaissent au casting du film Pop Redemption (2013). 

En 2013, ils annoncent leur envie de travailler à nouveau ensemble, et se remettent à composer, avant de faire une mini-tournée. La reformation des Innocents est officialisée, avec Michael Rushton, Christopher Board et Bernard Viguié répondant à l'appel.

Deux années seront nécessaires pour enregistrer avec deux guitares et deux voix Mandarine, leur cinquième album, disponible le 1er juin. Les Philarmonies martiennes et Harry Nilsson en sont les premiers extraits. "On s'est très vite rendu compte que deux guitares et deux voix, ça marchait toujours", a expliqué le duo à RTL. "Il y a une machine à plaisir qui se met en branle quand on est tous les deux." "On est repartis pour un bon moment", a assuré J.P. à RTL. 

La rédaction vous recommande
Services

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire