1. Accueil
  2. Évènements
  3. Le paternalisme "bienveillant"
1 min de lecture

Le paternalisme "bienveillant"

Est ce que vous connaissez le "nudge" ? L'idée d'inciter à faire quelque chose plutôt que d'interdire.

Le nudge
Le nudge
Jules Roy

Quand on pense à l'alcool, la ceinture de sécurité, les retraites obligatoires, les limitations de vitesse et aux fruits et légumes à manger tous les jours, évidemment on parle d'interdire, de subventionner et de taxer. Mais pour l’État, il existe une autre voie: celle du "nudge", ces petites incitations qui aident à prendre les bonnes décisions !

"Nudge" grossièrement ça veut dire un coup de pouce amical. C'est l'option d'inciter plus que d'interdire, la base du "paternalisme libertaire".  Libertaire, parce que cette approche laisse le choix aux individus. Paternalisme, parce que selon les partisans de cette théorie, il est légitime d'influencer les individus pour rendre la vie de tous: meilleure, plus longue et plus saine.

Pour bien comprendre ce principe voici le nudge à travers quelques situations du quotidien.

Par exemple, une mouche noire dessinée au fond des urinoirs encourage les hommes à mieux viser et améliore la propreté des toilettes.

À lire aussi

Ensuite, il y a l'option recto verso programmé par défaut sur les imprimantes pour économiser des tonnes de papiers. C'est le cas sur celles de notre open space !

Sinon, l'insertion sur les routes de silhouettes vous incite à rouler moins vite.

Enfin, faire du don d'organe le choix de chacun par défaut. Il faudrait faire des démarches quand on veut s'y opposer et pas l'inverse.

Source: Le Point

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/