1. Accueil
  2. Évènements
  3. L'univers bizarre de The Pixies
1 min de lecture

L'univers bizarre de The Pixies

REPLAY - Écoutez ou réécoutez #LeDriveRTL2 de Eric Jean Jean du 03 juil. 2017.

Frank Black, le leader des Pixies lors d'un concert à Carhaix en 2016
Frank Black, le leader des Pixies lors d'un concert à Carhaix en 2016
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
#LeDriveRTL2 du 03 juillet 2017
00:16:40
Eric Jean-Jean & Bertrand Laidain

The Pixies "Where Is My Mind ?"

On est en 1988, et cette année sort Surfer Rosa, le premier album des Pixies. Un album très "spé" produit par Steve Albini, le producteur qui travaillera par la suite avec Nirvana ou PJ Harvey. Et dans cet album, sa spécialité c'est de mettre les batteries extrêmement fortes et d'appuyer sur les caisses claires. Un album particulier avec beaucoup de références qui feront partie de l'univers du groupe, telles que le voyeurisme, la mutilation, Porto Rico ou même des textes en espagnol. Un album complètement bizarre dont Kurt Cobain dira à de multiples reprises qu'il est une influence majeur pour la création de Never Mind. Where Is My Mind ? (Où est mon esprit) aurait été écrit par le chanteur Francis Black à l'époque où il était étudiant et il pratiquait de manière assidue la plongée sous-marine. Et il a connu ce qu'on appelle l'ivresse des profondeurs, dû à une différence de pression entre les deux oreilles qui provoque une perte des repères spatiaux… Un morceau qui sera un succès à sa sortie en 1988 mais deviendra un classic rock en 1999 grâce à sa présence entre Brad Pitt et Edward Norton dans la scène finale de Fight Club, le film de David Fincher.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.