1. Accueil
  2. Évènements
  3. "Girl In A Band", l'autobiographie touchante de Kim Gordon
5 min de lecture

"Girl In A Band", l'autobiographie touchante de Kim Gordon

ON L'A LU - L'ancienne chanteuse de Sonic Youth, groupe mythique de post-punk expérimental, revient sans fards sur son ascension dans le milieu du rock et de l'art, son histoire familiale et son divorce avec Thurston Moore.

Kim Gordon se livre dans "Girl In A Band", une autobiographie parue en français aux éditions Le Mot Et Le Reste
Kim Gordon se livre dans "Girl In A Band", une autobiographie parue en français aux éditions Le Mot Et Le Reste
Crédit : Wikimedia

Kim Gordon lance un pavé dans la mare avec Girl In A Band, son autobiographie sortie en version française le 21 mai aux éditions Le Mot et le Reste. L'ancienne chanteuse de Sonic Youth, pourtant connue pour sa réserve, y dévoile tout. Son enfance parfois difficile aux côtés d'un frère schizophrène, la Californie des années 60, les difficultés à être une femme dans un groupe de rock, et son divorce avec Thurston Moore. Ce dernier officiait à ses côtés au sein de Sonic Youth, groupe à la fois underground et mondialement connu, qui a marqué l'histoire du post-punk, notamment avec l'album Daydream Nation (1988). La formation s'est séparée en 2011, lorsque le couple Gordon-Moore a lui-même volé en éclats.

La couverture de "Girl In A Band"
La couverture de "Girl In A Band"
Crédit :

Kim Gordon délaisse sa "persona"

À 62 ans, Kim Gordon le reconnaît : toute sa vie, elle s'est cachée derrière ce qu'elle nomme sa "persona", un masque protégeant son intimité. "J'ai toujours eu du mal à me lâcher émotionnellement face aux autres. C'est un truc qui remonte à l'enfance, l'impression de ne jamais avoir été protégée par mes parents de mon frère aîné, Keller, qui me taquinait sans cesse - l'impression qu'au fond, personne ne m'écoutait vraiment", décrit Kim Gordon dans le premier chapitre. "Vous pouvez me croire : une fois qu'on a dépassé ma persona, il n'y a plus aucune défense qui tienne."

J'ai toujours eu du mal à me lâcher émotionnellement face aux autres

Kim Gordon (extrait de "Girl In A Band")

Ses souvenirs avec son grand frère, Keller, sont touchants. Atteint de schizophrénie et au caractère imprévisible, il lui a fait vivre l'enfer sur Terre. "Je vouais un culte à mon grand frère; je voulais être comme lui", écrit la chanteuse page 57. "Pourtant, pendant toute notre enfance, il a fait preuve d'une cruauté sans bornes - me taquinant sans cesse, jusqu'à en venir aux mains - ponctuée de rares instants de gentillesse. Rétrospectivement, son sadisme était peut-être un symptôme de sa maladie qui se déclarerait plus tard." 

Kim Gordon détaille aussi son divorce avec Thurston Moore, taclant ses infidélités à répétition. "C’est ainsi que tout a commencé, au ralenti, en un schéma récurrent de mensonges, d’ultimatums et de fausses promesses, suivi d’e-mails et de SMS qui semblaient presque conçus pour que je tombe dessus et qui me forçaient à prendre une décision que lui, Thurston, était trop lâche pour affronter", assène la chanteuse à la page 315. Girl In A Band pénètre dans l'intimité compliquée de ce couple, idéalisé par toute une génération. 

Les difficultés d'être une femme dans le milieu du rock

À lire aussi

Le titre "Girl In A Band" n'est pas anodin. Ce livre est aussi l'occasion pour Gordon de réfléchir à la place des femmes sur la planète rock. "C’est là qu’on avait compris que, pour les gros labels, si la musique a certes son importance, l’essentiel se résume à la fille, à son allure. C’est elle, le point d’ancrage de la scène, elle qui attire le regard des hommes et qui, selon sa personnalité, défie le public à son tour", écrit-elle page 16. "Mais ce n’était pas notre manière d’opérer en tant que groupe indé, aussi veillais-je toujours à ne pas trop me mettre en avant par rapport aux autres", précise Gordon. 

