1. Accueil
  2. Évènements
  3. Évènements régions
  4. Le carburant rationné en Loire-Atlantique
2 min de lecture

Le carburant rationné en Loire-Atlantique

La préfecture annonce une régulation temporaire du volume de carburant pouvant être acheté.

Faut-il s'attendre à une pénurie d'essence ?
Faut-il s'attendre à une pénurie d'essence ?
Crédit : Sebastien Salom-Gomis/Sipa

20 litres, pas plus, par véhicule
Près des deux tiers des stations de Loire-Atlantique, 62%, sont ce vendredi midi en rupture d'essence ou de gasoil ou sont en situation délicate. C'est ce qu'a annoncé le préfet de région. Henri-Michel Comet précise que sur les 243 stations du département, "70 sont en rupture et 80 en difficulté". La préfecture annonce qu'elle a décidé de "réguler temporairement le volume de carburant pouvant être acheté aux stations". Ainsi, à compter de ce jour, "seuls 20 litres pour les véhicules de moins de 3,5 tonnes et 40 litres, pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes, peuvent être retirés". Par ailleurs, précise la préfecture, "plusieurs stations-services ont été réservées au profit des services prioritaires (services de secours, forces de l'ordre, véhicules d'intervention, ambulances). Les particuliers ne peuvent pas s'y approvisionner."

Une assemblée générale est prévue à 13h30 à la raffinerie Total de Donges. Les grévistes qui bloquent la raffinerie depuis hier matin vont décider de l'arrêt complet ou non de la deuxième raffinerie de France.

De son côté, le secrétaire d'Etat aux transports s'est voulu rassurant ce matin. "Il n'y a pas de risque, à ce stade, de pénurie de carburant en France". Alain Vidalies explique qu'il existe "un système que l'on appelle les stocks stratégiques" et que ces stocks n'ont "pas été utilisés pour l'instant".
 
Au port de Saint-Nazaire, la reconduction du mouvement de grève contre la loi travail a été votée ce matin jusqu'à lundi.


80 interpellations à Nantes jeudi
Ce ne sont pas 66 mais 80 personnes au total qui ont été interpelées hier lors de la manifestation interdite à Nantes. Un chiffre record annoncé ce midi par le préfet de région. Henri-Michel Comet qui précise que "56 personnes ont été placées en garde à vue". 15, dont un mineur, le sont toujours ce midi. Et désormais, 26 personnes sont interdites de manifestation.

À lire aussi


Kership récupère le site STX de Lorient
STX va céder son chantier de Lanester, près de Lorient, à son concurrent Kership. L'annonce a été faite ce matin au cours d'un Comité d'entreprise extraordinaire. La cession devrait s'opérer à l'automne. Le site de Lorient est spécialisé dans les navires complexes n'excédant pas 100 mètres. Il fait aussi office d'atelier de fabrication annexe du chantier de Saint-Nazaire. C'est à Lorient qu'a par exemple été réalisée l'une des cheminées de l'Harmony of the seas. On ignore pour l'heure si ce rachat aura des conséquences sur l'emploi local.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/