1. Accueil
  2. Évènements
  3. Droits des femmes, ces pays qui font mieux que la France
1 min de lecture

Droits des femmes, ces pays qui font mieux que la France

REVUE DE PRESSE - Côté droits des femmes, la France se situe plutôt en haut du panier. En revanche, sur certains sujets plusieurs pays ont mis en place des solutions qui n’existent pas ou très peu chez nous. Tour d’horizon des lois ou bonnes pratiques à l’étranger.

Concernant les droits des femmes, la France pourrait s'inspirer de certains voisins
Concernant les droits des femmes, la France pourrait s'inspirer de certains voisins
Crédit : Choreograph
Jules Roy

Côté droits des femmes, la France est plutôt bien placée, mais selon le magazine " Femme actuelle ", certains pays sont largement en avance. Il existe des lois ou des bonnes pratiques dont on ferait bien de s’inspirer.
 
Par exemple en Suède, il y a le congé parental à la carte. C’est-à-dire qu’après la naissance d’un enfant, les parents ont droit à 480 jours de congés indemnisés qui peuvent être pris par mois, par semaine, par jour ou même par heure jusqu’aux 8 ans de l’enfant ! En France, on doit prendre le congé parental d’un bloc et c’est encore à 95% les femmes qui s’y collent.

Au Danemark, les municipalités doivent assurer une place dans une structure d'accueil et de garde à plein temps à tous les enfants âgés de 24 semaines à 6 ans. Une démarche qui fonctionne puisque 91% des enfants entre 1 et 2 ans y sont inscrits. Au contraire, il manque encore près de 300.000 places dans les crèches françaises. Ce sont donc les parents qui s'occupent de leurs enfants et dans la majeur partie des cas, ce sont les femmes qui en payent le prix professionnellement.
 
Un autre exemple qui date des années 90, les grandes villes Canadiennes ont mis en place des arrêts à la demande dans les bus, pour les passagères qui circulent seules la nuit. Une idée qui est expérimentée depuis le mois de novembre à Nantes et qui devrait bientôt s'étendre à toute la France.

Enfin au Sénégal, en politique 42.7% des parlementaires sont des femmes ce qui place le pays au sixième rang mondial alors que la France est seulement quarante-huitième avec 26%. C’est simple, les partis Sénégalais sont obligés de présenter des listes mixtes et paritaires sinon ils ne peuvent pas faire partie de la vie politique du pays. Le problème, c'est qu'en France pour éviter la parité, il suffit simplement de payer une amende.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/