1. Accueil
  2. Évènements
  3. Radiohead : "OK computer", le chef-d'œuvre qui a marqué l’histoire du rock, a 20 ans
3 min de lecture

Radiohead : "OK computer", le chef-d'œuvre qui a marqué l’histoire du rock, a 20 ans

Le 16 juin 1997, le groupe britannique de rock alternatif sortait un troisième album qui allait devenir une référence musicale et une œuvre majeure des années 90.

Tom Yorke dans le clip de "No Surprises"
Tom Yorke dans le clip de "No Surprises"
Crédit : Capture d'écran / YouTube Radiohead

Un album mythique. Il y a 20 ans, jour pour jour, après s’être coupé de la civilisation pour l’enregistrement, Radiohead créait la surprise avec OK Computer, un troisième album novateur autant sur le fond que sur la forme. Finis les thèmes autocentrés tels que l’anxiété, l’échec ou l’apitoiement, très présents dans leurs deux premiers albums, Pablo Honey, sorti en 1993, et The Bends, paru deux ans plus tard.

Le groupe, composé de Thom Yorke au chant, Ed O'Brien à la six-cordes, les frérots Greenwood à la guitare, aux claviers et à la basse, ainsi que Phil Selway à la batterie, a sorti l’album qui marquera un tournant dans sa carrière et dans l’histoire du rock alternatif. 

Les Britanniques font partie des premiers à oser traiter des effets des nouvelles technologies sur la société et le comportement humain, ainsi que de l’aliénation urbaine ou de l’écologie. Un opus quasi prémonitoire, alors qu’Internet est en passe de faire massivement son entrée dans les foyers occidentaux. "C’est un peu leur premier album d’adulte avec un véritable engagement dans les paroles", commente Éric Jean-Jean, l'animateur dans #LeDriveRTL2. 

Radiohead s’autorise à être autre chose qu’un groupe de rock.

Éric Jean-Jean

"Le morceau Karma Police, par exemple, est un premier pas vers ce que sera plus tard leur engagement philosophique et politique. Radiohead s’autorise à être autre chose qu’un groupe de rock", explique l’animateur de RTL2. Leur prise de position idéologique n’est pas la seule chose qui continuera à s’affirmer avec le temps. "Tout ce qui naît avec cet album en ambiance et en matière de technologie dans les sonorités va s’amplifier dans leurs projets futurs", assure Mathilde Courjeau, animatrice dans #LeDriveRTL2. 

À lire aussi

"Radiohead sort du socle ‘guitare-basse-batterie-chant’ et amène en effet des sons plus électro, se rapprochant de ce que peut faire Massive Attack ou Blur. Ils proposent du rock avec des machines", détaille Éric Jean-Jean. Des sonorités électro et un rock progressif que l’on retrouvera plus affirmés encore dans les albums suivants, comme Kid A, en 2000, et Amnesiac, un an plus tard. 

Trois titres emblématiques, trois clips légendaires

OK Computer est particulièrement marqué par trois morceaux devenus des tubes planétaires. No Surprises évoque les difficultés à vivre dans un monde moderne et l’envie d’accéder à une vie plus simple. Le contraste du morceau se trouve dans l’alliance d’une mélodie douce, presque joyeuse à la guitare et au glockenspiel, avec les paroles et le ton triste de Thom Yorke.

Un clip métaphorique vient sublimer l’ensemble. Un plan fixe montre la tête du chanteur dans un bocal qui se remplit progressivement d’eau, l’obligeant à rester en apnée pendant presque une minute avant de finalement reprendre son souffle. 

Karma Police est avec Creep, le tube le plus connu de Radiohead. Inspiré du livre 1984 de George Orwell, la "Karma Police" est une sorte de "Police de la pensée". "C'est l'idée qu'avec l'arrivée des nouvelles technologie et du data, on aura de moins en moins de libre arbitre", explique Éric Jean-Jean.

Là encore, le groupe a misé sur un incroyable clip montrant Thom Yorke, passager d’une voiture vide, dans la lente poursuite d’un homme sur une route de campagne. Le court film a rapporté à son auteur, Glazer, le prix de la réalisation de MTV en 1997. 

Les paroles de Paranoid Android seraient venues à Thom Yorke après que des fans l’ont harcelé dans un bar à Los Angeles. Un vocabulaire plus violent, à l’image de la seconde partie de la chanson, aux sonorités hard rock. Le titre est inspiré de Marvin, l’androïde dépressif et paranoïaque de l'humoristique science-fiction Le guide du voyageur galactique

À l’occasion des 20 ans de la sortie de cet album emblématique, Radiohead a décidé de rééditer celui-ci sous le titre de OKNOTOK. Il comprendra trois titres inédits enregistrés à la même époque que les autres morceaux d’OK Computer : I PromiseMan of War et Lift. Si la sortie de cet album anniversaire est prévue pour le 23 juin prochain, Thom Yorke et son groupe ont décidé de faire un cadeau en avance à leurs fans en mettant en ligne la chanson I Promise.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/