1. Accueil
  2. Évènements
  3. Évènements régions
  4. Castillet en bleu-blanc-rouge, ouverture de Puyvalador: les infos du jeudi 10 novembre
2 min de lecture

Castillet en bleu-blanc-rouge, ouverture de Puyvalador: les infos du jeudi 10 novembre

Le Castillet en bleu blanc rouge… C’est le spectacle auquel vous pourrez assister aujourd’hui, demain et samedi à Perpignan à l’occasion du 98e anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918…

Ballons bleu blanc rouge
Ballons bleu blanc rouge
Rudi Grappe

- Le Castillet en bleu blanc rouge… C’est le joli spectacle auquel vous pourrez assister aujourd’hui, demain et samedi à Perpignan. La Ville entend ainsi rendre hommage à tous les morts pour la France à l’occasion du 98e anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918. Des commémorations auront également lieu demain matin dans l’Aude: ce sera à 9h à Narbonne, 9h45 à Carcassonne, 10h45 à Limoux et 11h45 à Bram.

- C’est aujourd’hui que doit trancher le Conseil d’Etat… Il doit dire si oui ou non la Grande Région peut être appelée "Occitanie". La semaine dernière, plusieurs élus catalans avaient déposé un recours pour faire suspendre ce nom en attendant que la justice ne juge le dossier sur le fonds. Pour cela, il faudra attendre 2017.
- La présidente de Région, elle, était à Perpignan hier… Carole Delga a notamment posé la 1ere pierre du futur hôtel d’incubation d’entreprises, qui sera basé sur le campus de l’Université. Avant de repartir ce matin vers Toulouse, la socialiste a encore prévu à son agenda une rencontre officielle avec les rugbymen de l’Usap.

- Dans l'Aude, déjà une semaine que les migrants sont arrivés de Calais en bus… D’après la préfecture, il s’agit de 7 femmes, dont 4 mères et 6 enfants. Tous sont de nationalité érythréenne. Des mineurs isolés ont également été accueillis à Bolquère.


- Fini les vélos en libre-service à Perpignan ! La Ville s’apprête à mettre un terme à l’expérience à la fin de l’année prochaine. D’après l’Indépendant, le système des "Bip" lancé en 2008 n’a jamais rencontré son public. Peut-être entre autres parce qu’il était impossible de retirer un vélo à une borne sans l’avoir préalablement réservé sur internet.

À lire aussi