1. Accueil
  2. Évènements
  3. Debbie Harry, chanteuse de Blondie et muse des années 80, fête ses 70 ans
5 min de lecture

Debbie Harry, chanteuse de Blondie et muse des années 80, fête ses 70 ans

PLAYLIST - Debbie Harry, à la tête du groupe Blondie, a marqué les années 80 en devenant une icône pop et l'une des premières rockstars féminines.

Debiie Harry est à la tête de Blondie depuis 1976
Debiie Harry est à la tête de Blondie depuis 1976
Crédit : Vivien Killilea / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Rien qu'à l'évocation de Debbie Harry, des boules à facettes semblent tomber du ciel. Icône des années 80, cette Américaine qui fête ce 1er juillet ses 70 ans a marqué son époque et l'histoire du rock. L'une des premières femmes à être à la tête d'un groupe de rock, Blondie en l’occurrence, a aussi été muse de l'artiste Andy Warhol et du photographe Robert Mapplethorpe. Sa sensualité pleine de poigne, son charisme, ainsi que sa fréquentation des figures les plus importantes de la pop-culture ont fait sa renommée.

De la folk au disco-rock

Née à Miami le 1er juillet 1945 et adoptée par un couple du New Jersey, Deborah Harris, de son vrai nom, déménage à New York après avoir obtenu un diplôme en études d'art. Secrétaire à l'antenne new-yorkaise de BBC Radio, elle est aussi serveuse et pose en habits de lapin pour le fameux magazine de charme Playboy.

Debbie Harry en Playboy Bunny
Debbie Harry en Playboy Bunny
Crédit : Pinterest.com/RobertPigram

À côté, Debbie Harry devient choriste pour The Wind in the Willows, un groupe de folk rock. Par la suite, la jeune femme rejoint The Stilettoes, aux côtés de deux musiciennes, en 1973. Chris Stein, guitariste, intègre la formation, et devient son petit ami. À eux deux, ils créent Blondie l'année suivante, en référence au surnom donné à Debbie Harry, une fois qu'elle avait décoloré ses cheveux. 

Harry et Stein sont rejoints par Ivan Kral (guitare), Tish et Snooky Bellomo (choristes), Clem Burke (batterie), Gary Valentine (basse) et Jimmy Destri (synthétiseur). La réédition du premier album de Blondie, éponyme, et la diffusion d'une de leurs chansons par erreur dans une émission australienne, permet au groupe d'être repéré par les médias spécialisés et le public, à partir de fin 1977.

Le visage de Blondie

À