1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉOS - Noel Gallagher : le retour du parrain de la britpop
5 min de lecture

VIDÉOS - Noel Gallagher : le retour du parrain de la britpop

Le compositeur principal du groupe Oasis dévoile ce 2 mars son deuxième album solo, sous le nom Noel Gallagher's High-Flying Birds : "Chasing Yesterday".

Noel Gallagher a écrit les plus grands tubes d'Oasis
Noel Gallagher a écrit les plus grands tubes d'Oasis

Noel Gallagher a écrit plusieurs des plus grands tubes de la britpop, ce courant pop-rock des années 90 mêlant la musique pop-rock britannique des années 60 et 70 (The Stone Roses, Happy Mondays), au rock indépendant romantique des années 80 (The Smiths). Gallagher était la tête pensante du groupe Oasis, l'une des références en matière de britpop, caché par l'ego surdimensionné de son frère Liam, chanteur de la formation. Il est peu à peu sorti de l'ombre tout au long de la carrière du groupe.

Il s'assume complètement depuis la séparation d'Oasis en 2009, et le lancement de sa carrière solo sous le nom Noel Gallagher's High-Flying Birds. Il s'offre ce lundi un deuxième album solo sorti sous ce pseudonyme : Chasing Yesterday. Retour sur les chansons qui ont marqué sa carrière :

- Supersonic, Oasis (1994)

Supersonic est le premier single d'Oasis, extrait de leur premier album, Definitely Maybe. Écrite par Noel Gallagher en une demi-heure, cette chanson fait office de raz-de-marée musical Outre-Manche. Les Britanniques découvrent un son brut, épargné de tout effet de production. Exit le grunge et ses réverbérations, ses cris déchirant l'air, Oasis veut retourner à un rock'n'roll pur, aux rythmiques simples mais entêtantes.
  
Dès le premier couplet, la base de l'esprit Oasis, sans concision, est posée : "Je dois être moi-même/Je ne peux pas être quelqu'un d'autre/Je me sens supersonique". 

À écouter aussi

- Live Forever, Oasis (1994)

Definitely Maybe présente aussi le titre Live Forever, écrite par Noel Gallagher en 1991, avant qu'il rejoigne Oasis. Inspiré par le tube Shine A Light des Rolling Stones, Noel conçoit Live Forever comme une réponse au pessimisme du grunge, dont il abhorre l'esprit négatif. Live Forever se caractérise en effet par des paroles pleines d'optimisme ("Nous voyons des choses qu'ils ne verront jamais/Toi et moi vivrons à jamais")

- Talk Tonight, Oasis (1995)

Si on entend peu Noel Gallagher chanter sur les premiers albums d'Oasis, il saisit le micro pour de nombreuses B-sides acoustiques, également écrites par ses soins. C'est le cas de Talk Tonight, sortie avec le single Some Might Say (1995). Alors que le groupe est en pleine tournée américaine, à l'automne 1994, Noel part sans prévenir pour San Francisco. Hébergé par une fille rencontrée à un concert d'Oasis, il parle longuement avec elle de son envie de quitter le groupe, à cause de ses nombreuses disputes avec Liam. Elle le convainc de ne pas abandonner, et il lui écrit Talk Tonight pour la remercier de son aide.

Cette chanson figure sur The Dreams We Have As Children, son premier album solo, sorti en mai 2009. Il avait été enregistré en 2007 pour une association d'aide aux enfants victimes du cancer.

- Wonderwall, Oasis (1995)

Noel, qui était censé prendre le micro pour cette chanson, la plus populaire d'Oasis, a finalement laissé la place à Liam. Il en a écrit les paroles en imaginant "un ami imaginaire venant vous sauver de vous-même". Au moment de la sortie de Wonderwall, il a laissé les médias penser que le titre était dédié à sa compagne de l'époque, Meg Mathews.

D'You Know What I Mean, Oasis (1997)

En août 1997 sort Be Here Now, le troisième album d'Oasis. Les enregistrements en studio sont décrits comme "exécrables" par Owen Morris, le producteur du disque. En cause : les abus du groupe, entre drogues et alcool, et la mésentente permanente entre les frères Gallagher. Be Here Now trouve son public, mais ne séduit pas les critiques, qui y voient une tentative inachevée d'un rock psychédélique. Quelques singles se détachent, comme D'You Know What I Mean, Stand By Me et All Around The World

Par la suite, Noel Gallagher rejette cet album, dont aucune chanson n'est retenue pour le best-of Stop The Clocks (2006). Dans le documentaire Live Forever : The Rise and Fall of Brit Pop (2003), il blâme les drogues et le manque d'unité du groupe pour justifier la faible qualité de Be Here Now.

