3 min de lecture Oasis

VIDÉOS - Oasis, le groupe qui a renouvelé le rock anglais, en 13 titres

Le groupe des frères Gallagher a marqué les années 1990 et 2000 par un style nouveau qui manquait au rock britannique.

>
Oasis - Supersonic Durée : | Date :
RaphaelBossePlatière
Raphaël Bosse-Platière

Après les règnes des Beatles, des Rolling Stones et des Clash, le rock anglais abordait les dernières années du XXe siècle quelque peu usé. Alors que les Américains se renouvelaient avec Nirvana et leur style grunge, les Britanniques se reposaient sur leur lauriers. Jusqu'à ce qu'Oasis ne débarque pour lui donner un second souffle. En 15 années de carrière, les Mancuniens ont vendu plus de 70 millions d'albums. Bien qu'ils soient séparés depuis 2009, les membres du groupe continuent de fasciner, et les rumeurs d'une reformation resurgissent régulièrement dans les pages des tabloïds outre-manche.

Oasis s'est formé en 1993, lorsque Noel Gallagher rejoint le groupe de son petit frère, Liam, de six ans son cadet. Les riffs de guitare du premier accompagnés de la voix et la manière de chanter si particulière du second vont les propulser sur le devant de la scène. En moins d'un an, ils sortent leur premier single intitulé Supersonic, qui reste à ce jour l'un des morceaux préférés des membres du groupe.

Un succès phénoménal

Le 1er août 1994 sort Definitely Maybe. Premier disque et premier record pour Oasis, qui réalise le meilleur démarrage jamais effectué par un artiste britannique, avec plus de 150.000 exemplaires vendus en une semaine. Au total, ils en écouleront deux millions d'unités. Avec leur look négligé, leur coupe au bol et un accent très prononcé, les deux frères deviennent les nouvelles coqueluches des Anglais, qui sont tous fans de Rock 'N' Roll Star, Live Forever ou encore Whatever.

À lire aussi
La Garde républicaine a repris un classique d'Oasis en hommage aux victimes du terrorisme Oasis
VIDÉO - Quand le Stade de France reprend "Don't Look Back In Anger" d'Oasis


Lancé, Oasis ne tarde pas avant de dévoiler son second opus, (What's the Story) Morning Glory ? en 1995. Et le succès est au rendez-vous, puisque le groupe bat son propre record avec plus de 347.000 copies vendues en sept jours. Porté par des tubes entrés dans la légende, à l'instar de Wonderwall, Don't Look Back In Anger ou Champagne Supernova, le disque est un succès mondial.

La rivalité avec Blur

Au même moment, une rivalité s'installe avec une autre formation anglo-saxonne : Blur. Tout oppose les deux groupes. L'un vient d'une banlieue aisée de Londres, l'autre des quartiers populaires de Manchester. Pendant que les frères Gallagher défendent Whatever ou Stand By Me, Damon Albarn et sa bande se font connaître avec des tubes comme Boys & Girls ou Song 2. Au début des années 2000, ce dernier met son groupe en pause pour se consacrer à d'autres projets comme Gorillaz.

Les deux groupes rivaux ont désormais enterré la hache de guerre. Au moins une partie d'entre eux. Noel Gallagher, qui souhaitait à Damon Albarn d'attraper le Sida à la fin des années 1990, se serait réconcilié avec lui autour d'un verre, raconte le NME, avant de carrément jouer sur scène ensemble, pour la bonne cause. Une démarche pas vraiment appréciée par Liam.

Un espoir de renaissance ?

Pendant les années 2000, tout semble aller pour le mieux pour Oasis, qui continue à tracer sa route et à remplir les stades du monde entier. Les bagarres entre les deux frères, récurrentes depuis qu'ils sont enfants, ne gênent pas plus le groupe que ça. Jusqu'à ce jour d'août 2009, où les deux frères se battent dans les coulisses du festival parisien Rock en Seine. "Le groupe n'existe plus. Il ne jouera pas ce soir et annule le reste de la tournée européenne", avaient annoncé les organisateurs aux 30.000 fans désappointés. 

Toutes ces histoires d’engueulades entre Liam et moi, c’était du bidon

Noel Gallagher
Partager la citation

Depuis ce jour, la carrière solo de Noel Gallagher a réussi à décoller, tandis que Liam a plus de mal. Ce dernier serait de retour en studio, plus motivé que jamais. Quant à une éventuelle reformation d'Oasis, les médias britannique ont un temps évoqué un hypothétique "gentleman agreement", sans que cela n'aboutisse sur du concret. Mais les fans peuvent conserver un espoir. En 1997, dans une interview donnée au magazine Les Inrockuptibles (article payant), Noel Gallagher avait déclaré : "Toutes ces histoires d’engueulades entre Liam et moi, c’était du bidon : on s’engueule tout le temps, c’est normal, c’est mon frère." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Oasis Liam Gallagher Noel Gallagher
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants