1. Accueil
  2. Évènements
  3. Sting : "Pour moi tout est inspirant"
2 min de lecture

Sting : "Pour moi tout est inspirant"

REPLAY - Sting évoque au micro du #DriveRTL2 les sources d'inspirations de son nouveau disque.

Sting répond aux questions du #DriveRTL2
Sting répond aux questions du #DriveRTL2
L'interview de Sting pour le Drive RTL2
03:25
#LeDriveRTL2 du 06 septembre 2016
12:59
Eric Jean-Jean
Eric Jean-Jean

Sting a évoqué pour #LeDrive RTL2 son nouvel album intitulé 57th and 9th, un nom qui évoque la manière dont on donne les adresses à New York. Ici il s'agit du croisement entre la 57e et la 9e avenue. Là où se trouvait le studio où il a enregistré ce disque. Un lieu tellement marquant pour lui, dans cette ville où il habite depuis des dizaines d'années, qu'il donne son nom au disque. 

Un disque enregistré à New York

Sting nous a décrit cette ambiance dans laquelle il a marché chaque jour de la création de ce disque :
"Je trouve que New York est très stimulant. J'y habite depuis des années… et je marche beaucoup dans cette ville. Je ne prends jamais le métro ou des taxis, je ne fait que marcher. Le studio se trouve à 2km et demi de chez moi… Tous les jours je marchais sur cette grande rue, la 57e, jusqu’à l'intersection avec la 9e. 
Il y avait en fait 3 studios dans un vieux quartier de New York qui s'appelle Hell's Kitchen, (littéralement la cuisine de l'enfer). Un endroit connu pour être dangereux à une certaine époque, moins aujourd'hui. Mais dans l'évolution du quartier, l'urbanisme a gardé l'ambiance de l'époque puis qu'il n'y a pas de gratte-ciel, les immeubles ne dépassent pas 6 étages."

Décidément quand Sting nous raconte New York, on s'y croirait. Cette marche quotidienne rythmait ses journées, mais stimulait aussi son imagination toujours plus créatrice :

Pour moi tout est inspirant

Sting

"Ça me donne de l'inspiration d'aller au travail en marchant, j'aime la notion de déplacement… marcher dans la ville les yeux grands ouverts, je vois des visages, des histoires, l'architecture, les bruits de la ville. Pour moi tout est inspirant. Beaucoup de mes idées du disques me sont venues pendant cet aller-retour quotidien."

À lire aussi

Retrouvez Sting en interview dans #LeDriveRTL2 toute la semaine à partir de 16h30

The Police "Roxanne"

Nous sommes en 1977, le trio The Police galère un peu financièrement et joue dans des petits clubs entre Berlin, Munich et Paris. Au mois d'octobre le groupe joue quelques soirs au Nashville, un petit club parisien à Pigalle. Il loge dans un hôtel assez minable juste à côté et observe avec attention les prostituées du quartier, qui finissent par lui inspirer le morceau.
Et comme d'habitude Sting élève le débat, le nom du personnage de la chanson, Roxanne, c'est le nom de l'héroïne de la pièce Cyrano de Bergerac. Et l'inspiration lui est venu lorsqu'il a lu Cyrano de Bergerac sur une vieille affiche accrochée dans l'entrée de l'hôtel où il logeait. 
Au début du morceau on entend un accord de piano et un rire. Retour en studio: l'ingénieur lance l'enregistrement, Sting veut alors s'adosser au piano mais il rate son coup et s'écrase les fesses sur le clavier, provoquant cet accord que l'on entend au début du morceau, générant le petit éclat de rire qui s'en suit. 

L'équipe de l'émission vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire