1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉO - "Like a Prayer" : le clip de Madonna qui choque l'Amérique
2 min de lecture

VIDÉO - "Like a Prayer" : le clip de Madonna qui choque l'Amérique

LES CLIPS CULTES (10/40) - Le clip de "Like a Prayer", sorti en 1989, est l'une des premières grandes provocations de la diva de la pop.

Sexe, religion et racisme. C'est avec ce mélange détonant que Madonna frappe un grand coup en 1989, quand sort le premier single extrait de son nouvel album : Like a Prayer. A l'époque, la diva a déjà une certaine notoriété, acquise grâce à des chansons telles que Like a Virgin et Papa Don't Preach. Avec sa robe de mariée et ses suggestions sexuelles dans la première, puis le thème des filles mères évoqué dans la seconde, Madonna manie déjà la provocation. Mais cette fois, en mêlant plusieurs thèmes brûlants aux États-Unis, elle marque une nouvelle étape dans sa carrière.

Le synopsis pourrait être celui de n'importe quel film sur le racisme : le clip commence alors que Madonna assiste au meurtre d'une jeune femme, agressée par plusieurs hommes blancs. Alors que l'un d'eux l'aperçoit, elle court se réfugier dans une église, à proximité. Un homme noir, venu secourir la femme agressée, est arrêté par la police à la place des véritables responsables. Il sera finalement libéré grâce au témoignage de la chanteuse.

Croix enflammées et Christ noir

Si ce thème paraît aujourd'hui tristement banal, alors que le racisme de la police américaine fait toujours l'actualité, les images utilisées dans la vidéo marquent à l'époque les esprits, notamment parmi la frange chrétienne des conservateurs américains. On aperçoit de grandes croix enflammées, une évocation directe du Ku Klux Klan, mais surtout un Christ (ou un saint) noir. Et dans une séquence considérée comme blasphématoire par des associations et représentants religieux, elle porte sur ses mains les stigmates attribuées à Jésus.

À ses deux problématiques, la religion catholique et le racisme, s'ajoutent les connotations sexuelles que manie la diva depuis le début de sa carrière. Les allusions de certains couplets mises à part, on voit la chanteuse, légèrement vêtue, embrasser le Christ. Il n'en faudra pas plus pour que le Vatican lui-même condamne le clip. 

Campagne de publicité

Outre les thématiques abordées, si la vidéo a un effet si retentissant à l'époque, c'est aussi parce qu'elle est adossée à une campagne publicitaire majeure, pour la marque Pepsi. Quand le public entend la chanson pour la première fois, c'est dans l'une de ces publicités. Le clip ne paraît que le lendemain de la diffusion. Devant l'ampleur des critiques qu'il soulève, Pepsi, qui a versé 5 millions de dollars à la star et devait lancer sa tournée, fait marche arrière. Au bout de 48 heures et après de premiers appels au boycott de la marque, la publicité est supprimée.

À lire aussi

La même année, le clip de Like a Prayer remporte le prix de la meilleure vidéo aux MTV Music Awards. Madonna ne manque pas cette occasion de remercier Pepsi pour la "controverse", en allant chercher son prix.

Tous les jours, pendant les vacances, retrouvez 40 clips d'anthologie qui ont marqué l'histoire de la musique pop-rock.

La rédaction vous recommande