1. Accueil
  2. Évènements
  3. Indochine : "La Vie est belle", un single habité par la fureur de vivre
2 min de lecture

Indochine : "La Vie est belle", un single habité par la fureur de vivre

Le groupe de Nicola Sirkis fait son grand retour avec un titre en forme d’hymne à la vie sombre et intense. Du pur "Indo" qui annonce un treizième album studio pour septembre prochain.

Indochine fait son grand retour avec "La Vie est belle"
Indochine fait son grand retour avec "La Vie est belle"
Crédit : Hidiro
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann

L’attente a été longue, mais elle en valait la peine. Après plus d’un mois de teasing savamment orchestré sur les réseaux sociaux, Indochine a ENFIN dévoilé son nouveau single La Vie est belle. D’abord en live dans l’émission Quotidien, sur TMC, jeudi 8 juin, puis sur RTL2, et toutes les plateformes légales. Un titre aérien, mélancolique, obsessionnel, dont les premières notes de synthé évoquent instantanément les années new wave. Mais pas une redite d’un tube passé, pas de copier-coller.

Quatre ans après Black City Parade et l’incroyable tournée qui a suivi, Nicola Sirkis et sa bande sont de retour dans la lumière avec du pur "Indo" dans les valises. La voix du charismatique chanteur est très présente. Elle est vraiment mise en avant dans le mix. Comme pour mieux faire résonner les paroles. Il ne faut pas prendre La Vie est belle au pied de la lettre. Nicola Sirkis n’y célèbre pas la joie de vivre à la manière d'un Pharrell Williams. Il n’est pas "happy".

Moi je suis né ici pour n’être qu’avec toi.

Nicola Sirkis

C’est plutôt la fureur de vivre qui traverse le nouveau Indochine. L’urgence de vivre chaque moment comme si c'était le dernier, clamer son amour et ne pas se contenter de trois nuits par semaine pour le vivre. "Moi je suis né ici pour n’être qu’avec toi / La vie est belle, aussi belle que toi", répète à plusieurs reprises Nicola Sirkis.

Rien ne peut séparer deux êtres unis à la vie, à la mort : "La vie va trop vite, ton cancer est le mien (...) Ton sang est le mien, nous ne ferons plus qu'un", souligne l'artiste, qui adopte souvent un ton grave dans la chanson. Le chanteur essaie cependant de prendre de la hauteur, de philosopher : "La vie est belle mais cruelle parfois, elle nous ressemble toi et moi".

À écouter aussi

Le nouveau single d’Indochine se (re)découvre sur la longueur, au fil des écoutes. Il rappelle par certains côtés, J’ai demandé à la lune. La douce ballade aux paroles en forme de comptine signée Mickaël Furnon, qui a propulsé Paradize au firmament en 2002. La vie est belle doivent se dire de nombreux fans d'Indochine.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/