1. Accueil
  2. Évènements
  3. EN IMAGES - Marshall London Phone : que vaut le smartphone rock'n'roll pour fans de musique ?
4 min de lecture

EN IMAGES - Marshall London Phone : que vaut le smartphone rock'n'roll pour fans de musique ?

TEST - Commercialisé chez Colette vendredi 23 octobre en attendant la Fnac le 29 octobre, le London Phone est la première incursion du fabricant d'amplis Marshall dans le secteur des smartphones.

Le Marshall Phone, un portable milieu de gamme aux fonctionnalités musicales poussées
Le Marshall Phone, un portable milieu de gamme aux fonctionnalités musicales poussées
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Le Marshall Phone, un portable milieu de gamme aux fonctionnalités musicales poussées
Le Marshall Phone
Le Marshall Phone remplace les deux boutons latéraux par une molette pour contrôler le volume
Le bouton supérieur du Marshall Phone lance l'application musicale
Le revêtement du Marshall Phone a des faux airs de cuir, mais il est en plastique
L'application permet de contrôler tous les services musicaux du téléphone
Un égaliseur commun à toutes les applications musicales permet de gérer cinq pistes et d'enregistrer dix presets
Une application de DJing permet de mélanger des morceaux et d'appliquer des effets
Le Marshall Phone s'adresse aux fans de rock
Le Marshall Phone, un portable milieu de gamme aux fonctionnalités musicales poussées Crédits : Cécile de Sèze / RTL.fr
Le Marshall Phone Crédits : Cécile de Sèze / RTL.fr
Le Marshall Phone remplace les deux boutons latéraux par une molette pour contrôler le volume Crédits : Cécile de Sèze / RTL.fr
Le bouton supérieur du Marshall Phone lance l'application musicale Crédits : Cécile de Sèze / RTL.fr
Le revêtement du Marshall Phone a des faux airs de cuir, mais il est en plastique Crédits : Cécile de Sèze / RTL.fr
L'application permet de contrôler tous les services musicaux du téléphone Crédits : Cécile de Sèze / RTL.fr
Un égaliseur commun à toutes les applications musicales permet de gérer cinq pistes et d'enregistrer dix presets Crédits : Cécile de Sèze / RTL.fr
Une application de DJing permet de mélanger des morceaux et d'appliquer des effets Crédits : Cécile de Sèze / RTL.fr
Le Marshall Phone s'adresse aux fans de rock Crédits : Cécile de Sèze / RTL.fr
1/1
Benjamin Hue
Benjamin Hue

À l'heure où les smartphones tendent à être de plus en plus soumis aux diktats de la minceur et des écrans XL et sont engagés dans une escalade technologique effrénée sans forcément concevoir les usages qui en découlent (la mode de l'enregistrement dans le format 4K en est l'illustration la plus récente), le London Phone de Marshall est remarquable à bien des égards. Voila un téléphone qui ne ressemble pas à un dérivé d'iPhone et ne s'embarrasse pas de suivre les canons de son époque. Dès la première prise en main, il détonne par son look vintage et son caractère rock'n'roll tranché qui rappelle le style iconique des amplificateurs de guitares et enceintes fabriqués par Marshall. Habillé d'un revêtement texturé en polycarbonate aux faux airs de cuir synthétique, il reprend de façon cohérente l'esthétique des produits emblématiques du fabricant britannique. Le choc visuel est renforcé par le son gras et puissant de l'accord de guitare amplifié joué à l'allumage et à l'extinction du téléphone. Une façon de faire comprendre au quidam qu'il est ici face à un smartphone peu commun.

Le Marshall Phone
Le Marshall Phone
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Le Marshall Phone remplace les deux boutons latéraux par une molette pour contrôler le volume
Le Marshall Phone remplace les deux boutons latéraux par une molette pour contrôler le volume
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Le bouton supérieur du Marshall Phone lance l'application musicale
Le bouton supérieur du Marshall Phone lance l'application musicale
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr

Présenté à Londres au cœur de l'été, le London Phone est la première incursion de Marshall dans le secteur ultra-porteur des smartphones. Il s'inscrit dans la politique de diversification du groupe britannique initiée depuis quelques années avec une gamme de casques audio, fabriqués par le suédois Zound Industries également à l'ouvrage pour le London Phone, des enceintes bluetooth et des produits dérivés aussi improbables qu'un frigo ou une bière artisanale. Nés dans la capitale britannique dans les années 60, les amplificateurs de scène créés par Jim Marshall ont accompagné tout un pan de l'histoire du rock, en background des concerts des plus grandes figures du genre, des Clash à Jimmy Hendrix, en passant par les Who, les Sex Pistols ou Eric Clapton. Reconnus par les musiciens, les amplis Marshall se sont aussi imposés dans les salons des amateurs de musique rock où ils font figure d'incontournables, au même titre qu'une guitare Gibson et une basse Fender. Tout cet héritage se retrouve au cœur du parti pris par le premier téléphone du groupe.