- Gas Panic!, Oasis (2000)

Même s'il atteint la première place des ventes au Royaume-Uni, comme leurs trois précédents albums, Standing On The Shoulders of Giants est l'album le moins vendu d'Oasis, écoulé à "seulement" trois millions d'exemplaires. L'un de ses titres, Gas Panic!, est écrit par Noel en référence à son addiction aux drogues. "Pour être honnête, c'est la vanité qui m'a fait tout arrêter. On ne peut pas continuer à prendre de la drogue après 35 ans, et je ne le pourrais pas non plus aujourd'hui, puisque j'ai des enfants. Au bout d'un moment, ce n'est plus cool. J'avais envie de changer de fréquentations. Et voilà. Je n'y suis pas allé progressivement. J'ai tout arrêté du jour au lendemain. J'ai une volonté de fer", a-t-il confié à CNN en 2012.

- The Importance Of Being Idle, Oasis (2005)

Après Heathen Chemistry (2002), un cinquième album marquant un retour à l'atmosphère de ses premiers disques, Oasis dévoile Don't Believe The Truth en mai 2005. Noel Gallagher s'investit moins que sur les précédents, n'écrivant "que" cinq morceaux sur les onze de la tracklist. L'un d'eux est The Importance Of Being Idle, morceau acoustique devenu très populaire auprès des fans du groupe originaire de Manchester. Il a puisé l'inspiration dans un livre humoristique du même nom, écrit par Stephen Robins.

- The Shock Of The Lightning, Oasis (2008)

Dig Out Your Soul est le septième et dernier album d'Oasis. Décrit comme "colossal" par Noel Gallagher, celui-ci en a écrit la moitié des chansons. Le groupe y abandonne l'esprit acoustique de Be Here Now et Heathen Chemistry, pour tout miser sur des guitares rutilantes. The Shock Of The Lightning en est le premier extrait : "Si cette chanson vous paraît instantanée, c'est parce qu'elle a été écrite très vite", a expliqué son auteur, Noel. "Le premier enregistrement est toujours le meilleur."

Une énième dispute avec Liam, quelques minutes avant leur concert à Rock en Seine en août 2009, amène Noel à quitter Oasis

The Death Of You And Me, Noel Gallagher's Hygh-Flying Birds (2011)

En 2011, Noel Gallagher annonce son retour sur scène sous le nom Noel Gallagher's Hygh-Flying Birds. Il est accompagné de Mark Rowe, ancien pianiste d'Oasis, de Jeremy Stacey, du groupe The Lemon Trees, à la batterie et de Lenny Castro, aux percussions et à la basse. Il sort un premier album éponyme, en partie composé de titres écrits pour Oasis, mais qui n'avaient pas été retenus, comme Everybody's On The Run.

Le premier single officiel est pourtant l'original The Death Of You And Me. Noel Gallagher s'illustre ici dans un style inspiré par l'Americana et les classiques folk américains. "Je pense que les gens ne s'attendaient pas à ce qu'il y ait des trompettes à la fin", s'est réjoui Noel auprès du NME.

Malgré ce que peuvent laisser penser ses paroles, The Death Of You And Me ne fait pas référence à sa relation avec Liam. Ce dernier a quant à lui formé Beady Eye avec les membres restants d'Oasis, perpétuant le son britpop de la formation.

La carrière solo de Noel Gallagher décolle plus que Beady Eye : son premier album, très bien accueilli par la critique, s'écoule à plus de 760.000 exemplaires, contre moins de 150.000 pour le groupe mené par son frère. Depuis, les deux hommes se détestent cordialement.

- In The Heat Of The MomentNoel Gallagher's Hygh-Flying Birds (2014)

À l'automne 2014, Noel Gallagher revient avec un son plus brut de décoffrage, toujours inspiré par le grand Ouest américain. In The Heat Of The Moment est le premier single extrait de Chasing Yesterday, sorti ce 2 mars. Dans un communiqué, il a évoqué un documentaire sur un astronaute souhaitant toucher le visage de Dieu comme inspiration pour ce titre percutant. 

- Ballad Of The Mighty INoel Gallagher's Hygh-Flying Birds (2015)

Noel Gallagher collabore avec Johnny Marr, légendaire guitariste du groupe The Smiths, pour composer et jouer Ballad Of The Mighty I, deuxième single de Chasing Yesterday. "Il m'a aidé à en faire l'une de mes meilleures chansons", s'est félicité Noel auprès du site musical américain Gigwise.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct