1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉO - Michael Jackson : "Thriller", le blockbuster fou du roi de la pop
2 min de lecture

VIDÉO - Michael Jackson : "Thriller", le blockbuster fou du roi de la pop

LES CHANSONS CULTES (18/40) - Ce blockbuster musical est aussi devenu un tube légendaire grâce à son clip, pensé comme un véritable film. Cet été, RTL2 revient sur les titres qui ont marqué la discographie d'un groupe ou d'un artiste.

Il y a certaines chansons dont le titre sonne immédiatement comme un tube. C'est le cas de Thriller, qui s'est imposé un matin dans l'esprit de Rod Temperton. Ce songwriter avait d'abord écrit pour Michael Jackson une démo appelée Starlight. Mais après une nuit de repos, le compositeur se réveille avec un obsédant mot dans le crâne : Thriller. "Quelque chose dans ma tête me disait que c'était LE titre. On pouvait le voir en haut des charts, on pouvait voir tous les produits dérivés juste avec ce mot", racontait Rod Temperton au Telegraph en 2007.

L'enregistrement peut commencer. Aux manettes de Thriller"l'une des plus incroyables équipes au monde", selon Quincy Jones, le producteur du disque. Le songwriter Rod Temperton, donc, mais aussi Bruce Swedien l'ingénieur du son, Greg Philinganes, le claviériste, et Jerry Hey, l'arrangeur. Tous sont présents pour aider Michael Jackson à polir Thriller, à en faire un morceau "bigger than life". Du compositeur qui rêve d'avoir une voix fameuse pour raconter son histoire d'horreur (ce sera Vincent Price, légende du cinéma d'horreur), au producteur qui aimerait refaire l'ouverture du 1999 de Prince en "plus grand, en plus gros", tous sont investis à 200% dans la production du disque.

Un clip révolutionnaire

Ce qui fait la légende de Thriller, c'est surtout son clip, cité encore aujourd'hui comme l'un des plus incroyables jamais réalisés. Près de 14 minutes d'un mini-film d'horreur avec en haut de l'affiche Michael Jackson, grimé en zombie, chantant et dansant. La vidéo, qui illustre la métamorphose de l'artiste, colle avec les paroles de cette petite histoire d'horreur. Certains y voient une métaphore de l'adolescence et de ses transformations corporelles. Le clip a coûté 900.000 dollars - une somme démentielle à l'époque, et sa réalisation confiée à John Landis, le réalisateur des Blues Brothers.

La liste de ce que le clip a changé est longue. Elle a d'abord contribué à la suprématie de MTV, la chaîne de musique créée en 1981. Grâce à Thriller, les clips sont aussi devenus de véritables objets d'art et des vecteurs de créativité. Dans le cas de Michael Jackson, la vidéo fait presque autant partie de l'expérience que la chanson elle-même. Dernière innovation induite par Thriller : la mode des "making-of". MTV ayant pour règle de ne pas financer les clips, Michael Jackson a l'idée de vendre à la chaîne les droits du making-of - qui va durer près de trois-quarts d'heure. La cassette vidéo, vendue 30 dollars, a aussi contribué au succès financier de l'opération comme l'explique le Guardian.

Cet été, RTL2.fr revient sur l'histoire des chansons cultes qui ont marqué la discographie d'un groupe ou d'un artiste.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/