Un smartphone pour audiophiles

Le Marshall Phone est un véritable "music phone". Il dispose d'une puce spécial Wolfson WM8281 pour traiter toutes les applications du son et un bouton physique dédié à la musique pour lancer les fonctions musicales du téléphone. Il peut lire les fichiers audio Wav ou Flac, comme ceux que propose le site de streaming musical haute-résolution Qobuz, sans perte de qualité jusqu'à 24 bits/192 kHz. Il possède deux haut-parleurs puissants en façade et deux micros avec annulation de bruit. Les audiophiles apprécieront de retrouver deux entrées jack stéréo en métal doré permettant de brancher deux paires d'écouteurs. Chacune dispose de son propre contrôle du volume sonore, à des niveaux que peu de smartphone peuvent atteindre sur le marché. Mieux vaut être prudent avec ses oreilles. Ces deux entrées peuvent se muer en entrées line pour enregistrer deux morceaux ou deux pistes simultanément. Une application native (LoopStack) permet de contrôler les enregistrements. Le téléphone est doté du Bluetooth aptX qui permet de transmettre des fichiers à un format proche de la qualité CD.

L'application permet de contrôler tous les services musicaux du téléphone
L'application permet de contrôler tous les services musicaux du téléphone
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Un égaliseur commun à toutes les applications musicales permet de gérer cinq pistes et d'enregistrer dix presets
Un égaliseur commun à toutes les applications musicales permet de gérer cinq pistes et d'enregistrer dix presets
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Une application de DJing permet de mélanger des morceaux et d'appliquer des effets
Une application de DJing permet de mélanger des morceaux et d'appliquer des effets
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr

Clin d’œil à l'origine analogique du fabricant d'amplis, les deux boutons de contrôle du volume sont remplacés par une molette sur la tranche du téléphone. Son contrôle manque un peu de réactivité mais il ne subit pas les frottements dans la poche d'un pantalon. Sur le dessus du téléphone, un bouton central permet de contrôler toutes les applications musicales. Outre les fonctions classiques de lecture de morceaux, gestion des volumes et navigation entre les pistes, le logiciel comprend un égaliseur sonore à cinq bandes et dix presets qu'il est possible d'appliquer à tous les services musicaux du téléphone dont Spotify, Mixcloud et Soundcloud. Une application de DJing permet de mixer deux morceaux via un bouton "synq" et d'appliquer une quinzaine d'effets. Aucun téléphone ne propose de fonctionnalités audio aussi poussées. Mais les fonctionnalités techniques du téléphones sont un peu datées, dignes d'un smartphone de milieu de gamme.

Un téléphone de milieu de gamme sur le plan technique

À lire aussi

Le Marshall Phone tourne sous Android Lollipop, l'ancienne version du système d'exploitation pour mobiles de Google. Il n'intègre pas de surcouche logicielle et propose une interface assez proche des téléphones Motorola ou Nexus commercialisés au début de l'année. Il est propulsé par un processeur Snapdragon 410 couplé à 2 Go de RAM, ce qui offre des performances honnêtes pour une utilisation normale mais ne permet pas de faire tourner les derniers jeux mobiles. Son écran 720p de 4,7 pouces est correct malgré un éclairage un peu faible en milieu lumineux. Malgré son design imposant, le Marshall Phone est d'une légèreté surprenante et d'une solidité à toute épreuve. Aucune chute n'a réussi à l'égratigner. Sa batterie amovible de 2.500 maH est flanquée d'un imprimé "Long live Rock'n'Roll" et permet de tenir plus d'une journée sans le recharger. Son gros point faible est son appareil photo. Les capteurs arrière (8 mpx) et avant (2 mpx) sont un peu légers et la qualité des clichés s'en ressent. Il dispose d'une capacité de stockage de 16 Go extensible jusqu'à 128 Go via une carte micro SD.

Le Marshall Phone s'adresse aux fans de rock
Le Marshall Phone s'adresse aux fans de rock
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr

Le Marshall Phone propose des fonctionnalités audio peu communes mais est un peu limité sur le plan technique. Son prix de 549 euros n'est pas forcément justifié au regard de sa fiche technique mais les amateurs de musique et les fans de la marque peu regardants sur les questions geek y trouveront leur compte. D'autant que Marshall a laissé entendre que son smartphone pourrait peut-être faire office de pédale d'effet logicielle pour guitare à l'avenir. Disponible en précommande sur le site du fabricant, il est vendu dans le concept store parisien Colette depuis vendredi 23 octobre et sera proposé sur le site et dans les magasins de la Fnac à partir du 29 octobre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire