1. Accueil
  2. Évènements
  3. Évènements régions
  4. Puyvalador, Bayonne-Usap: les infos du jeudi 14 décembre
1 min de lecture

Puyvalador, Bayonne-Usap: les infos du jeudi 14 décembre

Coup dur pour Puyvalador: la célébre station de ski catalane n’ouvrira pas pour Noël… D’après l’Indépendant, l’échéance de reprise est jugée trop courte par l’association "Sauvons Puyvalador"…

neiges catalanes
neiges catalanes
Rudi Grappe

- Coup dur pour Puyvalador: la célébre station de ski catalane n’ouvrira pas pour Noël… En cause toujours: d'importants problèmes financiers. D’après l’Indépendant, l’échéance de reprise est jugée trop courte par l’association "Sauvons Puyvalador". Alors que doit avoir lieu dimanche le 2nd tour des élections municipales, une ouverture en février reste possible.

- Perpignan veut sa revanche contre les Basques ! 15 jours après s’être lourdement incliné à Biarritz, les rugbymen de l’Usap se déplacent ce soir à Bayonne en ouverture de la 16e journée de Pro D2. Les Catalans n’auront pas leur coach sur le banc puisqu’il vient d’être suspendu par la Ligue pour 2 mois et demi. Patrick Arlettaz se voit reprocher son mauvais comportement lors de la défaite d’il y a 15 jours à Biarritz justement.

- De plus en plus de jeunes reprennent les inscriptions en 1ere année d’apprentissage… D’après le "Baromètre ISM-MAAF", elles ont progressé de 2% dans la région en 2015-2016. Le secteur de l’artisanat confirme en Occitanie son statut de 1er employeur d’apprentis en France.


- Aude: 9 professionnels des métiers de bouche filent à Toulouse ce matin pour l’inauguration du salon Régal… Il se déroulera jusqu’à dimanche. L’objectif est de faire connaître les différentes spécialités de la grande région, avec également 8 représentants catalans, des anchois Roque à Collioure jusqu’au CIVR, en passant par les jus de fruits Sibio au Soler.

- Mathieu Madénian de retour au pays ! L’humoriste de Saleilles vient à Perpignan ce soir, présenter son one-man-show, "En état d’urgence". Lever de rideau à 20h30 au Palais des congrès. Il reste encore quelques places.

À lire aussi