À plusieurs reprises, l'auteure s'agace des questions de journalistes comme : "Qu'est-ce que ça fait d'être une femme/une mère dans un groupe de rock ?", à la naissance de Coco, la fille qu'elle a eue avec Thurston Moore. Néanmoins, elle aborde longuement les difficultés à l'élever : "[...] Même si l'homme est convaincu que les parents devraient être égaux, ce n'est jamais le cas. Ce n'est pas possible. La plupart du temps, c'est la femme qui se retrouve à élever l'enfant", assène-t-elle au chapitre 51.

On ne peut pas tout être à la fois - une mère, une compagne, une amante, tout en restant efficace au travail

Kim Gordon (extrait de "Girl In A Band")

Comme toute femme active, la bassiste a dû apprendre à jongler, calant les tournées de Sonic Youth sur les vacances scolaires. Au chapitre 36, elle dresse un constat d'échec : "Rien n'est jamais assez bien. Aucune femme ne peut accomplir tout ce qu'elle a à faire. On ne peut pas tout être à la fois - une mère, une compagne, une amante, tout en restant efficace au travail."

Touche-à-tout de génie

"La fille la plus cool de toutes était Françoise Hardy, une chanteuse française qui s'habillait en garçon manqué", se souvient Kim Gordon à la page 51. Dans Girl In A Band, l'ancienne membre de Sonic Youth raconte avec émerveillement, et un peu de nostalgie, le bouillonnement culturel à l'oeuvre pendant les années 60 et 70. Elle décrit un New-York qui n'existe plus, rebelle et encore épargné par la flambée du coût de la vie. 

Fidèle à cet esprit, Kim Gordon ne s'est fermée aucune porte. Dans Girl In A Band, elle rappelle toutes ses activités. Créatrice de la ligne de vêtements X-Girl, artiste plasticienne exposée, journaliste musicale, membre d'autres groupes comme Free Kitten, son parcours laisse rêveur. Loin des conventions, elle s'est façonné une carrière reflétant ses différentes facettes.

Bien que fascinée par la planète rock, Kim Gordon la regarde encore avec distance, dans un esprit d'analyse : "Avant d'attraper une basse, je n'étais qu'une fille de plus hantée par un fantasme : qu'est-ce que ça ferait de se retrouver en-dessous de ce pic d'énergie, de deux types croisant leurs guitares, deux dieux du tonnerre en pleine crise de narcissisme et de fraternité masculine ? N'était-ce pas un peu malsain et, en même temps, immensément banal ?", avoue-t-elle au chapitre 31. 

Son amitié avec Kurt Cobain

Kim Gordon a été amie avec Kurt Cobain, auquel elle consacre de nombreuses pages : "À l’heure où j’écris ces lignes, Kurt est mort depuis vingt ans ; Coco en aura vingt cet été. 1994, l’année où ma fille est née et celle où Kurt est mort, a sûrement été la plus heureuse de ma vie, mais la plus amère aussi, car la joie y fut aussi extrême que la tristesse."

Kim Gordon a produit le premier album de Hole, groupe mené par Courtney Love, compagne de Kurt Cobain. Cependant, la chanteuse estime que l'arrivée de Love dans la vie du leader de Nirvana a précipité sa chute : "Il y avait eu un incident à Rome où Kurt avait fait une overdose, mais les détails n’avaient jamais été très clairs ; de toute évidence, Kurt s’enfonçait dans les ténèbres et, lorsqu’il s’est mis avec Courtney, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il se foute en l’air complètement", se souvient la chanteuse page 249. 

Étayé par de nombreuses photographies inédites, Girl In A Band permet d'en savoir bien plus sur Kim Gordon, au-delà de sa persona, et de remonter le fil de décennies déterminantes pour l'histoire du rock. À dévorer aux éditions Le Mot et Le Reste, au prix de 25 euros. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/