1. Accueil
  2. Évènements
  3. Les Déferlantes 2015 : Brigitte, Étienne Daho et Calogero y incarnent la pop française
5 min de lecture

Les Déferlantes 2015 : Brigitte, Étienne Daho et Calogero y incarnent la pop française

EN IMAGES - Dimanche 12 juillet a eu lieu le troisième jour de l'édition 2015 des Déferlantes, avec des artistes français au top, Étienne Daho et Brigitte en tête, et des internationaux surprenants.

Brigitte en interview pour RTL2.fr
Brigitte en interview pour RTL2.fr
Crédit : Béranger Tillard
Brigitte en interview pour RTL2.fr
Brigitte en interview pour RTL2, avec Carole Vega et Mathilde Courjeau
Aurélie, membre de Brigitte, en interview sur RTL2.fr
Brigitte en interview pour RTL2.fr
Irma aux Déferlantes 2015
Irma aux Déferlantes 2015
Irma aux Déferlantes 2015
Felix, chanteur de The Cat Empire, en interview sur RTL2, par Carole Vega et Mathilde Courjeau
Calogero en interview pour RTL2 aux Déferlantes
Calogero en interview pour RTL2 aux Déferlantes
Calogero sur scène aux Déferlantes 2015
Calogero aux Déferlantes 2015
Calogero aux Déferlantes 2015
Brigitte en interview pour RTL2.fr Crédits : Béranger Tillard
Brigitte en interview pour RTL2, avec Carole Vega et Mathilde Courjeau Crédits : Béranger Tillard
Aurélie, membre de Brigitte, en interview sur RTL2.fr Crédits : Béranger Tillard
Brigitte en interview pour RTL2.fr Crédits : Béranger Tillard
Irma aux Déferlantes 2015 Crédits : Béranger Tillard
Irma aux Déferlantes 2015
Irma aux Déferlantes 2015 Crédits : Béranger Tillard
Felix, chanteur de The Cat Empire, en interview sur RTL2, par Carole Vega et Mathilde Courjeau
Calogero en interview pour RTL2 aux Déferlantes
Calogero en interview pour RTL2 aux Déferlantes Crédits : Béranger Tillard
Calogero sur scène aux Déferlantes 2015 Crédits : Béranger Tillard
Calogero aux Déferlantes 2015 Crédits : Béranger Tillard
Calogero aux Déferlantes 2015 Crédits : Béranger Tillard
1/1

Les Déferlantes 2015 se poursuivent avec un troisième jour placé sous le signe des artistes pop-rock français, après un samedi dominé par Cali et Christine and the Queens, et un vendredi porté par Placebo et Skip The Use. Dimanche 12 juillet, les festivaliers ont pu apprécier la douceur d'Irma, la générosité d'Étienne Daho, le charme de Brigitte et l'authenticité de Calogero. À signaler : la découverte de The Neighborhood, formation montpelliéraine pleine d'entrain, et la bonne humeur communicative de The Cat Empire, un groupe australien mêlant différents genre musicaux. Ces deux derniers groupes seront, ainsi que Brigitte, à retrouver en interview vidéo sur RTL2.fr

Une ouverture joyeuse avec The Neighborhood et Irma

The Neighborhood (à ne pas confondre avec leurs quasi homonymes américains The Neighbourhood, ndlr) sont parmi les premiers à se produire en cette troisième journée des Déferlantes 2015. Le quartet pop-rock montpelliérain officie sur la scène Pression Live, à flanc de colline, qui offre la Méditerranée en guise d'horizon. Entre chaque chanson, on entend le bruit d'une armée de grillons. "C'est frais, simple. Il faut que ça reste dans la tête quand tu écoutes un morceau une fois, et que ça te donne envie de danser quand tu le vois en concert", résume le groupe à propos de sa musique. Pari réussi, puisque les titres élancés de leur premier album éponyme, sorti en 2014, titillent les festivaliers au point qu'ils sont nombreux à se lever pour rejoindre les premiers rangs. Le public claque des doigts au rythme de Jane et danse sur Girl ou Lalala


Plus confirmée, Irma ouvre la scène du Château en début de soirée. Avec son sourire radieux, la chanteuse de 26 ans donne du réconfort au public, un peu abattu par la chaleur. Vêtue de blanc, cette Camerounaise amoureuse de la France et des États-Unis partage sa pop-folk teintée de soul, notamment son tube I Know, qui l'a faite connaître en 2010. Irma interprète aussi des titres de son dernier album, Faces, sorti l'année dernière. 

Étienne Daho, proche de son public

C'est ensuite au tour d'Étienne Daho d'investir la scène de la Mer. Le chanteur de 59 ans est habillé en noir, portant une chemise pailletée au niveau des épaules, le regard caché derrière des lunettes de soleil. Un sourire en coin ne le quitte pas pendant son set d'une petite heure. Un peu court pour ce mastodonte de la pop française dont l'influence est toujours aussi vive.

