1. Accueil
  2. Évènements
  3. Moebius a-t-il inspiré "Star Wars" à George Lucas ?
5 min de lecture

Moebius a-t-il inspiré "Star Wars" à George Lucas ?

RÉDAC CHEF INVITÉ - Quarante ans plus tard, l'imaginaire de "Star Wars" est resté culte. Les influences de la saga sont multiples. Celle de Moebius, le dessinateur français de BD et artiste culte, selon AaRON, est quasi incontestable.

"Le garage hermétique" de Moebius publié dans "Métal Hurlant"
"Le garage hermétique" de Moebius publié dans "Métal Hurlant"
Crédit : Les Humanoïdes associés

"Depuis qu'il m'a été donné de voir pour la première fois les illustrations de Moebius dans Métal Hurlant, j'ai toujours été impressionné et confondu par son sens aigu et inhabituel du graphisme et par la manière si personnelle par laquelle il aborde les mondes fantastiques. Mais ce qui me frappe le plus dans son œuvre c'est sa beauté à l'état pur - une beauté qui m'a toujours rempli d'un intense plaisir." Cette déclaration passionnée est signée George Lucas sur la préface de Tueur du Monde, une oeuvre de Moebius. C'est connu, le réalisateur de Star Wars est un lecteur averti de bandes dessinées européennes. L'imaginaire de la saga a connu le culte que l'on sait. Les influences sont multiples, diverses et anonymes mais une est quasi certaine, celle de Moebius. Le groupe Aaron, rédacteur en chef d'un jour de RTL2.fr, voit le dessinateur de BD comme l'un de ses artistes cultes. 

Dans les années 1970, avant de créer son chef d'œuvre, George Lucas a dévoré les œuvres de ces avant-gardistes français de la BD – Philippe Druillet, Jean-Claude Mezières, Jean Giraud alias Moebius, etc. – qui avaient sous leur crayon un univers de science-fiction encore jamais vu. George Lucas – cette préface le prouve – n'a jamais caché son admiration pour le pape de la bande-dessinée. Rien à voir avec un plagiat ou un pillage. La méthode du réalisateur reposait sur la documentation, comme le soulignait Jean Giraud lui-même dans une interview. "Illustrations, BD, images de tous les horizons etc., ils prennent des livres sur les costumes mongols du XVIIe siècle, des docs sur les samouraïs, des BD sorties la veille, des super-héros anciens et puis des créateurs originaux, ils mélangent tout ça et font marcher leur imagination."

Moebius a ouvert une porte dans l'imaginaire des autres

Dans ce brassage fantastique qu'est La Guerre des étoiles, impossible de le nier : on sent la patte du maître Gir. "Il n'y a pas la preuve formelle de cette inspiration, explique Vincent Brunner, journaliste aux Inrocks et Télérama, grand admirateur de Moebius. George Lucas avait une histoire déjà bien à lui. Ce qui est sûr, au moment où il a esquissé Star Wars, il avait le regard tourné vers ce qui se faisait en Europe et sur la BD de science-fiction avec Métal Hurlant. Il l'a sans doute avalé, recraché à sa manière. Mais on ne peut pas dire que sans Moebius, il n'y aurait pas eu Star Wars."

Plance de "Garage hermétique" par Moebius
Plance de "Garage hermétique" par Moebius
Crédit : Les Humanoïdes associés

Une autre certitude est que Métal Hurlant, la revue de bande dessinée publiée par un collectif d'artistes à partir de 1975, a plus généralement inspiré l’esthétique de nombreux films. En 1977, Moebius avait d'ailleurs participé à la conception des costumes du film de Ridley Scott. Dix ans plus tard, il a travaillé au côté de Besson sur Le Cinquième Élément.