1. Accueil
  2. Évènements
  3. VIDÉO - Eagles : "Hotel California", une ballade mythique sur le piège hollywoodien
2 min de lecture

VIDÉO - Eagles : "Hotel California", une ballade mythique sur le piège hollywoodien

LES CHANSONS CULTES (6/40) - Et si Hollywood, ses lumières, ses paillettes, n'étaient qu'un mirage ? "Hotel California" a été conçue avec cette idée en tête. Cet été, RTL2 revient sur les titres qui ont marqué la discographie d'un groupe ou d'un artiste.

"Welcome to the Hotel California" : qui ne connaît pas le refrain du tube des Eagles sorti en 1976, Hotel California ? En revanche, peu de gens savent ce que cette chanson signifie vraiment. C'est peut-être ce qui a rendu la ballade - l'une des plus célèbres de l'histoire du rock - éternelle : elle est si bien écrite qu'elle se prête à de multiples interprétations et lectures. C'est aussi l'une des chansons les plus revisitées.

Au sens littéral, le texte raconte l'histoire d'un voyageur sur une route sombre et déserte, apercevant une lumière au loin : un hôtel. Il est fatigué, une femme se tient à l'entrée. Notre héros décide de s'arrêter pour la nuit. "Ça pourrait être le paradis ou l'enfer", chante Don Henley, membre de Eagles. Le narrateur, fasciné par la femme, commande du vin et s'évanouit. L'hôtel n'est pas l'"endroit charmant" vanté dans le refrain. C'est un piège. La femme le lui confirme : "Nous sommes tous prisonnier de cet endroit". "Vous pouvez passer à la caisse quand vous voulez, mais vous ne pourrez jamais partir", termine le réceptionniste. Un véritable scénario de cinéma d'horreur, écrit comme tel par les compositeurs.

Démonter le rêve américain

Mais à quoi donc pensaient Don Henley et Glenn Frey (l'un des fondateurs du groupe, mort à 67 ans) en écrivant les paroles ? "Nous avions pour habitude de conduire dans Los Angeles la nuit. Aucun d'entre nous n'était californien mais si vous conduisez dans Los Angeles de nuit... Vous êtes fascinés par ces lumières à l'horizon, par ces images qui commencent à vous trotter dans la tête, de Hollywood et des rêves que vous avez. Donc c'est un peu à propos de tout cela que l'on a commencé à écrire", éclaire Don Felder, le compositeur de la mélodie, en 2008. Une manière de dire que le glamour qui attire à Hollywood n'est qu'une illusion, une prison dorée.

Hotel California serait donc la métaphore de la fascination malsaine qu'exerce cette région côtière sur ceux qui la visitent. Mais pas seulement. D'autres interprétations plus ou moins farfelues circulent. Certains y voient une allégorie de la drogue, qui enferme notre visiteur du soir dans une prison dorée, un hôtel dont il est impossible de sortir. D'autres, un message satanique - si vous écoutez la chanson à l'envers, disent-ils, vous pourriez bien entendre "Satan entend cela. Il m'a fait croire en lui". Des références qui n'ont visiblement pas fait peur à de multiples hôtels qui se sont nommés de la même manière que la chanson.

Cet été, RTL2.fr revient sur l'histoire des chansons cultes qui ont marqué la discographie d'un groupe ou d'un artiste.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/