À lire aussi

Accompagné de cinq musiciens, dont trois guitaristes, Daho revisite certains de ses plus grands titres avec des versions plus rock. C'est notamment le cas pour Week-End à Rome, entonné par les festivaliers, et Tombé pour la FranceDuel au soleil est quant à elle revue de manière allégée, avec moins d'effets électroniques. Solaire, Étienne Daho appuie les élans de guitare de Comme un boomerang avec ses bras et ses hanches. Le chanteur tend régulièrement les bras en face de lui, faisant des gestes amples, comme s'il voulait enlacer le public. Celui-ci réagit avec enthousiasme aux chansons les plus récentes de Daho, extraite de Les Chansons de l'Innocence, son dernier album en date. 
"Est-ce que vous voulez tenter une expérience collective ?", demande Daho. "À ce moment précis, pour vous et moi, c'est le premier jour du reste de notre vie." S'en suit le tube Le premier jour du reste de ta vie, l'une de ses chansons les plus émouvantes. Il remercie longuement le public à la fin du morceau, lançant de nombreux "merci". Défiant le temps qui passe, Daho a fait voyager les Déferlantes entre les années 80 et aujourd'hui.

L'excentricité sensuelle de Brigitte

"Qui dans la salle s'appelle Brigitte ?", lance une voix en guise d'introduction sonore. Dans la foule des Déferlantes, les mains se lèvent par dizaines. La sublime Brigitte fait son entrée tout en grâce et volupté, vêtue d'une robe moulante à paillettes, fendue d'un côté et avec une ouverture en forme de cœur dévoilant le dos. Dans un décor tropical tiré du clip d'À bouche que veux-tu, fait de statues de palmiers, d'un flamand rose et d'un tigre, le duo formé par Aurélie et Sylvie charme Argelès-sur-Mer.

Nous sommes tellement fusionnelles que nous en sommes devenues jumelles

Sylvie, membre de Brigitte

Leurs tubes sucrés sont entonnés en chœur par les festivaliers, toujours aussi friands de la pop acidulée de leurs deux premiers albums, Et vous, tu m'aimes ? et À bouche que veux-tu, récemment certifié disque de platine. Avec ses chorégraphies aériennes faites de déhanchements et de gestes synchronisés, Brigitte séduit tout comme elle intrigue, d'autant plus qu'Aurelie et Sylvie arborent à présent des perruques et tenues identiques. "Nous sommes tellement fusionnelles que nous en sommes devenues jumelles", estime Sylvie, dans un entretien accordé à RTL2.fr. "Esthétiquement, c'est vraiment très intéressant. Ça crée une espèce de réplique, comme si on était des tampons. C'est très rythmique aussi. C'est fascinant de voir deux personnes aussi différentes devenir semblables.

@brigittedefrance est magique quand elle danse aux #def15

Une vidéo publiée par RTL2officiel (@rtl2officiel) le

Brigitte sait aussi se lâcher. Pour Jésus Sex Symbol, extrait de leur premier album, Aurélie et Sylvie font une chorégraphie très énergique, au rythme de percussions orientales. "Voici une chanson pour les gonzesses", annonce Aurélie avant Plurielles. "On aime nos libertés si fort et on espère que nos filles en auront encore plus. Les filles, on vous aime maquillées, pas maquillées, mamans et putains !" Brigitte termine son set sur l'immanquable Oh La La, qui fait danser la foule de 12.000 festivaliers.  

Une fin de soirée plurielle

Après Brigitte, changement de registre radical avec Calogero, au pop-rock à la fois puissant, sensible et engagé. Le chanteur et guitariste transforme les Déferlantes en chorale géante, le public chantant les paroles de ses plus grands titres, comme En Apesanteur, Un Jour Au Mauvais Endroit et Yalla. Avec un dispositif visuel important, Calogero rend ses titres encore plus impressionnants sur scène. 

Désormais, quand j'écris des chansons, j'imagine ce que cela pourrait donner en festival

Felix, chanteur de The Cat Empire

Autre changement d'ambiance avec The Cat Empire, joyeuse troupe australienne mêlant jazz, funk, soul, pop, rock et sonorités latines. Mené par Felix, le souriant chanteur, le groupe a sorti dix albums depuis 2000, et rencontre un fort succès international depuis le dernier en date, Steal The Light, sorti en 2013. "Désormais, quand j'écris des chansons, j'imagine ce que cela pourrait donner en festival", révèle Felix à RTL2.fr. Sur la scène des Déferlantes, The Cat Empire apparaît comme une formation qui pourrait tout à fait mener le carnaval de Rio, avec ses titres plus joyeux les uns que les autres. Un vent de fraîcheur. 

Pour rester dans cet esprit festif, les spectateurs auront pu apprécier Parov & Stelar Band, dont la musique électronique côtoie la house et le jazz. Parfait pour terminer ce dimanche soir en douceur. Le 17 juillet, les Déferlantes recevront cette fois Santana, Julien Doré ou encore Charlie Winston

La rédaction vous recommande
Services