1. Accueil
  2. Évènements
  3. Mika sur RTL2 : "'No Place In Heaven' est un album intemporel, à la fois pop et efficace"
4 min de lecture

Mika sur RTL2 : "'No Place In Heaven' est un album intemporel, à la fois pop et efficace"

INTERVIEW - Le chanteur est venu présenter son quatrième album, "No Place In Heaven". Il en a également profité pour retracer son parcours, et évoquer des souvenirs parfois difficiles.

Mika - Interview Très Très Privée
Mika - Interview Très Très Privée
Crédit : Bertrand Laidain pour RTL2.fr
Interview Très Très Privé : Mika
01:00:20
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

Pour la sortie de son quatrième album, No Place In Heaven, Mika était de passage dans nos studios pour une Interview Très Très Privée RTL2. Un moment unique et privilégié, pendant lequel le chanteur a évoqué l'ensemble de son parcours avant de parler plus en détail de son dernier disque, sorti le 15 juin dernier. "Je ne peux pas réécouter mes albums, je ne l'ai jamais fait, confie l'artiste au micro de Carole Vega. Pourtant, le travail n'est pas fini sur cet opus. "Ce n'est jamais terminé, juste capté, comme quelqu'un qui a pris une photo. Désormais je dois l'interpréter, le transformer, le mettre sur scène."

Après l'écoute de cet album, si vous souhaitez faire un compliment à Mika, ce serait "que l'on peut vivre avec, que l'on puisse s'attacher émotionnellement à des chansons", que l'on associerait à des moments de vie. Et si le thème de l'amour domine largement dans ses textes, la raison invoquée semble claire : "L’amour, c’est tout ! Ça recouvre plein de sens… Sans amour, il n’y a pas de musique."

On était considéré comme des gitans excentriques

Mika

Les deux thèmes sont donc intimement liés pour Mika, et cela s'explique sans doute par la jeunesse de l'artiste, qui est revenu sur son parcours pendant l'interview. "J'ai grandi dans une atmosphère où il y avait beaucoup de liberté, de couleurs, raconte-t-il. On était considérés comme des gitans excentriques". Mais à un moment de son adolescence, le jeune Michael Holbrook Penniman Junior a eu "une mauvaise relation avec une prof, et je me suis muré, éteint", se souvient-il. La réaction de sa mère a alors été pour le moins originale. "Elle m'a dit 'si tu n'es pas content tu vas te promener au parc'. C'était super. Ensuite elle a décidé que j'avais besoin de discipline, mais pas au sens académique, alors elle m'a inscrit au chant." Ce fut le déclic. "Je voulais écrire des chansons. Mais je ne savais pas ce que je voulais faire, ce n'était ni du rock, ni de la pop".

Mika, un caractère entre persévérance et bonne humeur

Après avoir démarché des maisons de disque depuis le plus jeune âge, Mika va finalement s'imposer en 2007 avec son premier album, Life In Cartoon Motion (2007), porté par le tube planétaire Take It Easy. Le succès sera rapide et fulgurant. À cette époque, son producteur a tenté de le mettre en garde. "C'est ton moment de grâce, amuse-toi car après c'est la misère." La réaction de l'artiste a été immédiate : "Je l'ai regardé et je lui ai dit 'mais c'est horrible ce que tu dis'. Et finalement dans un sens il avait raison... ou pas", tranche Mika. Car pour lui, "il y a une clé pour continuer de s'amuser et rester créatif : l'amour de la scène, l'éveil à l'art, la candeur, un sens de l'humour", énumère-t-il. C'est ainsi que son deuxième disque, The Boy Who Knew Too Much arrive deux ans plus tard, avec notamment le single We Are Golden.

À lire aussi

En 2012, Mika sort son troisième album, The Origin Of Love. S'il a pris plus de temps qu'entre ses deux premiers albums, c'est parce que le processus créatif fut plus difficile. "Je n'avais pas envie d'écrire, j'essayais mais je n'étais pas content, se souvient-il. Il s'est passé une cassure, que j'avais besoin de faire, et que je me suis permis de faire seulement après l'accident de ma sœur, qui m'a secoué (la jeune femme a fait une grave chute par la fenêtre et s'en est sortie miraculeusement, ndlr). C'était une période dure. J'ai attendu le jour où j'ai su qu'elle allait vivre pour faire mes valises, et je suis allé à Montréal. J'ai trouvé Nick Littlemore (Empire of the Sun) pour faire de la musique." Le résultat est, selon ses propres mots, une oeuvre "dure" et "pas commerciale".

Mika au septième ciel

En 2015, après avoir été coach dans The Voice et à l'heure de la sortie de son quatrième album, Mika a retrouvé la sérénité. Lorsqu'il évoque No Place In Heaven, il assure qu'il "ne cherche pas de place au paradis". "Je suis bien où je suis. Le paradis n'est pas à 150km au-dessus de la tour de Babel, il est au rez-de-chaussée", estime le chanteur, qui explique qu'il a voulu faire "un album intemporel, épuré, à la fois pop et efficace".

Je vais faire un méga-show

Mika

Mika va partir en tournée après l'été. Et le public doit s'attendre à en prendre plein la vue. "Les gens savent que lorsqu'ils vont à un de mes shows, ils changent de monde pendant deux heures". Et l'artiste de prévenir ses fans : "Je vais faire un méga-show, avec une vraie histoire sur scène, comme au théâtre".

Services
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/