1. Accueil
  2. Évènements
  3. Hellfest : comment le festival de métal parvient à être grand public
2 min de lecture

Hellfest : comment le festival de métal parvient à être grand public

10 ans après sa création, le Hellfest, qui se déroule du 19 au 21 juin 2015, est le second festival le plus fréquenté de France. Il n'attire pas que des fans de métal, grâce à des groupes fédérateurs et un esprit bon enfant.

Des fans pendant un concert au Hellfest en 2014
Des fans pendant un concert au Hellfest en 2014

Avec 140.000 tickets vendus en 2014, le Hellfest est le deuxième festival de France en termes de fréquentation, derrière les Vieilles Charrues. Un gros succès pour un festival métal, une musique pas vraiment grand public. L'édition 2015, qui se déroule du 19 au 21 juin 2015, devrait faire aussi bien : toutes les soirées sont complètes. Critiqué au début des années 2010, notamment par Christine Boutin et Philippe de Villiers, le rassemblement attire maintenant des familles. Les raisons de cet attrait tiennent à un savant mélange de groupes fédérateurs, de décors démesurés et d'esprit bon enfant.

Scorpions et ZZ Top, des groupes fédérateurs

Certains groupes programmés au Hellfest vous sembleront familiers même si vous n'écoutez pas de métal. Cette année, Scorpions, ZZ Top, Slash (le guitariste des Guns N'Roses), Motörhead, Alice Cooper sont à l'affiche. Ils côtoient des groupes moins connus, mais appréciés des fans de métal, comme Mastodon, Obituary, Arch Enemy, Venom ou In Extremo. Au Hellfest, il y en a pour tous les goûts puisque 128 noms sont à l'affiche, répartis sur 6 scènes différentes.

Des décors démesurés

L'entrée du festival en 2014 se faisait sous une énorme cathédrale
L'entrée du festival en 2014 se faisait sous une énorme cathédrale
Crédit :

Une entrée en forme de cathédrale, une énorme tête de mort enchaînée à un échafaudage, un arbre dont les branches forment le mot "Hellfest" : pas de doute, les organisateurs mettent le paquet sur le décorum. "Des gens qui vont au Puy du Fou ou au Futuroscope viennent maintenant au Hellfest pour écouter de la musique, même sans connaître les groupes, mais pour découvrir cet environnement et la scénographie", expliquait le chargé de communication du festival à Sourdoreille. Cette année, les festivaliers pourront découvrir un énorme bar de 7 mètres de hauteur, avec au sommet l'inscription "Kingdom of Muscadet". Les noms des scènes sont aussi imprégnées de l'ambiance : The Warzone (la zone de guerre), The Temple, The Valley (la vallée).

Une ambiance bonne enfant

Si l'univers de certains groupes présents au festival évoque plutôt les ténèbres et la violence, le festival se déroule dans la joie et la bonne humeur. Les énormes "walls of death" (murs de la mort), dans lesquels les festivaliers scindés en deux camps se ruent les uns sur les autres, côtoient aussi la danse de la chenille. En 2011, Christine Boutin s'en était prise au festival et sa "culture de la mort". Le Petit Journal était allé vérifier sur place. Résultat : une collection de festivaliers hilarants.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire