1. Accueil
  2. Évènements
  3. Évènements régions
  4. Le Blitz Tour d’Etienne Daho de passage à Lille
7 min de lecture

Le Blitz Tour d’Etienne Daho de passage à Lille

INTERVIEW - Le chanteur, qui vient tout juste de commencer sa tournée, sera sur la scène du Zénith de Lille le 16 juin pour un festival 100% pop avec Charlotte Gainsbourg, Marquis de Sade et Moodoïd. Il a répondu à nos questions à quelques jours de sa venue dans le Nord.

Le dernier album d'Etienne Daho, "Blitz", est sorti en novembre 2017.
Le dernier album d'Etienne Daho, "Blitz", est sorti en novembre 2017.
Crédit : Pari Dukovic
Oriane Doro
Journaliste

7 mois après la sortie de son album Blitz, Etienne Daho a donné le coup d’envoi de sa tournée estivale, lundi, aux Nuits de Fourvière, à Lyon. La deuxième escale le mènera à Lille, samedi, à l’occasion du festival Is This Pop,  aux côtés de Charlotte Gainsbourg et de Marquis de Sade notamment. Une programmation élaborée par Daho lui-même, à l’image de ses affinités personnelles et musicales. Interview.

À lire aussi


Le premier concert du “Blitz Tour” a eu lieu lundi à Lyon. Comment vous sentez-vous en ce tout début de tournée ?
Etienne Daho - Ce fut un concert magique, très intense et puis en même temps joyeux ! Il n’y avait aucune inquiétude, ni de la part du groupe, ni de moi-même. Nous avions très hâte de commencer, très hâte de jouer. Après des mois de préparation, arrive un moment où il y a l’envie, l’impatience d’être confronté au public. L’envie de partager quelque chose et d’être le meilleur possible.

Samedi soir, vous serez sur la scène du Zénith de Lille à l’occasion du festival Is This Pop auquel vous avez étroitement collaboré. Pourquoi avoir accepté ce projet ?
C’est la compagnie de gens que j’aime beaucoup, comme Moodoïd et Yan Wagner. Il y aussi Marquis de Sade, avec lesquels j’ai commencé, et Charlotte Gainsbourg qui est une amie. Ce sont tous des artistes avec lesquels j’ai beaucoup d’affinités personnelles et artistiques donc cela va être un beau moment !

Vous avez toujours eu ce souci de faire le lien entre les artistes, de réunir les générations…
Ce n’est pas un souci, ce sont des évidences d’avoir des zones d’affinités avec les gens, quelque soit la génération. Ce qui compte, c’est d’avoir des envies communes. L’âge, c’est accessoire. J’ai eu la même démarche avec l’exposition “Daho l’aime Pop” (visible à la Maison de la photographie de Lille jusqu’au 15 juillet) : c’est une envie de partager, de montrer des artistes de toutes générations confondues, quelque soit leur degré de notoriété, à un public qui ne les connaît peut-être pas.

Vous exposez aussi quelques-unes de vos propres photos…
J’ai eu l’occasion, à deux reprises, de photographier une partie de la nouvelle scène pop française. Ce n’est pas mon métier mais c’était l’occasion de photographier des débutants auxquels je me sens lié. C’était intéressant que ce soit mon oeil qui “attrape” quelque chose du début de leur parcours, émouvant aussi. Et j’aime beaucoup ce que les photos ont réussi à capturer du moment où ils sont en train d’éclore.

En racontant votre histoire de la pop à travers cette exposition, vous semblez regarder vers le passé sans aucune nostalgie…
J’aime “aujourd’hui”. Je n’ai aucune nostalgie car le passé ne m’intéresse que dans la mesure où je le réactualise. Le passé en tant que passé est mort pour moi, il n’existe plus. Mon chemin est ainsi fait : j’avale tout ce qui est neuf avec beaucoup d’appétit et le passé ne m’intéresse pas beaucoup.

Est-ce que cela correspond à cette volonté de “voyager léger” que vous exprimez dans la chanson “Nocturne”, la dernière de l’album ?
Exactement ! Je voyage très très légèrement, et cela surprend toujours mes amis… J’arrive toujours à la gare ou à l’aéroport avec un micro-sac (rires). Je suis un voyageur et chaque fois que je m’en vais, je n’ai rien avec moi. Je trouve les objets et les choses très encombrants. Lorsque j’habitais à Londres, je vivais dans un tout petit endroit avec rien du tout et j’adorais ça !

Le festival Is This Pop sera la deuxième date de votre tournée. 7 mois après la sortie de Blitz, quelle vie avez-vous envie de lui donner sur scène ?
C’est un album très complexe et sophistiqué donc il est un peu difficile à jouer sur scène mais c’est un challenge qui mérite d’être relevé ! Lundi, j’ai trouvé la réaction du public aussi bonne pour les nouvelles chansons que pour les autres. C’est l’avantage de tourner assez longtemps après la sortie de l’album, les gens commencent à bien le connaître, ce qui est assez confortable.
Mais pendant la première partie de la tournée, je ne chanterai que 4 chansons du nouvel album car les gens qui viennent vous voir en festival - mis à part celui de Lille, qui est un peu particulier - aiment entendre des chansons connues, avec lesquelles ils ont des liens. Le tracklist du Blitz Tour de l’été est donc composé de nombreux tubes, ce qui ne sera pas du tout le cas à la rentrée ; j’aurai beaucoup plus le temps de rentrer dans les albums. En général, les gens qui viennent me voir en hiver ont choisi de venir me voir ; ce sont des fans et ils ont envie d’écouter des chansons rares ou bien de nouvelles chansons.

Votre goût pour les festivals est assez récent…
Oui, c’est vrai, je n’avais pas imaginé que cette énergie collective pourrait me plaire. Mais je me suis rendu compte que j’adorais ça ! C’est un autre type d’exercice, une forme de “mise en danger” qui me plaît beaucoup. S’adresser à des gens qui ne sont pas venus pour vous et réussir, finalement, à la conquérir, c’est très agréable !

A la rentrée, vous jouerez dans des plus petites salles, comme le théâtre Sébastopol à Lille, le 16 octobre…
C’est tellement plus agréable pour nous tous, pour le public comme pour moi, de jouer dans des endroits à taille humaine... Les trop grandes salles sont trop désincarnées. Et puis c’est tellement extraordinaire de venir jouer à Lille ! Le public est si réceptif, chaleureux, gentil… C’est un cadeau de venir jouer chez vous !

Is This Pop, le 16 juin au Zénith de Lille

16h00 - Ouverture de la terrasse extérieure et du village pop
17h00 - DJ Set de JD Beauvallet
18h00 - Concert de Moodoïd
18h40 - DJ Set de JD Beauvallet
19h10 - Concert de Marquis de Sade
20h00 - DJ Set de JD Beauvallet
20h40 - Concert de Charlotte Gainsbourg
21h40 - DJ Set de Yan Wagner
22h30 - Concert d'Etienne Daho

Infos & billetterie sur agauchedelalune.tickandyou.com
Pour tenter de gagner vos places avec RTL2 Nord, rendez-vous ici.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/