1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉO - Avec "Thriller", Michael Jackson devient le roi de la pop
2 min de lecture

VIDÉO - Avec "Thriller", Michael Jackson devient le roi de la pop

LES CLIPS CULTES (40/40) - Sorti en 1983, le clip de "Thriller" a révolutionné les codes en vigueur et battu tous les records existants.

Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

Le 2 décembre 1983, le monde de la musique a connu une révolution. Ce soir-là, la toute jeune chaîne de télévision MTV diffuse le dernier vidéoclip de Michael Jackson, pour la promotion du dernier morceau extrait de son sixième album studio, Thriller. Dans l'Hexagone, c'est grâce à l'émission Champs-Elysées de Michel Drucker que les Français ont assisté à cet événement hors du commun, qui a bouleversé les normes établies à l'époque. À commencer par la durée du clip : ce véritable court métrage signé John Landis dure près de quatorze minutes.

Avant de découvrir les images, les spectateurs peuvent lire un intrigant message : "En raison de mes profondes croyances personnelles, je tiens à vous assurer qu'en aucun cas ce film ne fait la promotion de sciences occultes." Michael Jackson, alors proche des témoins de Jéhovah, a été contraint de rajouter ces quelques mots. Une fois cet "avertissement" passé, le film - on peut parler de film puisqu'il possède un scénario et des acteurs, contrairement aux clips de l'époque qui ne faisaient que mettre en scène les musiciens - peut enfin commencer. Michael Jackson et la playmate Ola Ray sont tranquillement installés devant un film d'horreur, jusqu'à ce que cette dernière ne quitte la salle. Le chanteur la rejoint dans une rue sombre, et peut enfin entamer les paroles : "Il est presque minuit, et quelque chose de diabolique rôde dans la nuit".

"Thriller", l'album le plus vendu de l'histoire de la musique

Après le troisième couplet, la voix-off fait son apparition. Son timbre est connu des Américains, puisque ce n'est autre que Vincent Price, acteur vedette de films d'horreur à Hollywood. Pendant ce temps, des zombies sortent de leurs tombes dans un cimetière et forment un guet-apens aux deux tourtereaux. C'est là que Michael Jackson devient le chef de meute des morts-vivants. À leur tête, il va les guider pour réaliser ce qui deviendra une chorégraphie mythique qui a marqué l'histoire de la culture populaire, au même titre que le fameux moonwalk. Les pas de danse ont été imaginés par l'artiste lui-même, associé à Michael Peters, également aux manettes - et à l'écran - dans le clip de Beat It. Rod Temperton, qui a composé la musique, s'est éteint à l'âge de 66 ans mercredi 5 octobre 2016.

La réalisation de la vidéo a coûté plus d'un million de dollars, écrasant ainsi le record établi par David Bowie en 1980 avec Ashes to Ashes. La maison de disques de Michael Jackson et MTV ont accepté de financer un quart du projet chacun. Mais cet investissement a été rentable, puisque dès les jours qui ont suivi la diffusion de Thriller, les ventes d'albums se sont envolées et des millions de VHS, format tout nouveau au début des années 1980, ont été vendues. Au total, 65 millions de copies de l'album se sont écoulées à travers le monde, ce qui en fait le disque le plus acheté de tous les temps.

À lire aussi

Tous les jours, pendant les vacances, retrouvez 40 clips d'anthologie qui ont marqué l'histoire de la musique pop-rock. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/