1. Accueil
  2. Évènements
  3. Bono évoque la venue de U2 à Paris : "Je suis sûr qu'on invitera des fans sur scène"
2 min de lecture

Bono évoque la venue de U2 à Paris : "Je suis sûr qu'on invitera des fans sur scène"

À LA RENCONTRE DE U2 (3/5) - Le groupe de Bono a pour habitude de faire monter de nombreuses personnes sur scène pendant ses concerts. Et les musiciens seront justement à Paris en novembre...

Bono, le chanteur de U2
Bono, le chanteur de U2
Crédit : ANDREW COWIE / AFP
U2 en interview pour le Drive RTL2 (3/5)
12:34
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

"S'il y a des gens à Paris qui jouent de la guitare, du piano, de la batterie, qui chantent… Ils peuvent commencer à répéter quelques-unes de nos chansons." Alors que son groupe sera de passage à Bercy les 10, 11, 14 et 15 novembre prochains, Bono prévient ses fans dans Le Drive RTL2 : "Même si on ne peut pas le faire tous les soirs, je suis sûr que l'on invitera des personnes sur scène". Afin d'éviter toute déception, ce dernier tient tout de même à prévenir : "On ne voudrait pas que les gens s'attendent a quoi que ce soit." 

Les Irlandais, qui ont pris l'habitude de partager la scène avec de nombreuses célébrités, comme récemment Bruce Springsteen, ne boudent pas leur plaisir de voir des fans les rejoindre sous le feu des projecteurs. "C'est le moment où tous deviennent nos invités", assure Bono, qui se souvient d'avoir vu "des personnes absolument formidables" à ses côtés. 

Faire monter les fans sur scène, un paris osé

C'était le cas d'une "fille japonaise qui est montée sur scène en kimono traditionnel", se souvient-il. Elle était selon lui "tellement élégante". Ou encore lorsque "Stéphanie - je me souviens de son prénom - a joué de la guitare, raconte l'artiste. Elle était hypnotisante ! Je ne pouvais pas arrêter de la regarder quand elle jouait. On a joué All I Want Is You. Elle n'essayait pas d'impressionner, elle écoutait la musique et s'imprégnait du son. Quand on a repris la guitare acoustique il y avait du sang dessus. Elle avait joué tellement fort qu'elle avait saigné. Ça a l'air horrible mais ça ne l'était pas sur le moment."

Mais les moments forts ne peuvent pas se produire à chaque fois. "Parfois, je choisis la mauvaise personne", concède Bono, qui ose même avancer un chiffre. "Je dirai que ça fonctionne 6 fois sur 10. Le groupe trouve ça assez éprouvant. Mais c'est devenu une partie tellement importante du spectacle que l'on va continuer à le faire."

À lire aussi

Tous les jours de la semaine à 18h30, RTL2 vous emmène à la rencontre de U2 dans Le Drive.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/