1. Accueil
  2. Évènements
  3. Rage Against The Machine, Public Enemy et Cypress Hill vont-il former un super-groupe ?
2 min de lecture

Rage Against The Machine, Public Enemy et Cypress Hill vont-il former un super-groupe ?

Après cinq années de silence, des indices laissent croire que le groupe de metal pourrait collaborer avec les légendes du rap Public Enemy et Cypress Hill.

Rage Against The Machine, Public Enemy et Cypress Hill vont-il former un super-groupe ?
Rage Against The Machine, Public Enemy et Cypress Hill vont-il former un super-groupe ?
Crédit : RM3/WENN.COM/SIPA

Des indices laissés sur Internet ont piqué et intrigué les internautes. Rage Against The Machine serait-il bientôt de retour ? C'est la question que se posent les fans de l'un des groupes de metal les plus engagés des années 1990. Plusieurs pistes laissent penser que le groupe de Los Angeles pourrait faire son grand retour aux côtés des légendes du rap Public Enemy et Cypress Hill avec qui il a déjà collaboré. Le site internet Prophets Of Rage annonce déjà un compte à rebours dont la dead-line est fixée au 31 mai 2016. Le décompte est par ailleurs accompagné du hashtag #TakeThePowerBack, faisant référence à l'un des titres les plus connus de Rage Against The Machine.

Depuis, Los Angeles, qui a vu naître en 1992 le groupe mené par Zack De La Rocha, a été pris d'assaut par des affiches représentant une silhouette d'homme le point levé rappelant à s'y méprendre la pochette de l'album The Battle Of Los Angeles.

Vers la formation d'un super-groupe ?

Chuck D, l'un des membres du groupe de rap Public Enemy, a posté sur Twitter deux vidéos live de Rage Against The Machine avec qui il s'est déjà produit sur scène. Les fans ont alors imaginé une possible collaboration entre les deux groupes d'autant plus que Prophets of Rage est un morceau de Public Enemy. Selon le Billboard, le projet de groupe "Prophets of Rage" devrait être composé des membres de RATM (sans Zack De La Rocha), de Chuck D et de B-Real, membre de Cypress Hill et le compte à rebours correspondrait à leur premier concert. 

Le bassiste de Rage Against The Machine, Tim Commerford, déclarait en octobre 2015 que le groupe pouvait se reformer et repartir en tournée : "Nous sommes toujours un groupe et on pourrait jouer à nouveau ensemble. Nous n'avons rien de prévu pour l'instant mais on ne sait jamais ce que le futur peut réserver", confiait-il alors au magazine américain Rolling Stone. Le mystère reste toutefois entier. 

Debout face à Donald Trump

À écouter aussi

Rage Against The Machine est non seulement connu pour ses rythmes endiablés mais aussi pour ces paroles engagées. La chansons Prophets of Rage de Pubic Enemy et How I Could Just Kill A Man de RATM ont été partagées sur la page Facebook de Prophets of Rage. Une façon de rappeler cet engament politique d'extrême gauche des membres du groupe. Un investissement profondément inscrit dans leur musique puisque déjà en 1999, le groupe de critiquait les aspirations de Donald Trump à la présidentielle dans le morceau Sleep Now In The Fire.

La rédaction vous recommande
À lire aussi