1. Accueil
  2. Évènements
  3. Évènements régions
  4. Championnat de France 1ere division féminine
1 min de lecture

Championnat de France 1ere division féminine

4e journée Mercredi 25 novembre : Montpellier – TC Paris : 1 / 5

LOGO CLUB OMNISPORT ASPTT
LOGO CLUB OMNISPORT ASPTT

Première défaite pour les montpelliéraines en 1e division nationale, certes contre les championnes de France en titre.

Défaite logique vu la composition du TCP (Pauline PARMENTIER N°5, Stéphanie FORETZ N°9, Julie COIN N°10 et Mandy MINELLA N°11, excusez du peu et qui plus est 4 joueuses JIFF !) qui présentait une bien belle équipe, avec la présence d’Alberta BRIANTI N°13 en plus en double N°2). Maria ABRAMOVIC et Jenny JULLIEN, tout en faisant un bon match avec beaucoup de jeux équilibrés, ont encaissé des scores très sévères.

Même chose pour Virginie RAZZANO qui a bien accroché Stéphanie FORETZ dans le premier set, avec des occasions de break dans le jeu décisif, puis accusant une baisse de régime au 2e set.
Menée 3 à 0, on pouvait craindre le pire pour l’équipe de la Métropole, mais Alexandra PANOVA (judicieusement placée en N°1 par la capitaine Séverine BELTRAME), maintenait l’équipe en vie en battant nettement Pauline PARMENTIER en 2 sets.

L’excellent double N°1 (Virginie RAZZANO et Alexandra PANOVA) ont amené les parisiennes (PARMENTIER / MINELLA) au super TB, dans lequel malheureusement elles s’inclinaient 10/8 (en ayant mené 4/0 puis 8/6 !).
Le double N°2 (JULLIEN / ABRAMOVIC) s’inclinait en 2 sets contre BRIANTI / COIN.
L’autre résultat de la journée confirme les positions dans la poule (Victoire du TCBB sur Metz par 5 à 1).
Le Montpellier Métropole ASPTT Tennis reste en course pour le maintien, il faudra attendre le résultat de Metz – TCBB de dimanche prochain pour savoir si le maintien est acquis (défaite des messines), ou s’il faudra encore aller chercher des points mardi au TCBB, face à une équipe qui risque de jouer la première place de la poule avec le TCP !

L’équipe et le club se sont montrés à la hauteur de la 1e division et méritent vraiment d’y rester !

Virginie RAZZANO
Virginie RAZZANO
Crédit :