1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉOS - "Alice au Pays des Merveilles" : 150 ans de traces dans la pop culture
4 min de lecture

VIDÉOS - "Alice au Pays des Merveilles" : 150 ans de traces dans la pop culture

SÉRIE (2/2) - Le roman écrit par Lewis Carroll célèbre ses 150 ans en 2015. Musique, cinéma et mode, Alice et les personnages déjantés de cette histoire pleine de non-sens influencent encore tous les champs culturels.

"Alice au Pays des Merveilles" a été adapté en live-action movie par Tim Burton, en 2010
"Alice au Pays des Merveilles" a été adapté en live-action movie par Tim Burton, en 2010
Crédit : Walt Disney Studios Motion Pictures France

En 1865, Alice au Pays des Merveilles connait sa première publication. 150 ans plus tard, ce faux conte pour enfants est toujours aussi omniprésent dans la pop-culture. Alors que Damon Albarn, leader de Blur, planche sur une adaptation en comédie musicale qui sera présentée au théâtre du Châtelet en 2016, la musique n'est pas le seul domaine culturel où l'influence de ce roman a fait mouche. Le cinéma, les jeux vidéo et la mode, notamment, y voient une source d'inspiration sans fin. Adapté sur grand et petit écran, ou salué à travers des clins d'oeil subtils, Alice au Pays des Merveilles enchante encore les artistes. 

Alice réinventée au cinéma

Preuve de son importance, l'histoire imaginée par Lewis Carroll a quitté le format papier pour rejoindre les planches, mais aussi les écrans. Au cinéma, tout d'abord. En 1936, les studios Disney font passer Mickey Mouse de l'autre côté du miroir dans un court film d'animation. En 1951, soit presque un siècle après la parution du roman, Alice au pays des Merveilles devient le 17e long-métrage d'animation des studios Disney, alors en plein essor.

La compagnie américaine la mélange à De l'autre côté du miroir, la suite des aventures d'Alice, publiée en 1871. Les péripéties de la fillette sont adaptées librement, ce qui n'est pas du goût des puristes du roman. Malgré ce mauvais départ, cette version Disney gagne en popularité au fil des années, et rejoint le rang prisé des "classiques" du studio d'animation. 

Cinquante plus tard, Disney remet le couvert en adaptant cette fois Alice au Pays des Merveilles en live-action movie (technique qui combine prises de vue et animation), sous la direction de Tim Burton, en 2010. L'équation semble parfaite sur papier, le réalisateur étant famillier d'un cinéma à l'imaginaire débridé, et le film obtient deux Oscars en 2011. "Les histoires d'Alice au Pays des Merveilles sont comme de la drogue pour les enfants", affime le réalisateur. Cependant, une partie des spectateurs est perturbée par le pari de Burton : proposer une Alice à l'âge de 19 ans, qui redécouvre le pays des Merveilles et doit le sauver de la tyrannique Reine Rouge. 

Les histoires de 'Alice au Pays des Merveilles' sont comme de la drogue pour les enfants

Tim Burton
À lire aussi

D'autres films font des clins d'oeil à cette histoire. Dans Matrix, Neo reçoit pour ordre de "suivre le lapin blanc", ce qu'Alice fait avec application dans le livre. Le personnage incarné par Keanu Reeves retrouve l'animal, tatoué sur l'épaule d'une jeune femme. Neo tombe par la suite dans un terrier, et se fait aspirer par un miroir.  

Des aventures taillées pour le petit écran

Le roman de Lewis Carroll a également connu des adaptations sur le petit écran, que ce soit sous forme de série télévisée ou de jeu vidéo. Les péripéties d'Alice ont notamment tapé dans l'oeil d'animateurs japonais. Dans les années 80, elles sont adaptées en animéavec plus de cinquante épisodes et un univers très enfantin.  

Des mangakas japonais ont aussi repris cette histoire à leur sauce, notamment avec Alice in Borderland, publié en France depuis 2013. Dans cette version, Ryôhei Alice, lycéen raté, se retrouve catapulté dans le monde imaginaire de Borderland, avec des amis. Pris au piège, ils doivent se conformer aux règles du jeu pour espérer s'échapper. La série est adaptée en 2014 pour une sortie DVD. 

Le pays des Merveilles a également envahi les consoles. Le jeu d'action American McGlee's Alice (2000) et sa suite, Alice : retour au pays de la folie (2011) imaginent une Alice internée suite au décès de ses parents. Le lapin blanc vient à sa rescousse, et la reconduit dans le pays des Merveilles.

Le personnage du Chapelier fou est par ailleurs devenu un super-vilain de l'univers Batman. Il apparaît sous les traits de Jervis Tetch, scientifique obsédé par l'oeuvre de Lewis Carroll et pratiquant l'hypnose. On le retrouve notamment dans la série animée Batman et dans le jeu Batman : Arkham City (2011), où il invite Batman à prendre le thé. 

Icône de mode

On le sait moins, mais Alice au Pays des Merveilles est aussi une inspiration pour la mode. Le Victoria and Albert Museum of Childhood, à Londres, a même proposé une exposition intitulée "The Alice Look", cette année. En 2013, la chaîne britannique Marks & Spencer fait tomber le mannequin Rosie Huntington-Whiteley dans un terrier, pour la faire atterrir au pays des Merveilles. 

Dix ans auparavant, la photographe Annie Leibovitz a shooté le mannequin Natalia Vodianova sous les traits d'Alice pour le magazine Vogue. Plusieurs couturiers de renom y figurent aussi, dont Jean-Paul Gaultier et Karl Lagerfeld. Chacun d'entre eux a dû imaginer une nouvelle robe pour Alice. Une seule obligation : elle devait garder sa couleur bleue. 

En France, la marque Olympia Le-Tan décline régulièrement l'univers de Lewis Carroll, avec des vêtements, sacs et minaudières, en association avec Disney. 

Les tasses de thé, cartes de jeu et les personnages du roman sont encore beaucoup déclinés sous forme de bijoux. La marque Les Néréides a proposé une capsule tirée du roman en début d'année. Il existe par ailleurs de nombreux pin's tirés de la version Disney d'Alice au Pays des Merveilles, plus ou moins faciles à trouver sur Amazon ou Ebay. Le Disney store français n'en propose que deux sur son site. Plus facile d'accès, de nombreux anonymes proposent leurs créations originales sur Etsy.

Au rayon goodies, la marque de papeterie Moleskine a créé une série limitée de carnets pour fêter les 150 ans d'Alice au Pays des Merveilles, dessinés par Rogier Wieland. Les fans les plus assidus peuvent se rendre à la boutique spécialisée Alice Dreams, à Brighton, dans le Sud de l'Angleterre. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire