1. Accueil
  2. Évènements
  3. Marina Kaye interprète "Something" dans #LeDriveRTL2
4 min de lecture

Marina Kaye interprète "Something" dans #LeDriveRTL2

REPLAY - Écoutez ou réécoutez #LeDriveRTL2 de Eric Jean Jean du 03 oct. 2017.

Marina Kaye en session acoustique dans les Studios de RTL2
Marina Kaye en session acoustique dans les Studios de RTL2
#LeDriveRTL2 du 03 octobre 2017
00:26:11
Eric Jean-Jean & Bertrand Laidain

Bonjour Marina, nous sommes ravis de t’accueillir ! 

Le nouvel album Explicit arrive enfin le 20 octobre. Sur RTL2 on entend beaucoup le premier single On my Own qui a pas mal de succès. Divine surprise, ça fait plaisir non ?
Marina : Oui ça me fait vraiment plaisir surtout que j’adore la chanson.

Il y a un autre morceau que tu as dévoilé la semaine dernière, c’est un morceau qui est donné quand on précommande l’album. Il s’appelle Something. Un clip est sorti en même temps. Il a déjà connu un sacré succès, c’est pour cela que tu nous le chantes en exclusivité sur RTL2. 

Eric Jean Jean remarque une immense différence entre son physique de très jeune femme et sa voix absolument profonde et adulte. Tu t’es rendu compte tout de suite que tu avais cette voix-là ?
Marina : Pas toute seule non. Il a fallu qu’on me le dise pour que je comprenne.

Ce clip de Something est un long "travelling" qui devait rester sur le net. Mais peut-être que ça va être plus non ?
 Marina : Je ne sais pas mais ça a l’air de plaire beaucoup aux gens. J’ai eu de très belles réactions. Un petit plan séquence qui est la continuité de la pochette de l’album.

Qu’est-ce qu’on peut dire de cet album Explicit ? Une phrase pour le décrire ?
Marina : Explicit c’est l’explosion des sentiments de manière, le mot est là, explicite.

Il y a un grand paradoxe chez toi : tu dis volontiers que tu es une grande gueule, tu dis ce que tu as à dire quand tu as à le dire. Et à la fois il y a cette mélancolie, je ne dis pas tristesse mais cette profondeur de vague à l’âme de temps en temps. C’est ton caractère ça ?
Marina : Complètement et c’est toujours là quelque part même quand je passe des bons moments. J’ai toujours un côté triste comme ça.

Tout à l’heure je te regardais tu étais dans le fameux canapé jaune de RTL2 où tu étais entourée de gens. Et bizarrement tu étais enfermée dans ta bulle.
Marina : Oui et je fais souvent ça. Je le fais même tout le temps et depuis que je suis vraiment toute petite donc je ne sais pas j’ai toujours été comme ça. C’est ma manière de me retrouver, de réfléchir.

C’est la première fois sur ce disque-là qu’on va t’entendre chanter en français. Merci quand même, c’est pour qui, c’est pour quoi ? Comment s’est venu ? Pourquoi en français cette fois-ci ?
Marina : En français parce que déjà j’avais envie de faire du français pour voir si ça fonctionnait. Et je crois que ça a fonctionné.

Tu t’es sentie plus à l’aise qu’avec l’anglais ?
Marina : Non honnêtement pas plus à l’aise, c’était même plus compliqué quand on a commencé à écrire en français. Mais j’avais vraiment envie de me donner ce challenge. Je suis assez fière du résultat. C’est une chanson qui a un double sens. C’est pour remercier les personnes, les fans qui m’ont soutenu tout le long, qui étaient avec moi et qui m’ont poussé à faire ce que je faisais. Et ironiquement celles qui m’ont dit que je n’y arriverai jamais.

La photo de la pochette de l’album est magnifique. Eric Je